Ligue des Champions (Quarts de finale retour) : Le Bayern Munich rêvait d'un exploit, Cristiano Ronaldo l'a évité

Ligue des Champions (Quarts de finale retour) : Le Bayern Munich rêvait d'un exploit, Cristiano Ronaldo l'a évité©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 18 avril 2017 à 23h48

Il a fallu un triplé de Cristiano Ronaldo pour extirper du piège le Real Madrid, poussé à la prolongation en quart de finale retour de la Ligue des Champions par un Bayern Munich héroïque, avant d'être plombé par des erreurs d'arbitrage. Les Merengue seront au rendez-vous du dernier carré de la C1 pour la septième saison consécutive.

 
Le debrief
C'est à chaque fois la même histoire pour le Real Madrid. Quand il est dans le dur, au bord du précipice, il se tourne vers ceux qui ont pris l'habitude de le tirer d'affaire en toutes circonstances. Comme un symbole, le but qui a tout fait basculer pour les Merengue a été inscrit par Cristiano Ronaldo, le deuxième de sa trilogie du soir, sur une passe de Sergio Ramos au bout de la première période de la prolongation. Encore eux, toujours eux, avec l'aide bien involontaire d'un quintet arbitral bien mal inspiré toute la rencontre. Les tenants de la Ligue des Champions reprenaient ainsi les devants dans la double confrontation avec le Bayern Munich en quart de finale retour et ils assommeraient ensuite les Bavarois de deux contres bien négociés pour définitivement se prémunir de toute mauvaise surprise au terme d'une immense soirée européenne. Parce qu'ils ont tellement souffert pour composrer leur billet vers le dernier carré de la C1 pour la septième saison consécutive qu'il n'était pas question de crier victoire trop vite.

Les Madrilènes le savaient bien, ce n'était pas parce qu'ils avaient fait le plus dur à l'aller qu'ils devaient s'attendre à une soirée tranquille dans leur antre de Santiago-Bernabeu. Dès l'entame, les visiteurs ont rappelé qu'ils n'étaient pas venus en victimes expiatoires et poussé fort, en profitant des largesses défensives du Real dans un 4-4-2 en losange inhabituel. Les boulevards ainsi offerts sur les côtés ont donné des solutions permanentes au Bayern, qui en ont profité pleinement dans tous leurs temps forts. Le premier a duré une vingtaine de minutes, avant que le Real ne prenne le contrôle des opérations. Sans parvenir pour autant à concrétiser par un but qui lui aurait permis de mieux respirer. Au lieu de cela, il a reculé au retour des vestiaires et s'est fait logiquement punir par les hommes de Carlo Ancelotti entraient à chaque offensive plus facilement dans la surface adverse. La dynamique avait changé de camp, les Munichois étaient portés par un vent nouveau et la tension gagnait tout le monde au Real, des joueurs aux supporters en passant par Zinédine Zidane

L'entraîneur madrilène a finalement dû se résoudre à passer en 4-3-3 pour bloquer enfin les couloirs dans lesquels le Bayern se régalait. Ça a eu le mérite d'équilibrer à nouveau les débats et les deux équipes se sont rendu alors coup pour coup. Elles sont passées par toutes les émotions en deux minutes, quand le csc de Sergio Ramos a répondu à l'égalisation de Cristiano Ronaldo. C'est alors que l'arbitre a joué un rôle décisif sur deux décisions erronées. La première a mené à l'expulsion d'Arturo Vidal avant la fin du temps réglementaire, la deuxième au but de CR7 à la 105eme minute quand le Portugais était en position de hors-jeu. C'est cruel pour le Bayern, qui avait déjà passé quarante minutes en infériorité numérique au match aller, de ne pas avoir pu se battre à armes égales jusqu'au bout. Il l'aurait mérité, le Real l'aurait mérité, cette soirée l'aurait mérité. Au lieu de cela, il en restera un petit goût amer dans la bouche. Mais triomphera tout de même le sentiment d'avoir vécu un moment à part dans l'histoire de la Ligue des Champions.
Le film du match
9eme minute
Alaba et Ribéry combinent parfaitement sur la gauche. L'ailier français s'infiltre dans la surface et centre à ras de terre pour Lewandowski, dont la reprise aux six mètres est contrée par un sauvetage miraculeux de Marcelo. Dans la foulée, Robben tope sa tentative du gauche, qui échoue dans le petit filet de Navas.

26eme minute
Contre-attaque pour le Real Madrid menée par Benzema, qui efface au passage Hummel d'un crochet, et relayée par C.Ronaldo. A la conclusion, Carvajal déclenche un tir croisé sec que Neuer doit aller chercher dans son soupirail du bout de la main droite. L'arbitre n'accorde pas le corner dont le Real aurait dû bénéficier.

28eme minute
Décalé sur la droite, Carvajal adresse un centre-tir vicieux sur lequel Neuer commet une faute de main. Le gardien du Bayern repousse le ballon plein axe, où S.Ramos frappe du droit en première intention. Boateng repousse sur sa ligne pour sauver le Bayern.

34eme minute
Sous la pression de Carvajal, Alaba perd le ballon dans sa propre surface. Benzema retrouve son latéral, qui délivre une petite passe en retrait pour Kroos à l'entrée de la surface. Le milieu allemand cherche la lucarne opposée, mais la rate pour quelques centimètres.

36eme minute
Modric lance C.Ronaldo d'une passe en profondeur parfaite et l'attaquant portugais bénéficie d'un deux-contre-un à négocier. Dans sa course, il oublie Benzema et joue le coup tout seul. Mais dans un angle trop fermé, sa frappe puissante est stoppée par un Neuer bien placé.

51eme minute
Nouvelle combinaison entre Ribéry et Alaba sur le côté gauche. Le latéral autrichien s'infiltre dans la surface et fixe avant de centrer en retrait pour Robben, qui reprend d'un petit ballon piqué du gauche. Navas est battu, mais il est suppléé par Marcelo, revenu sur sa ligne pour écarter le danger de la tête.

53eme minute (0-1)
Penalty pour le Bayern Munich. Décalé sur la gauche, Lewandowski lance Robben, accroché par Casemiro dans la surface madrilène. L'arbitre siffle une faute indiscutable et l'attaquant polonais transforme la sentence en toute sérénité, d'une frappe plein axe après avoir laissé Navas anticiper sur sa gauche.

54eme minute
Excentré sur la droite, Robben repique sur son pied gauche et délivre un merveilleux ballon piqué dans le dos de la défense madrilène pour Vidal, venu apporter le surnombre dans la surface adverse. Le milieu chilien reprend de volée du droit sans parvenir à cadrer, Navas l'ayant bien gêné par sa sortie.

76eme minute (1-1)
Coup-franc rapidement joué par le Real Madrid au milieu de terrain. Casemiro résiste à la charge de T.Müller et se relève pour adresse un centre parfait vers C.Ronaldo. Boateng lobé, l'attaquant portugais devance Lahm à la tombée du ballon au point de penalty pour placer une tête imparable pour Neuer.

78eme minute (1-2)
A hauteur du rond central, Hummels adresse un long ballon à l'entrée de la surface madrilène. T.Müller remise de la poitrine vers Lewandowski, devancé par Nacho dans son duel. Mais le défenseur du Real se gêne avec S.Ramos, qui envoie involontairement le ballon dans son propre but, Navas ne pouvant sauver les siens.

83eme minute
Marcelo hérite du ballon sur le côté gauche de la surface du Bayern. Il revient sur son pied droit pour center au second poteau, où L.Vazquez arrive lancé. Mais l'ailier du Real Madrid ne peut ajuster sa reprise, qu'il envoie dans le petit filet extérieur de Neuer.

97eme minute
C.Ronaldo porte le ballon plein axe et s'avance avant de déclencher une frappe de près de trente mètres. Neuer s'envole sur sa gauche pour repousser des deux poings. Dans la foulée, le ballon arrive sur Marcelo, dont le centre-tir passe devant le but sans être touché par C.Ronaldo, qui était de toute manière en position de hors-jeu.

99eme minute
Servi sur la gauche, L.Vazquez fixe la défense munichoise avant de trouver Asensio en retrait. Le joueur issu du Castilla glisse un petit tir du gauche sur lequel Neuer doit se coucher pour aller le sortir de la main droite, au pied de son premier poteau.

105eme minute (2-2)
Marcelo retrouve en retrait S.Ramos, dont le centre du droit trouve C.Ronaldo en plein cœur de la surface. La position de hors-jeu de l'attaquant portugais n'est pas signalé et il peut contrôler de la poitrine avant d'enchaîner sur un tir du gauche sur lequel Neuer ne peut rien.

110eme minute (3-2)
Incroyable exploit personnel de Marcelo, qui part de son côté gauche pour transpercer la défense du Bayern et se présenter seul devant Neuer. Il fixe le gardien munichois avant de décaler C.Ronaldo, à l'extrême limite du hors-jeu. Le champion d'Europe 2016 n'a plus qu'à pousser le ballon au fond.

112eme minute (4-2)
Contre-attaque menée par le Real Madrid par Asensio, qui joue le coup en solitaire. Il profite du faux-appel de C.Ronaldo sur la gauche pour placer une accélération qui laisse Hummels sur place. L'attaquant merengue termine ensuite le travail d'une frappe croisée du droit.
Tops et flops

TOP 3

A ce niveau-là, MARCELO n'a pas beaucoup d'équivalent à son poste de latéral gauche. Le Brésilien a réalisé une prestation monstrueuse dans son couloir. Il l'a d'abord bloqué avec aplomb, malgré l'infériorité numérique, et s'est révélé précieux sur deux sauvetages miraculeux devant sa ligne. Il s'est ensuite régalé des espaces en phase offensive et a multiplié les débordements dangereux, jusqu'à être récompensé d'une passe décisive sur le troisième but du Real Madrid après un travail de toute beauté. Enormissime.

Pendant 75 minutes, C.RONALDO n'a rien fait de bien. Il était maladroit balle au pied, négociait mal des occasions énormes et déséquilibrait son équipe par son manque d'investissement défensif. Mais il lui a suffi de trois coups pour tuer le match d'un triplé que personne n'avait vu venir. Avec cinq buts sur la double confrontation, l'attaquant portugais a pesé de tout son poids dans la qualification madrilène, malgré ses défauts et son attitude parfois nonchalante. Il en est désormais à 100 réalisations en Ligue des Champions. Rien que ça.

S'il y en a bien un qui n'a rien à se reprocher du côté du Bayern Munich, c'est NEUER. Sur l'ensemble des deux matchs, le gardien international allemand a assis son statut de meilleur joueur du monde à poste. Il avait réalisé dix arrêts à l'aller, il s'est encore démultiplié pour retarder l'échéance au retour. Il a aussi dégagé une incroyable sérénité dans les airs et sur le jeu au pied. Un patron.


FLOP 3

Bien évidemment que VIDAL n'aurait pas dû être expulsé sur l'action de la 84eme minute. Mais il était tellement à la limite depuis son premier carton jaune, reçu dès la 6eme minute, qu'il s'est mis en situation périlleuse. Ça a fini par se retourner contre lui au moment où il s'y attendait le moins. Dommage, parce que son absence a pesé lourd en fin de match et son rôle de box-to-box, en dépit d'un déchet technique inhabituel, était important pour le Bayern.

Il y a Neuer et il y a NAVAS. Quand l'un respire la tranquillité, l'autre dégage une incroyable fébrilité dans tout ce qu'il fait. Aucune parade n'est claire, ses sorties aériennes sont mal assurées, ses relances au pied approchent du cataclysmique. A terme, le gardien costaricien pourrait être un problème pour le Real Madrid sur la route du doublé. Heureusement pour lui, ce ne fut pas le cas mercredi.

Entré au relais d'un Ribéry qui tirait la langue, DOUGLAS COSTA devait apporter un plus à la ligne d'attaque du Bayern. Ce fut tout le contraire. Quasi inexistant lors de son entrée en jeu, il a vendangé une belle opportunité en contre et a surtout induit en erreur l'arbitre assistant avec son pas en arrière qui a « remis » Cristiano Ronaldo en jeu sur le deuxième but du Real Madrid. Un remplacement qui a coûté cher pour les Munichois.
Monsieur l'arbitre au rapport
Rarement des décisions arbitrales erronées auront autant pesé sur le destin d'un quart de finale de Ligue des Champions. Le Bayern Munich a de quoi s'estimer lésé, avec un carton rouge injustifié distribué à Arturo Vidal, même s'il ne l'avait pas volé pour l'ensemble de son œuvre, et le but de la qualification entaché d'une position de hors-jeu de Cristiano Ronaldo. A contrario, il aurait pu accorder un penalty au Real Madrid pour un contact très litigieux entre Jérôme Boateng et Casemiro dans la surface munichoise. En dehors de ça, Viktor Kassai a multiplié les mauvais choix, sur des sorties de balles données à la mauvaise équipe ou des situations mal jugées. Catastrophique sur toute la ligne.
La feuille de match
Ligue des Champions (Quarts de finale retour) / REAL MADRID - BAYERN MUNICH : 4-2 (ap)
Santiago-Bernabeu (80 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse en excellent état
Arbitre : M.Kassai (Hongrie, 3)

But : C.Ronaldo (76eme, 105eme et 110eme) et Asensio (112eme) pour le Real Madrid - Lewandowski (53eme sp) et S.Ramos (78eme csc) pour le Bayern Munich

Avertissements : Casemiro (52eme) pour le Real Madrid - Vidal (6eme et 84eme), Xabi Alonso (71eme), Hummels (75eme) et Robben (101eme) pour le Bayern Munich

Expulsion : Vidal (84eme) pour le Bayern Munich


Real Madrid
Navas (4) - Carvajal (6), S.Ramos (cap)(7), Nacho (5), Marcelo (8) - Modric (6), Casemiro (5), Kroos (5) puis Kovacic (115eme) - Isco (4) puis L.Vazquez (71eme - 5) - Benzema (5) puis Asensio (65eme - 5), C.Ronaldo (7)

N'ont pas participé : Casilla (g), J.Rodriguez, Morata, Danilo
Entraîneur : Z.Zidane


Bayern Munich
Neuer (7) - Lahm (cap) (5), Boateng (6), Hummels (7), Alaba (6) - Xabi Alonso (5) puis T.Müller (75eme - 5), Vidal (4) - Robben (6), Thiago Alcantara (5), Ribéry (5) puis Douglas Costa (71eme - 4) - Lewandowski (6) puis Kimmich (88eme)

N'ont pas participé : Ulreich (g), Rafinha, Bernat, Coman
Entraîneur : C.Ancelotti

 
2 commentaires - Ligue des Champions (Quarts de finale retour) : Le Bayern Munich rêvait d'un exploit, Cristiano Ronaldo l'a évité
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]