Varan fait son trou

Raphaël Varane était titulaire face à City lors de la 1ère journée de la Ligue des champions.

Raphaël Varane était titulaire face à City lors de la 1ère journée de la Ligue des champions.

Débarqué du RC Lens il y a un peu plus d'un an, Raphaël Varane a trouvé sa place au Real Madrid. Dans la hiérarchie des défenseurs centraux, le jeune Français est le n°3 de José Mourinho, juste derrière la charnière Ramos-Pepe. Au gré des blessures, il devrait jouer. Et notamment mercredi soir à Dortmund en Ligue des champions.

Trois matches. C’est le nombre de rencontres disputées depuis le début de saison par Raphaël Varane avec le Real Madrid. C’est peu et l’intéressé en convient. Mais il n’oublie pas de relativiser. "Il y a une forme d’impatience, confiait-il mi-octobre à L’Equipe avant de préciser. À dix-neuf ans, on a envie de jouer, mais il faut prendre du recul. Je l’ai vu en début de saison, où j’étais trop pressé. J’avais envie de trop faire et, au final, on n’avance plus."

Avancer, progresser, tel est l’objectif du jeune homme de 19 ans. Son défi est de taille : s’imposer en Real Madrid. Mais s’il est encore loin d’être un titulaire indiscutable, Varane a tout de même l’impression d’avancer. "Avec l’évolution que j’ai eue depuis le début, on peut avoir l’impression de moins progresser ou de stagner, mais, c’est faux. Forcément, on est un peu pressé d’évoluer aussi rapidement que je le faisais jusqu’à maintenant. Ça crée une forme d’impatience. Pour moi, comme pour vous (les journalistes) apparemment. Aujourd’hui, je ne suis pas à 100 %, mais mon début de saison est lancé", a-t-il expliqué. 

Invaincu avec le Real

La force de Varane, c’est de convaincre à chacune de ses sorties. Samedi, face au Celta Vigo (2-0), il a su oublier le douloureux souvenir du fiasco de l’équipe de France espoirs pour livrer une prestation propre, et unanimement saluée. "Peu à peu, Varane ne cesse d'amonceler des minutes de qualité, d’acquérir de l'expérience et de la présence", écrivait cette semaine Marca. Le Français a pour lui une statistique incroyable. Sur les 18 rencontres auxquelles il a pris part, le Real Madrid s’est imposé à 17 reprises, pour un match nul, un 0-0 à Santander, qui peut difficilement lui être imputé.

Grâce à ses bonnes performances, Varane s’est imposé comme le n°3 à son poste dans l’esprit de José Mourinho. Dans la hiérarchie, derrière l’indéboulonnable charnière Pepe-Ramos, il est passé devant Raul Albiol, accessoirement champion du monde et double champion d’Europe, et qui n’a plus joué la moindre minute depuis la fin août. C’est pour cela que Mourinho s’est récemment opposé à un prêt de son jeune joueur. Dans l’esprit du Portugais, Varane est un membre important de l’effectif du Real Madrid. A 19 ans, ce n’est pas rien.

A Varane désormais de profiter des minutes qui lui seront accordées. A ce titre, la période à venir s’annonce importante. Avec les blessures d’Arbeloa et Coentrao en sélection, ce que les Espagnols appellent le "Virus Fifa", Mourinho devrait décaler Ramos à droite durant les trois prochaines semaines pour associer Varane à Pepe, comme c’était le cas en championnat ce week-end. Et comme il devrait le faire mercredi soir en Ligue des champions à Dortmund. Au Français de poursuivre sur sa lancée. Et de prolonger sa belle série statistique. 

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !