Ligue Europa - OL / Bruno Genesio : " Dans la difficulté qu'on voit les hommes et les équipes "

Ligue Europa - OL / Bruno Genesio : ©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 19 avril 2017 à 19h28

Pas inquiet pour la sécurité de l'Olympique lyonnais en Turquie, Bruno Genesio estime que les récents événements vécus par son groupe l'ont soudé avant le quart de finale retour de Ligue Europa contre Besiktas jeudi (21h05). L'entraîneur de l'OL ne veut pas dramatiser pour autant.



Bruno Genesio, avez-vous procédé à une préparation mentale particulière avant le déplacement à Besiktas jeudi en quart de finale retour de la Ligue Europa (21h05), suite aux événements vécus par le groupe ces derniers jours ?
Pas seulement, parce que le match ne se gagnera pas uniquement sur la concentration, il se jouera aussi sur l'aspect tactique et technique. Mais c'est vrai qu'on a insisté sur l'aspect psychologique vu ce qu'on a vécu ces derniers temps.

L'équipe se sent-elle menacée avant de ce déplacement en Turquie ?
Non, nous nous sentons complètement en sécurité. Tout a été fait pour qu'on soit encadré depuis notre arrivée en Turquie. Il n'y a pas de sentiment de peur, simplement l'envie de faire un grand match.

Avez-vous entouré particulièrement Anthony Lopes ces derniers jours ?
Il fait partie des joueurs avec lesquels on a beaucoup discuté, que ce soit Joël (Bats), Greg (Coupet) ou moi, ce matin (mercredi). Surtout qu'il évolue à un poste un peu plus exposé que les autres. Mais Antho est un compétiteur, je n'ai aucun doute sur ce qu'il fera demain.

Malgré tout, avez-vous apprécié le comportement de vos joueurs dans l'adversité à Bastia ?
Je leur ai tenu un discours dans ce sens lundi. Je suis fier de voir leur réaction de solidarité dans ces moments difficiles. Ça devrait nous fédérer encore plus pour cet objectif de qualification. Certainement l'un des matches les plus importants de notre saison.
Genesio : « J'espère que vous n'allez pas m'imputer cela aussi »
Comment allez-vous aborder cette rencontre ? Avec l'envie de préserver votre avantage ou celle d'attaquer ?
Bien sûr qu'il sera important de marquer, mais un 0-0 est un bon résultat pour nous. Nous développerons notre propre jeu, avec notre style, pour passer au tour suivant.

Vos précédents rendez-vous contre de grands clubs européens, comme la Juventus Turin ou l'AS Rome, peuvent-ils vous aider à appréhender celui de jeudi ?
Ce sont trois équipes différentes. Je l'avais dit avant le match aller, Besiktas est une très bonne équipe, avec un collectif fort. Il y a peut-être moins d'individualités que la Juventus ou la Roma. On l'a vérifié au match aller. Je pense que ce sera très serré demain, les deux équipes sont très proches l'une de l'autre. Ça se jouera certainement sur des détails et l'expérience des deux équipes.

L'OL vit une saison très mouvementée sur le terrain et en dehors. Comment la vivez-vous personnellement ?
Je veux bien prendre ma part de responsabilité sur les compositions d'équipe, les changements ou le manque de fonds de jeu. Mais j'espère que vous n'allez pas m'imputer cela aussi. Il faut dédramatiser. Heureusement qu'il n'y a pas eu de graves conséquences. C'est dans la difficulté qu'on voit les hommes et les équipes.

A voir aussi :
>>> Toute l'actualité de la Ligue Europa

 
2 commentaires - Ligue Europa - OL / Bruno Genesio : " Dans la difficulté qu'on voit les hommes et les équipes "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]