Le RC Lens, version 2017-2018

Le RC Lens, version 2017-2018©Media365
A lire aussi

Teddy Vadeevaloo, publié le vendredi 21 juillet 2017 à 14h10

C'est l'heure de la reprise pour les clubs de Ligue 2. Le championnat va reprendre ses droits le 28 juillet prochain, c'est donc l'heure de faire un tour d'horizon des forces en présence. A chaque jour son club et aujourd'hui, place au RC Lens.

L'histoire :
Le Racing Club de Lens a été fondé en janvier 1906, à l'origine un club de commerçants et de petits notables, un temps proche de la municipalité socialiste. Les célèbres couleurs sang et or du club ont été imaginées par René Moglia, président en 1923. Il les a choisi en référence au drapeau espagnol. Le RC Lens rejoint la D2 en 1934 et accède à l'élite pour la première fois en 1938. Alternant les montées et descentes, le club connait un gros trou noir dans son histoire à la fin des années 60 en redevenant un club amateur après divers soucis économiques. Mais reposant sur sa filiale polonaise, la formation lensoise reprend du poil de la bête et le club remonte en D1 en 1973, non sans oublier de briller en Coupe de France (finaliste en 1975, après une première finale perdue en 1948). L'arrivée de Gervais Martel en 1988 donne ensuite un coup de boost au club, qui voit sa notoriété s'accroître jusqu'à obtenir le titre de champion de France en 1998, puis la Coupe de la Ligue en 1999. Le tout sous la houlette de Daniel Leclercq, surnommé le « Druide ». À l'échelle européenne, le club a atteint en 2000 les demi-finales de la Coupe UEFA et a remporté une Coupe Intertoto en 2005. Lens a ensuite accumulé les erreurs après le départ de Francis Gillot en 2007. Enchaînant les saisons irrégulières depuis, les « Sang et Or » sont à la recherche de leur glorieux passé.

La saison dernière :
L'arrivée d'Alain Casanova en tant qu'entraîneur a amené un regain d'optimisme dans un club qui a connu une descente difficile en 2015. Et la première partie de saison fut assez bonne avec seulement trois revers et une certaine qualité de jeu. Mais 2017 fut un peu plus compliqué avec quatre matches sans succès en janvier-février et deux défaites consécutives fin avril qui ont instillé le doute dans les esprits artésiens. Malgré deux dernières victoires en fin de saison, le RC Lens a fini 4eme, à seulement un point du podium.

Le mercato estival :
Arrivées : Madri (AC Ajaccio, transfert définitif), Banza (Amiens, retour de prêt), Madiani (Paris FC, retour de prêt), Lemos (Celta Vigo, prêt), Lendric (Zeljeznicar, transfert définitif), Tasoulis (Panionos, prêt).

Départs : Autret (Brest, fin de contrat), Oparé (Augsbourg, retour prêt), Erasmus (Rennes, retour prêt), Hafez (Lierse, retour prêt), Scaramozzino (fin de contrat), Zedadka (fin de contrat), Lala (Strasbourg, fin de contrat), Bourigeaud (Rennes), Abd. Ba (Auxerre), Baouia (Cholet, fin de contrat), Klonaridis (AEK Athènes), Besle (Aarau), Guira (Aarhus).

L'entraîneur :
Agé de 55 ans, Alain Casanova est connu pour avoir entraîné de Toulouse durant sept ans (2008-2015), après avoir été gardien de but au Havre, à l'OM et au TFC. Il a aidé à stabiliser le club toulousain, finissant 4eme en 2009, puis naviguant dans le ventre mou ensuite. Limogé après mauvais résultats en mars 2015, il a retrouvé un beau challenge avec le RC Lens. Passé tout près de la montée la saison suivante, il compte bien persévérer cette saison.

Les principales affiches :
1ère journée (31/07/2017) : Auxerre-Lens (match retour le 11/05/2018)
3eme journée (12/08/2017) : Sochaux-Lens (match retour le 16/01/2018)
4eme journée (18/08/2017) : Lens-Brest (match retour le 19/01/2018)
6eme journée (08/09/2017) : Lens-Lorient (match retour le 02/02/2018)
12eme journée (20/10/2017) : Lens-Reims (match retour le 16/03/2018)
14eme journée (03/11/2017) : Nancy-Lens (match retour le 06/04/2018)
18eme journée (08/12/2017) : Bastia-Lens (match retour le 27/04/2018)

Objectif 2017-18 : « la montée »
Après avoir fini 4eme de l'exercice précédent, Lens nourrit forcément des ambitions de montée. Et pourra compter sur l'expérience de Nicolas Douchez, annoncé sur le départ mais toujours présent, de Mohamed Fofana, et d'attaquants talentueux comme John Bostock et le goleador Cristian Lopez (meilleur buteur du club en L2 la saison passée avec 16 réalisations). Il faudra tout juste pallier au départ de Benjamin Bourigeaud, cadre du milieu de terrain ces dernières saisons. Mais le club sang et or pourra s'appuyer son son public fervent et toujours fidèle.

 
2 commentaires - Le RC Lens, version 2017-2018
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]