Ligue Europa - OL : Genesio s'est trompé, Lopes l'a sauvé

Ligue Europa - OL : Genesio s'est trompé, Lopes l'a sauvé©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le jeudi 16 mars 2017 à 23h30

L'Olympique Lyonnais a énormément souffert à Rome ce jeudi soir. Battus (2-1), les Lyonnais ont évité un naufrage plus large grâce aux exploits d'Anthony Lopes. Ce dernier a sauvé une équipe en difficulté dès le coup d'envoi.

Les grandes équipes s'articulent autour d'un grand attaquant et d'un gardien talentueux. L'OL a les deux. Et donc tous les moyens d'aller loin et de rêver grand. On connaissait le potentiel d'Alexandre Lacazette. Jeudi dernier, l'attaquant boudé par Didier Deschamps avait été le grand artisan de la victoire de son équipe contre la Roma (4-2). Ce jeudi soir, en huitièmes de finale retour, c'est Anthony Lopes qui a enfilé les habits de héros. De sauveur, même. Dans son but, le gardien portugais a multiplié les exploits pour garder l'OL en vie. Une claquette sur une tête de Salah d'entrée (6eme), une sortie autoritaire au-devant de l'Egyptien (12eme), un double face-à-face remporté contre Strootman (41eme), et une nouvelle parade de grande classe sur une tête de Nainggolan en début de deuxième période (47eme). Un mur.
Les mauvais choix de Genesio...
Et il fallait bien ces multiples exploits pour envoyer Lyon en quarts de finale de la Ligue Europa. Car ce jeudi soir, sur la pelouse du Stadio Olimpico, les Lyonnais ont été méconnaissables par rapport au match aller. Pourtant, jamais les Romains n'ont dégagé d'impression de nette supériorité. Eux aussi ont eu du déchet. Et heureusement. Cette apathie lyonnaise ce jeudi soir, elle impute surtout aux mauvais choix de Bruno Genesio. On le répète depuis une semaine, l'ADN de cette équipe est de jouer, d'attaquer. C'est dans cette philosophie qu'elle est la plus dangereuse et qu'elle a les capacités de marcher sur n'importe quelle adversité. Et pourtant, l'OL a démarré dans un dispositif très prudent, avec un milieu à trois composé de Gonalons, Tousart et Tolisso, ce dernier démarrant en pointe haute.
25 frappes pour la Roma !
Si brillant la semaine dernière, celui qui vient d'être appelé pour la première fois de sa carrière en équipe de France a passé une soirée très, très compliquée dans un rôle qui ne lui convient définitivement pas. Et comme derrière lui, Lucas Tousart, rapidement averti, n'était pas dans son assiette, c'est tout le bloc lyonnais qui s'est trouvé dans l'impossibilité d'avancer. L'AS Rome a pris le dessus et envoyé des vagues successives sur le but de Lopes. A l'arrivée, 25 frappes ! Y'avait-il quelques chose à changer pour Bruno Genesio ? Sans doute. Voyant Lucas Tousart en difficulté, l'entraîneur lyonnais aurait sûrement pu faire reculer Corentin Tolisso d'un cran et lancer Nabil Fekir beaucoup plus tôt dans la bataille. Oui, l'OL aurait présenté un profil moins défensif au moment où il fallait surtout ne pas encaisser un but de plus. Mais c'est en attaquant que les Lyonnais sont les plus à même d'empêcher leurs adversaires de jouer. De se déployer et de quadriller le terrain. Cette leçon, il faudra la retenir pour les quarts de finale.

 
2 commentaires - Ligue Europa - OL : Genesio s'est trompé, Lopes l'a sauvé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]