Ligue des Champions (8emes retour) : Fabinho infatigable, Mendy remarquable... Les notes de Monaco

Ligue des Champions (8emes retour) : Fabinho infatigable, Mendy remarquable... Les notes de Monaco©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 15 mars 2017 à 23h08

Enormes en première période, les Monégasques ont davantage souffert au retour des vestiaires. Mais grâce notamment à l'énorme activité de Fabinho et de Benjamin Mendy, le club de la Principauté est parvenu à arracher sa qualification pour les quarts de finale. Les notes de l'ASM.

Le meilleur : Fabinho (8) ne se repose jamais
Quel volume de jeu ! Le replacer au milieu de terrain en courant de saison dernière fut vraiment une idée brillante de la part de Leonardo Jardim. Impressionnant en première période, avec notamment le deuxième but de Monaco, le Brésilien est un des rares qui a maintenu une intensité impeccable au retour des vestiaires. Les milieux de Manchester City n'ont jamais réussi à le calmer.
Danijel Subasic : 6
Impuissant sur le but, le Croate remporte deux face-à-face avec Agüero en début de deuxième période. Seuls son jeu au pied lui a fait défaut ce mercredi soir.
Djibril Sidibé : 5
Une très bonne première période ponctuée de nombreuses montées intéressantes, et puis presque plus rien. Au retour des vestiaires, l'ancien Lillois a énormément souffert face aux accélérations de Sané. Plusieurs fois pris de vitesse, comme sur le but, et incapable de ressortir proprement mes ballons. L'exemple type du match aux deux visages.
Andrea Raggi : 7
Titulaire en l'absence de Glik, suspendu, le défenseur central italien a été assez héroïque. Comblant ses lacunes techniques par une détermination poussée à son paroxysme, Raggi a même été déterminant en première période, puisque l'action du deuxième but de l'ASM part d'un sauvetage en défense de sa part. Cramé à partir de l'heure de jeu, il a été remplacé par par Almamy TOURE à vingt minutes du terme alors qu'il commençait à prendre l'eau.
Jemerson : 5
Pas autant décisif que son compère de l'axe dans le premier acte, il a tout de même dégagé de la sérénité et a peu été mis en danger. Plus dans le dur au retour des vestiaires comme tous ses coéquipiers.
Benjamin Mendy : 7
Une première période de très, très haut niveau. L'ancien Marseillais été énorme d'activité dans son couloir gauche, profitant des espaces laissés par l'équipe adverse. Il n'a cessé de monter et ses centres, toujours précis, ont fait mal aux Citizens. Il amène le premier but, et délivre une passe décisive à Fabinho sur le second. Emoussé physiquement, il a craqué face à Sterling sur la réduction du score adverse. Mais c'est tout et Monaco lui doit beaucoup.
Bernardo Silva : 7
Balle au pied, le Portugais est insaisissable. Les Mancuniens ont bien essayé de l'arrêter, comme le font chaque week-end les joueurs de Ligue 1, mais l'ancien pensionnaire du Benfica possède une qualité de jeu dans les petits espaces qui a fait un bien fou à son équipe en première période. Passeur décisif sur le premier but de l'ASM, il a dû être plus défensif au retour des vestiaires.
Tiémoué Bakayoko : 7
Il fut le seul Monégasque à ne pas rentrer dans sa rencontre pied au plancher. En mode diesel, Bakayoko est finalement monté en puissance au fil des minutes pour épauler Fabinho à la récupération. Et c'est quand il commençait à flancher qu'il s'est mué en héros en offrant la qualification aux siens d'une tête rageuse. Seule ombre au tableau, il sera suspendu pour le quart de finale aller.
Thomas Lemar : 6
Comme lors du match aller, il n'a pas été aussi impressionnant qu'en Ligue 1. Mais son entame de match a permis à Monaco de rester positionné très haut sur le terrain, et ses combinaisons avec Mendy ont été remplies de succès. Moins en vue défensivement -il laisse notamment filer Sterling dans son dos peu avant l'heure de jeu-, il a su envoyer un coup-franc très précis sur le crâne de Bakayoko pour envoyer Monaco en quart.
Valère Germain : 6
Son travail est ingrat et souvent invisible, mais si l'ASM a à ce point empêcher Manchester City de sortir en première période, c'est grâce à l'énorme pressing effectué par Germain. A son crédit également, une énorme récupération en début de match qui a failli conduire à l'ouverture du score, et une frappe juste au-dessus du but adverse. Remplacé en toute fin de partie par Nabil DIRAR.
Kylian Mbappé : 7
Ce garçon-là a de l'or dans les pieds, et n'a surtout aucune patience. A 18 ans et deux mois, il a encore marqué en Ligue des Champions ce mercredi soir, d'une reprise à bout portant en début de rencontre, après avoir manqué un face-à-face une minute plus tôt. Un but qui a donné le ton de la première période des Monégasques au cours de laquelle il s'est rendu très disponible par ses appels et sa vivacité balle au pied. La pépite de l'ASM a aussi agréablement surpris dans son repli défensif. Joao MOUTINHO l'a remplacé en fin de rencontre.

 
1 commentaire - Ligue des Champions (8emes retour) : Fabinho infatigable, Mendy remarquable... Les notes de Monaco
  • Beau match, les deux équipes ont joué le jeu. L'une a gagné l'autre non mais au moins du véritable spectacle ce qui est assez rare.
    Pour Mbappé, qu'il se méfie des sirènes. A 18 ans s'il va je ne sais où, il risque de perdre son talent et cirer les bancs. Qu'il reste avec cet entraineur de premier choix et sa carrière est assurée.
    Bravo aux deux équipes

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]