Troyes : Le projet de rachat américain " définitivement clos "

Troyes : Le projet de rachat américain " définitivement clos "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 07 octobre 2016 à 17h23

Après avoir repoussé à maintes reprises la date butoir pour le rachat de l'ESTAC par Gary Allen, un homme d'affaires américain, Daniel Masoni a indiqué vendredi que le dossier était « définitivement clos ».

C'est la fin d'un rêve américain pour l'ESTAC. Comme annoncé il y a quatre mois quasiment jour pour jour, Gary Allen devait racheter le club troyen contre trois millions d'euros. Mais l'homme d'affaires américain, basé à Portland et ayant fait les affaires dans la décoration intérieure, n'a pas réussi à aller au bout de son projet.  « Gary Allen m'a informé qu'il n'était malheureusement pas en mesure de réunir les fonds nécessaires au rachat et à la pérennité du club dans le délai convenu, a expliqué Daniel Masoni, président de l'ESTAC, dans un communiqué publié sur le site officiel du club. En conséquence, ce dossier est définitivement clos. » L'épilogue d'un feuilleton qui a trainé en longueur, Masoni repoussant à maintes reprises la date butoir fixée à Allen, qui avait jusqu'à ce vendredi minuit pour fournir les documents nécessaires.
Allen avait déjà sondé Tours
Propriétaire d'un club de quatrième division aux Etats-Unis, le Spartans Futbol Club de Portland, Allen s'était déjà rapproché par le passé du Tours FC, sans parvenir là aussi à concrétiser son projet de rachat. Actuellement 7eme de L2, Troyes ne passera donc pas sous pavillon américain à court terme et Masoni doit se remettre en quête d'un repreneur, le projet de vente n'étant lui pas remisé pour de bon dans les cartons.

 
0 commentaire - Troyes : Le projet de rachat américain " définitivement clos "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]