Caillot : " Il n'y aura pas de clémence dans l'affaire Conte "

Caillot : " Il n'y aura pas de clémence dans l'affaire Conte "©Media365

Julien Pereira, publié le vendredi 09 décembre 2016 à 15h50

En conférence de presse, le président du Stade de Reims s'est exprimé sur l'affaire Antoine Conte, accusé d'avoir agressé sa compagne et roué de coups un homme venu la défendre. Le joueur va être déféré devant la justice « en fin de journée ».

« C'est une bien triste affaire que je me dois de commenter ». Vendredi après-midi, lors de la conférence de presse du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot a été contraint de s'exprimer sur une affaire, désormais judiciaire, qui concerne l'un de ses joueurs. Antoine Conte, défenseur Rémois, est soupçonné d'avoir frappé sa compagne, ainsi qu'un jeune homme de 19 ans qui aurait tenté de s'intercaler, et dont « le pronostic vital ne serait plus engagé », selon le président du club.

Caillot : « Un mot me vient à l'esprit : c'est 'courage' »

« En tant qu'homme et père de famille, je suis évidemment très troublé par les actes qui m'ont été relatés. Si les faits sont avérés, je pense qu'il n'y a pas de mots pour les qualifier. Et si de la même façon, selon les faits, le garçon qui est intervenu a été victime de coups de batte de baseball parce qu'il tentait de défendre une jeune femme. Là, par contre, un mot me vient à l'esprit : c'est 'courage'. Je souhaite que ce garçon se rétablisse rapidement. Il reste en soins intensifs. Les pensées du Stade de Reims et les miennes vont d'abord à sa famille et à lui », a d'abord confié le dirigeant.

Caillot : « Les valeurs du club sont totalement opposées »

Cette affaire a très certainement mis un terme à la carrière du joueur, même si le Stade de Reims n'a pas encore pris de décision. « Le garçon est aujourd'hui en garde à vue, il sera déféré en fin de journée, selon les informations que j'ai pu avoir. Le Stade de Reims prendra ses responsabilités, comme il l'a toujours fait par le passé, en ayant jamais eu à gérer ce type d'affaires. Les valeurs de notre club sont totalement opposées à cette affaire. Ceux qui me connaissent et connaissent le Stade de Reims savent qu'il n'y aura pas de clémence dans cette affaire. »

 
4 commentaires - Caillot : " Il n'y aura pas de clémence dans l'affaire Conte "
  • Mr Caillot: j'ai vu tous les matchs de votre équipe cette année.

    Un excellent entraîneur comme Mr Derzakarian ne peut pas transformer des joueurs tout juste bon pour la CFA en joueurs de ligue 2 et encore moins de ligue1 . Il faut en virer un maximum, et ne pas tarder.

  • cette affaire semble trop ressembler a d'autres , qui démontrent que ces jeunes qui viennent d'Afrique et qui d'un coup , se trouve dans un monde d'aisances et de facilité , se croient tout permis et même de défier les lois de la république , ainsi , que ses citoyens . Trops facile , aussi , de dire , que c'est un bon élément et très utile au poste qu'il occupe . La déchéance de ses droits , donc le renvois de celui ci , doit etre la punition méritée et sans discussion Aucune . Delors les malfaisants , car d'un point de vue sportif , ils ne sont en aucune manière , un model , pour quiconque .

  • Il ne mérite que la prison et j'espère qu'il va regretter ce qu'il a fait. Ces mecs ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont de faire un métier qu'ils aiment en étant très bien payé. Courage au monsieur qui a osé s'interposer et honte a celui qui l'a frappé.

  • Il a tout à fait raison. L'avenir de ce désormais ex footballeur est de passer de longues années en prison, et toutes nos pensées doivent être tournées vers sa victime. C'est très bien que le club de Reims ait visiblement décidé de l'accompagner dans sa guérison, qu'on souhaite la plus complète possible.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]