Luciano Spalletti veut croire à l'impossible

Luciano Spalletti veut croire à l'impossible©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 8 mars

Malgré la défaite de l'AS Rome contre le Real Madrid en huitième de finale aller (0-2), Luciano Spalletti continue de croire aux chances de son équipe de se qualifier. Un but pourrait tout changer selon l'entraîneur romain.

Luciano Spalletti a fait un rêve. Celui de ramener la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions de Madrid, où l'AS Rome s'en va défier le Real mardi (20h45). Trois semaines après la leçon de réalisme merengue reçue à l'aller (0-2), le club de la Louve semble quasiment condamné à quitter la scène européenne dès les huitièmes de la C1. Et pourtant, son entraîneur continue de croire à un incroyable revirement de situation sur la pelouse de Santiago Bernabeu. « C'est une approche incorrecte, a rétorqué Spalletti en conférence de presse à ceux qui se demandaient si ce match ne comptait que pour du beurre. Nous devons donner un message très clair à notre équipe. Tous les entraîneurs comme moi sont exigeants, je demande l'impossible. Hier (dimanche), à l'entraînement, il m'a semblé que mes joueurs étaient ouverts à cette idée, bien qu'elle semble impossible. Après, il y a des éléments qui détermineront le résultat final, mais nous ne pouvons pas jouer pour perdre. »

« Il nous suffit de marquer un but »
Alors Spalletti a détaillé son plan pour réaliser un exploit qui ferait date dans l'histoire de la Ligue des Champions. Il ne lui a pas échappé que le contexte était particulièrement lourd au Real ces dernières semaines et que le public de Santiago-Bernabeu n'avait actuellement pas besoin de grand-chose pour se retourner contre son équipe. Un facteur dont le technicien italien espère bien pouvoir profiter. « Il y a des éléments psychologiques qui conditionnent un match, a soufflé l'ancien entraîneur du Zenit Saint-Pétersbourg. Nous devons marquer un but et si nous y parvenons, le match changera psychologiquement. Ils ont un avantage, ils peuvent jouer ce match de manière plus équilibrée grâce au match aller. Mais il nous suffit de marquer un but. » Pour être tout à fait précis, il en faudra au moins deux à l'AS Rome pour emmener le Real Madrid en prolongation. Mais le pragmatisme n'a pas toujours sa place au pays des rêves.

 
0 commentaire - Luciano Spalletti veut croire à l'impossible
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]