Ligue des Champions - Benfica Lisbonne : Mile Svilar, la dernière promesse du SLB qui va affoler l'Europe

Ligue des Champions - Benfica Lisbonne : Mile Svilar, la dernière promesse du SLB qui va affoler l'Europe©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mercredi 18 octobre 2017 à 09h28

Mile Svilar, 18 ans, gardien de but du Benfica Lisbonne, devrait disputer son premier match de Ligue des Champions face à Manchester United, ce mercredi soir (20h45). Le premier d'une conquête de l'Europe annoncée.

Le Benfica Lisbonne a quelques spécialités. Certaines sont bien connues, comme son aisance à faire déborder la caisse à la vente de joueurs. D'autres le sont beaucoup moins, car moins exposées. Depuis peu, le champion du Portugal a magnifié sa détection de jeunes gardiens prometteurs, et susceptibles d'entrer, justement dans sa politique économique de dépôt-vente à très grande échelle. Il y avait eu Jan Oblak, repéré à l'Olimpija Ljubljana alors qu'il n'avait que 17 ans, puis Ederson, devenu le deuxième gardien le plus cher de l'histoire cet été. Il y a désormais Mile Svilar, encore plus précoce que ses prédécesseurs puisqu'il devrait devenir, ce mercredi soir (20h45) face à Manchester United, le plus jeune gardien de l'histoire de la Ligue des Champions.
Svilar pour déloger son idole
Arraché à Anderlecht cet été pour 2,5 millions d'euros alors qu'il n'avait pas disputé le moindre match en professionnel, Svilar va donc, à 18 ans, un mois et 23 jours, abaisser de deux mois le record de son idole, Iker Casillas, établi en 1999. Voilà pour l'anecdotique. Car le jeune portier belge ne se résume pas à son exceptionnelle maturité à un âge où les gardiens de but manquent encore de repères au plus haut niveau. Titularisé pour la première fois samedi dernier lors d'un match de Coupe du Portugal face à Olhanense, Svilar a d'ores et déjà déclassé Bruno Varela, habituelle doublure de Julio César, mis à l'écart pour soigner une pubalgie. Car Svilar sait ce qu'il veut. C'est bien la raison pour laquelle il a débarqué dans l'un des clubs exigeants de la planète.
Il a claqué la porte d'Anderlecht par manque de considération
Avec le SLB, il va découvrir la plus prestigieuse des compétitions européennes, face à l'un des clubs les plus puissants de la planète. La donne paraît folle pour les observateurs. Elle semble banale à ses yeux. A Anderlecht, déjà, il avait réclamé le statut de titulaire à René Weiler, son entraîneur, qui lui avait répondu qu'il accepterait de l'aligner seulement lors des matchs de Coupe, et qu'un club intéressé par son prêt, le Waasland-Beveren, pouvait lui offrir l'opportunité de l'être à temps plein. « Moi !? Au Waasland-Beveren !? », lui avait rétorqué, abasourdi par si peu de considération, le fils de Ratko, ancien gardien yougoslave. « Mais, pour qui te prends-tu ? Tu crois que tu es meilleur que Courtois ou Neuer ? », s'était agacé, par la suite, le directeur sportif du club belge, Herman Van Holsbeeck. Svilar ne le croyait pas, il en était convaincu. Il a claqué la porte le lendemain et n'a plus jamais rejoint le centre d'entraînement des Mauves.
Sur les pas de Preud'homme ?
Son tempérament, qu'il couple à une rigueur de travail hors norme -à Anderlecht, il s'était entouré de plusieurs préparateurs alors qu'il ne figurait même pas dans le groupe pro- lui valent déjà, en capitale portugaise, des comparaisons à Cristiano Ronaldo. D'autres préfèrent des rapprochements plus réalistes. « La pression ? Il est sûrement prêt à y faire face, disait Stéphane Demol, ancien défenseur belge du FC Porto à la fin des années 1980, au journal portugais O Jogo. Michel Preud'homme n'était que le troisième gardien du Standard Liège avant de profiter des blessures des deux premiers pour s'imposer et devenir un personnage ». En 1994, il avait été sacré meilleur gardien du monde... juste avant de s'engager avec le SL Benfica. Svilar n'a pas encore ce statut. Mais il a tout le reste.

 
0 commentaire - Ligue des Champions - Benfica Lisbonne : Mile Svilar, la dernière promesse du SLB qui va affoler l'Europe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]