L'exploit qui n'accepte aucune comparaison

L'exploit qui n'accepte aucune comparaison©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mercredi 15 mars 2017 à 12h10

Le conte a repris vie. Mardi soir, en huitième de finale de Ligue des Champions, la folle histoire de Leicester City, balbutiante depuis le licenciement de l'un de ses auteurs majeurs, Claudio Ranieri, juste après un match aller qui ne présageait rien de bon, a pris un nouvel élan.

Et, peut-être, atteint un nouveau point culminant, un peu moins de 10 mois après le titre de champion d'Angleterre décroché par les Foxes. Sur une balance, un sacre anglais a certainement plus de poids historique qu'un quart de finale de Coupe d'Europe. Le constat est valable pour tous les cadors d'Outre-Manche. Pas pour Leicester.

15ème en Angleterre, Top 8 en Europe

Assurément, le club de Filbert Way accordera autant de valeur à cette qualification qu'à son titre local. Pour marcher sur la Premier League, l'entité présidée par le milliardaire Vichai Srivaddhanaprabha avait bénéficié d'un alignement unique de tous les astres. Pour se débarrasser du FC Séville, triple vainqueur en titre de la Ligue Europa, les Foxes ont puisé dans les ressources irrationnelles de leur passé récent. En oubliant, le temps d'une soirée, leur situation délicate en Championnat, où ils occupent la... 15eme place.

Rien de comparable à Malaga ou Nicosie

Jamais, dans l'ère moderne de la Coupe aux Grandes Oreilles, un huitième de finaliste n'avait accédé au tour suivant en étant aussi mal classé dans sa compétition nationale. Les dernières surprises à ce stade, Bordeaux (2010), Apoel Nicosie (2012) ou encore Malaga (2013), avaient toutes disputé des places européennes jusqu'aux dernières journées de leur Championnat. « C'est l'une des plus grandes soirées de l'histoire du club. Nous avons encore repoussé l'impossible », a estimé Wes Morgan, capitaine et buteur des Foxes mardi soir. Preuve que l'épopée de Leicester City n'est comparable à aucune autre. Preuve, aussi, que ce club n'a peut-être pas les limites qu'on lui a prêtées.

 
1 commentaire - L'exploit qui n'accepte aucune comparaison
  • yes, yes Leicester n'est pas mort, 15 ème du championnat d'angleterre et quart de finaliste de la ligue des champions , un peu de fraicheur avec tous les cadors bien aidés par les arbitres. Cela situe encore une fois la supériorité du championnat d'angleterre

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]