Liga : Griezmann, son avenir, l'Atlético : les confessions de Simeone

Liga : Griezmann, son avenir, l'Atlético : les confessions de Simeone©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 23 mars 2017 à 12h40

Dans un long entretien accordé au journal AS, Diego Simeone a balayé l'actualité de l'Atlético Madrid. Son avenir chez les Colchoneros, celui de Griezmann, Gameiro : morceaux choisis.

« Je vais rester. » Le suspense autour de l'avenir de Diego Simeone ne dure pas longtemps dans l'interview qu'il a accordé au journal AS. L'entraîneur de l'Atlético Madrid, en poste depuis 2011, se confie au cours d'une longue interview accordé au quotidien sportif espagnol. S'il clôt le débat sur son avenir, celui autour du futur d'Antoine Griezmann est plus que jamais ouvert. Le tacticien argentin, champion d'Espagne, en 2014 évoque aussi un autre Français : Kevin Gameiro. Son influence est grandissante au sein des Colchoneros depuis son arrivée et son association avec Antoine Griezmann est une des belles satisfactions de la saison.
Simeone : « J'aurais eu 35 millions de raisons de partir »
Après la finale perdue de Ligue des Champions en 2016, un départ semblait envisageable pour Diego Simeone. Mais le coach argentin est resté. Et s'il n'a pas été voir ailleurs après ce deuxième revers en finale de C1, c'est pour aller au bout de son contrat, qui court jusqu'en 2018. « Si j'avais voulu partir dans un autre club, j'aurais eu 35 millions de raisons de le faire. 35 millions de raisons. Je ne suis pas parti parce que je ne le voulais pas. Parce que je ne le veux pas. Parce que je me sens encore identifié à ce que j'ai fait ici, à ce club et j'ai toujours un attachement énorme avec cette équipe. » Peut-être encore plus que ses joueurs, El Cholo a incarné l'esprit de l'Atléti ces dernières année. Et il compte bien le faire une année supplémentaire, voire davantage.
Pour Griezmann : « Rien n'est assuré »
Pour Antoine Griezmann, en revanche, l'avenir est plus flou. « Peut-il partir ? » a demandé le journaliste de AS. « Oui parce qu'il y a une clause de départ. Rien n'est assuré, » a répondu Simeone. L'an passé, la réflexion sur un départ existait déjà : « L'été dernier, on a beaucoup parlé et il est resté. Voilà ce qu'il m'a dit : 'si vous restez, je reste aussi.' Et je lui ai dit que j'allais rester, que je ne pouvais pas partir ». La question va immanquablement se reposer. Et Simeone laissera son joueur choisir. « Jamais je ne me permettrai d'exiger qu'il reste, explique ainsi le coach de l'Atlético. Je ne l'ai pas fait avec Diego Costa ou Falcao. Tous ces joueurs qui ont tout donné pour le club, je les accompagne dans les décisions qu'ils prennent. »
La réussite de Gameiro
L'autre Français qui cristallise l'attention, c'est Kevin Gameiro. En quelques mois sous le maillot des Colchoneros, l'international a pris de l'épaisseur. Une trajectoire attendue pas Simeone. « Pour moi, il suit le chemin normal que j'avais imaginé pour lui. Il est à 14 buts et j'espère encore plus. Il peut encore améliorer ses statistiques, qui sont déjà très bonne. Il nous apporte sa vitesse, il peut tenir le ballon, il est souvent démarqué et c'est lui qui a la meilleure association avec Griezmann. » Mais cette association a des chances de ne pas survivre à l'été prochain. Et si c'est le cas, c'est tout un club qui déplorera le départ de son numéro 7.

 
5 commentaires - Liga : Griezmann, son avenir, l'Atlético : les confessions de Simeone
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]