Ligue des champions - PSG : Propre et en confiance, Alphonse Areola s'est offert un bon bol d'air

Ligue des champions - PSG : Propre et en confiance, Alphonse Areola s'est offert un bon bol d'air©Media365
A lire aussi

Lucile Alard, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 10h26

Critiqué après sa boulette sans conséquence face à Metz, Alphonse Areola a signé un match de belle facture, mardi soir face au Celtic Glasgow en Ligue des champions (0-5). Le gardien français a bien choisi son moment puisqu'Unai Emery venait de lui accorder sa confiance. De quoi lui offrir une position plus stable dans les cages parisiennes.

« Cette erreur ne va pas m'affaiblir », prédisait Alphonse Areola après sa bourde sans conséquence, vendredi en Ligue 1, face à Metz. Le jeune gardien du PSG avait apparemment raison. Avec son coup de tête malheureux en direction d'Emmanuel Rivière, l'attaquant messin, Areola avait, bien malgré lui, de nouveau ouvert la porte à un débat sur le poste de dernier rempart à Paris. Ses statistiques pas toujours rassurantes (http://www.football365.fr/l1-psg-alphonse-areola-sexplique-erreur-face-a-metz-5791768.html) avaient alimenté la question. Mais les choses ont plutôt bien évolué en sa faveur au cours de ces derniers jours. Unai Emery, qui cherchait une autre solution lors du Mercato, a pris position en sa faveur et semblé faire enfin un choix entre lui et Trapp. Et mardi soir, pour le premier rendez-vous européen de la saison du PSG, le joueur formé au club a répondu sur le terrain à la confiance accordée par son entraîneur.

Quatre arrêts pour Areola

Il en faudra peut-être un peu plus pour balayer tous les scepticismes autour de la solidité du PSG dans les cages. Un peu plus qu'un bon match d'Alphonse Areola face à un Celtic Glasgow dépassé par le vice-champion de France (0-5). Mais le Français a eu un peu de travail contre les Ecossais malgré l'ampleur du score. Et alors que ce sont ses absences qu'on a l'habitude de pointer du doigt, il est légitime de souligner qu'il a rendu une copie d'excellente facture pour cette rentrée des classes en C1. Il a subi quatre tirs cadrés, tous dangereux, il a tout arrêté. Sa belle envolée sur un coup-franc de Leigh Griffiths superbement frappé a montré qu'il était dedans (22e). Sa sortie sur le corner suivant ce coup de patte a prouvé qu'il allait être le patron de sa surface tout le match.

Emery a fait un pas vers lui

La suite a été au diapason avec notamment deux interventions devant Scott Sinclair (45e+2, 64e) et un ultime arrêt en fin de match sur une frappe de Tom Rogic (86e) pour souligner qu'il était bien resté dedans jusqu'au bout. Ce match de belle qualité arrive dans le bon timing pour Areola. Parce qu'il fait suite à son raté face à Metz, parce qu'il donne - aussi - raison à Unai Emery. Le technicien espagnol s'était exprimé sur ses deux options au poste à la veille de ce match en Ecosse. Et il a, enfin, laissé filtrer un choix clair. La balance penche clairement du côté d'Alphonse Areola : « Nous avons deux bons gardiens. Alphonse Areola va montrer qu'il est toujours là et qu'il est le gardien que nous voulons. (...) J'ai confiance en lui et je crois que toute l'équipe a confiance en lui. »

Le Bayern pour clore définitivement le débat ?

Cette confiance accordée publiquement va peut-être changer la donne après un peu plus d'un an de tâtonnement entre le natif de Paris et son concurrent allemand. A ce poste si exposé, elle peut faire beaucoup même si Emery a rappelé après le match à Glasgow qu'il « ne pens(ait)  pas en termes de hiérarchie, à savoir qui est le premier gardien. » Manière, sans doute, de maintenir Kevin Trapp impliqué. Mais en assurant mardi soir, Alphonse Areola acreusé un peu plus l'écart avec son rival. Un autre faux-pas aurait relancé l'interminable débat. Là, il s'est assuré quelques semaines de tranquillité malgré la faiblesse de l'adversité. Pour poursuivre sur cette lancée, il lui faudra sans doute apporter une preuve supplémentaire de sa capacité à rester souverain. Si possible dans un grand match. Le rendez-vous du 27 septembre face au Bayern Munich semble être le moment tout indiqué pour le faire.

 
1 commentaire - Ligue des champions - PSG : Propre et en confiance, Alphonse Areola s'est offert un bon bol d'air
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]