Europa League : Saint-Etienne face à son destin

Europa League : Saint-Etienne face à son destin©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le jeudi 16 février 2017 à 07h30

Il y a des vagues qui peuvent produire des raz de marée dont personne ne soupçonne la violence. Le Chaudron en est une. Mais c'est à Old Trafford qu'ont d'abord rendez-vous les hommes de Christophe Galtier ce jeudi soir (21h05).

Un rendez-vous pas comme les autres. Pour affronter Manchester United, ce club aux contours légendaires. Ce géant qui n'a rien à faire dans une compétition comme la Ligue Europa. Bien trop petite pour lui. Mais plus trop grande pour les Verts. Longtemps, Saint-Etienne a fait rimer fierté avec passé. L'Europe, c'est trop souvent dans le rétroviseur que l'ASSE l'a regardée. Depuis quelques années, sous l'impulsion d'un entraîneur décidé à redonner la fierté d'être ce qu'il est au peuple vert, le Forez a retrouvé sa place parmi les joutes continentales.

Mais des voyages à Qarabag, Qäbälä, Mayence ou même Anderlecht n'ont pas la même saveur -et ne l'auront jamais- qu'un déplacement à Old Trafford. A l'échelle d'un club comme Saint-Etienne, cette opposition provoque un saut de plusieurs décennies en arrière. Mars 1976, forcément, et cette soirée contre le Dynamo Kiev pour l'éternité. Depuis, il y a eu Liverpool en 1976-77, le PSV Eindhoven en 1978-79... Mais aucun des joueurs actuels de l'effectif stéphanois n'était né à cette époque dorée. Pas même le capitaine Loïc Perrin. Pas plus que la majorité de ceux qui animent désormais les tribunes d'un stade Geoffroy-Guichard qui n'a rien perdu de sa magie.
Saint-Etienne a besoin d'un exploit
Il convient donc d'écrire un présent à la légende d'un club qui, à défaut de prendre la poussière, peine à s'émanciper de son passé. Et pour que le frisson se vive en temps réel, et ne se procure pas à travers de vieilles vidéos tout justes en couleur, les Verts ont besoin de terrasser Manchester United. Pourquoi ne pas rêver si grand ? Mardi soir, en écrasant le FC Barcelone, le Paris Saint-Germain a envoyé un message à toute l'Europe au nom de la France. Ce message qu'avait déjà commencé à passer Monaco en affolant les statistiques continentales.

Saint-Etienne n'est pas Paris et ne sera jamais Paris. Identités contraires, budgets incomparables, rayonnements décalés. Mais cette vague qui déferle depuis deux jours sur l'Europe peut traverser la Manche et poursuivre sa route jusque sur les bords de l'Irwell. Non pas que les Red Devils craignent les Stéphanois. Mais plutôt que la fessée infligée par le PSG au Barça entraîne inévitablement une reconsidération du niveau des clubs français. Qui plus est des clubs français qui squattent les places européennes depuis plusieurs années. Les Verts n'ont rien à perdre à Manchester. Tout à gagner.

 
0 commentaire - Europa League : Saint-Etienne face à son destin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]