L'heure de la rédemption pour Martial ?

L'heure de la rédemption pour Martial ?©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le jeudi 16 février 2017 à 09h14

Abonné au banc de touche, Anthony Martial a répondu présent ce week-end avec un but contre Watford. Une prestation complète qui pourrait lui offrir une titularisation à Saint-Etienne, lui l'ancien Lyonnais.


Les montagnes russes. C'est la description que l'on pourrait faire de l'aventure mancunienne d'Anthony Martial. Arrivé dans le nord de l'Angleterre à la fin du Mercato estival 2015, le Français enchaîne les bonnes prestations et le long passage sur le banc. Chouchouté par Van Gaal l'année dernière, l'international français avait plutôt bien réussi son adaptation à la Premier League. Seize buts et dix passes toutes compétitions confondues (47 matchs), plutôt pas mal pour un gamin de 20 ans recruté à prix d'or. Souvent aligné sur l'aile gauche de l'attaque, l'ancien Monégasque a montré toutes les aptitudes qui le caractérisaient : vitesse, percussion, sens du but. Proclamé successeur de Thierry Henry par son style, Martial a aussi montré un défaut qui peut s'avérer permanent chez lui : la nonchalance.
Mourinho et la technique de la pique
Van Gaal parti, c'est José Mourinho qui a pris les rênes de Manchester United et forcément ce n'est pas la même histoire. Le technicien portugais est réputé pour ne rien laisser au hasard et de mettre sur le banc celui qui ne respecte pas les consignes. Mata et Mkhitaryan en ont fait les frais cette année, Martial n'y a pas échappé, n'étant pas sélectionné contre Stoke fin janvier et restant sur le banc les deux matchs suivant - « Il a fait assez pour être... sur le banc. Il doit faire mieux que ceux qui sont en concurrence avec lui pour les mêmes postes. C'est un secteur où nous avons de très nombreuses options » avouait le Portugaisce qui a valu des critiques de son clan vis-à-vis de Mourinho, se disant « agacé et circonspect par ce traitement très particulier subi depuis le début de saison. » Le clan Martial devait sûrement se rendre compte pour la première fois du jeu préféré du Portugais : le jeu du « chat et la souris ». Comme il l'avait fait avec Benzema au Real, Mourinho pique son joueur afin d'avoir une réaction et cela semble enfin porter ses fruits.
Ne pas perdre le wagon Bleus
Annoncé sur le départ, l'international français a répondu à son coach de la meilleure des manières contre Watford ce week-end avec un but et une passe décisive. Plus que les stats (3 buts, 4 passes cette saison), c'est l'attitude qui a plu à l'entraîneur mancunien. « Martial a mérité sa chance. Il a travaillé plus dur que jamais ces deux dernières semaines. Comme j'aime : dur et en silence. Je veux le Martial de ces deux dernières semaines d'entraînement. Parce qu'alors il est naturellement performant comme il vient de le faire. Il travaille très bien. Je lui ai donné la chance de commencer. Anthony a besoin de sentir que je le vois et que je sais qu'il a bien travaillé à l'entraînement. » Quoi de mieux donc qu'un retour sur les terres françaises pour valider ce renouveau pour Anthony Martial ? Surtout la perspective d'affronter Saint-Etienne, lui qui a été formé à Lyon, ne peut que renforcer l'envie aperçue samedi dernière. « Il y avait une grande rivalité quand j'étais à Lyon. Il y avait toujours une ambiance très chaude et c'était souvent de gros matchs, le genre de rencontres que tous les joueurs aiment disputer. Evidemment, ce serait super de pouvoir marquer contre eux, mais la chose la plus importante sera de gagner la rencontre. Ce sera la cerise sur le gâteau si j'arrive à marquer. » Même s'il n'a que 21 ans, le natif de l'Essonne n'a plus de temps à perdre au risque de voir la carrière dorée qu'on lui annonçait lui filer sous le nez.

 
0 commentaire - L'heure de la rédemption pour Martial ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]