Zidane a manqué son premier vrai pari tactique

Zidane a manqué son premier vrai pari tactique©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le jeudi 03 novembre 2016 à 13h31

Mercredi soir, en Ligue des Champions, Zinédine Zidane a tenté de changer son image en remodelant son équipe. Mais son coup de poker a failli tourner au calvaire. Le Real Madrid n'a pu faire mieux qu'un match nul (3-3) sur le terrain du Legia Varsovie.

Zidane pensait avoir flairé le bon coup. Le déplacement du Real Madrid à Varsovie pour y affronter le Legia ressemblait fort au terrain idéal pour balayer quelques idées reçues. Car depuis qu'il a succédé à Rafael Benitez sur le banc de la Maison Blanche, en janvier dernier, l'ancien n°10 des Bleus n'a jamais fait l'unanimité. Concerné par les critiques visant la pauvreté du jeu déployé par son équipe, l'entraîneur français s'était donné du répit en remportant la Ligue des Champions. Et jusqu'à présent, il avait fui toutes les attaques grâce à la domination merengue sur la Liga. Mais le match nul du Real en Pologne (3-3), dont il est en grande partie responsable, l'a exposé.
Zidane n'avait jamais pris trois buts...
Au stade Wojska Polskiego, ZZ a tenté un double succès. Il a chamboulé son habituel 4-3-3 pour joindre Alvaro Morata à la BBC et rendre le jeu madrilène plus dynamique. En cas de succès, il aurait entamé le crédit de ses détracteurs. Ceux qui justifient sa réussite par un talent de meneur d'hommes bien plus que par une intelligence tactique. Mais son pari a fait pschitt. Les quatre armes offensives du Real ont perdu leurs repères. Karim Benzema a évolué dans une position reculée inconfortable, et les deux milieux de terrain, Mateo Kovacic et Toni Kroos, ont souvent été débordés. Et pour la première fois depuis qu'il a pris les commandes de l'équipe, les Merengues ont encaissé trois buts dans un même match.
...et il n'a pas su trouver les solutions
« Il nous a manqué un peu de tout et j'en suis le seul responsable », a confié, en substance, le champion du monde 1998. Et même si les conséquences sportives ne sont pas encore préjudiciables -le Real est deuxième de la poule F, à deux points du premier, le Borussia Dortmund, qu'il affrontera lors de la dernière journée- Zidane a subi une déferlante de critiques de la presse espagnole. Notamment parce que son premier échec tactique a, au fil des minutes, mis en exergue son incapacité à trouver des solutions. Les remplacements de Benzema et Fabio Coentrao par Lucas Vazquez (65e) et Marco Asensio (77e) n'ont eu aucune influence sur le cours de la rencontre, empêchant le Ballon d'Or de prouver qu'il est aussi un grand tacticien.

 
3 commentaires - Zidane a manqué son premier vrai pari tactique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]