Ligue des Champions - Naples : De Laurentiis allume Sarri sur ses choix

Ligue des Champions - Naples : De Laurentiis allume Sarri sur ses choix©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le jeudi 16 février 2017 à 00h17

Dans la foulée de la défaite de Naples chez le Real Madrid mercredi (3-1), le président Aurelio De Laurentiis a vivement critiqué les choix de son entraîneur Maurizio Sarri et allumé un début d'incendie au Napoli.

Le huitième de finale de Ligue des Champions contre le Real Madrid devait être un événement pour Naples, il a viré au règlement de comptes en interne mercredi. Dans la foulée de la défaite avec les honneurs du Napoli à Santiago Bernabeu au match aller (3-1), un résultat qui laisse la porte ouverte à une qualification lors de la seconde manche, Aurelio De Laurentiis a fait une sortie médiatique improbable. Il s'est présenté devant les caméras de télévision pour remettre en question les choix de son entraîneur. Maurizio Sarri. « J'ai dépensé tellement d'argent et au bout du compte, ce sont toujours les mêmes qui jouent, a notamment regretté le bouillant président du club napolitain. On a 26 joueurs, à la fin du championnat, je ne comprendrais toujours pas pourquoi certains ont aussi peu joué. L'équipe n'avait aucun tempérament. L'entraîneur pourrait changer de tactique une fois de temps en temps. Je ne comprends pas certains de ses choix. Le match s'est plutôt bien passé, à cause de notre insuffisance, ça aurait pu finir à 5-0. »
Sarri : « Le président devrait me parler à moi »
Le seul à trouver grâce aux yeux de De Laurentiis, c'était Lorenzo Insigne, seul buteur de sa formation. « Il a manqué la grinta napolitaine. Le seul qui l'avait c'est Insigne, le seul Napolitain de l'effectif. A part Insigne, toute l'équipe était hors du match. Quand on est aussi jeune, on doit être plus humble, moins présomptueux. » Le président a même douté du bien-fondé de la titularisation de Dries Mertens à la pointe de l'attaque. « Je ne dirai jamais que (Arkadiusz) Milik aurait du commencer à la place de Mertens, mais on doit essayer des alternatives ». Informé de ces propos quelques minutes avant d'entrer en conférence de presse, Sarri ne s'est pas privé pour répondre à son président. « Je suis celui qui est au centre d'entraînement et qui décide. Le président devrait me parler à moi, pas à la télévision, à propos de ses idées. » Le torchon brûle à Naples, sans pourtant qu'il y ait le feu dans la maison, la qualification étant encore jouable et le club étant troisième de Serie A. Avec un président aussi impulsif que De Laurentiis, tout est possible.

A voir aussi :
>>> Le compte-rendu du match
>>> Le film du match

 
2 commentaires - Ligue des Champions - Naples : De Laurentiis allume Sarri sur ses choix
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]