L'AJ Auxerre version 2017-2018

L'AJ Auxerre version 2017-2018©Media365
A lire aussi

Teddy Vadeevaloo, publié le jeudi 20 juillet 2017 à 14h09

C'est l'heure de la reprise pour les clubs de Ligue 2. Le championnat va reprendre ses droits le 28 juillet prochain, c'est donc l'heure de faire un tour d'horizon des forces en présence. A chaque jour son club et aujourd'hui, place à l'AJ Auxerre.

L'histoire :
Fondée en 1905, l'Association de la jeunesse auxerroise a la particularité d'être le seul club national privé créé par un homme d'église : Ernest-Théodore Valentin Deschamps, dit l'Abbé Deschamps, prêtre français. Après avoir participé aux championnats départementaux, le club icaunais accède une première fois à la division d'honneur de Bourgogne en 1946. Son stade, celui de la route de Vaux (son premier nom) est rebaptisé stade de l'Abbe-Deschamps à la mort de ce dernier en 1949. Le tournant de l'histoire de l'AJA intervient en 1961 lorsque le président Jean Garnault propose à Guy Roux de revenir au club en tant qu'entraîneur-joueur (il a été joueur de 1952 à 1957) à l'âge de 23 ans seulement.

Devenu ensuite entraîneur principal, Guy Roux fait monter le club en Division 3, puis en D2 en 1974. Des années 70 marquées également par des parcours étonnants en Coupe de France (32emes en 1973, 16emes en 1976, puis finale en 1979 perdue face à Nantes). Cela donne confiance au groupe qui monte dans l'élite en 1980. Peu à peu, le club prend de l'importance et remporte la Coupe de France en 1994, avant de faire le doublé Coupe-Championnat en 1996. La consécration pour Guy Roux. L'AJA se signale aussi en Coupe d'Europe où elle se fait éliminer par le Borussia Dortmund en 1993 en demie de Coupe UEFA et en 1997 en quarts de Ligue des champions au terme de matches marquants. Après deux nouvelles Coupes de France (2003, 2005), Guy Roux signe son départ après 44 ans de présence sur le banc (entrecoupés d'une parenthèse en 2000-2001). L'AJA est désormais à la recherche de son passé. Reléguée en Ligue 2 en 2012, elle n'a eu qu'une finale de Coupe de France (2015) à se mettre sous la dent depuis.

La saison dernière :
La saison 2016-2017 fut chaotique pour l'AJA. Avec Viorel Moldovan, ancien attaquant de Nantes, en tant qu'entraîneur, l'équipe débute bien mal le championnat et le Roumain est remplacé en octobre par Cédric Daury, qui a bien peiné à relever un groupe démotivé et meurtri par de mauvais résultats. Surtout, l'instabilité en interne n'a rien arrangé puisque le club a changé de propriétaire avec l'arrivée de James Zhou, dirigeant de ORG Packaging, entreprise chinoise. Finalement, Auxerre s'est sauvé in extremis en terminant 17eme.

Le mercato estival :
Arrivées : Adeoti (Caen, fin de contrat), Abd. Ba (Lens, fin de contrat), Barreto (Orléans, transfert définitif), Youssouf (Orléans, transfert définitif), P. Sané (Caen, prêt), Sakhi (Metz, prêt), Philippoteaux (Lorient, transfert définitif), Y. Sané (Bursaspor, prêt), B. Touré (Liège, transfert définitif), Yattara (Liège, transfert définitif).

Départs : Aguilar (Montpellier, fin de contrat), Mathis (fin de contrat), Sparagna (OM, retour de prêt), Kilic (fin de contrat), C. Mabiala (fin de contrat), Binguila (fin de contrat), B. Traoré (Le Havre, transfert définitif), R. Fournier (fin de contrat), Ad. Ba (Gaziantep, fin de contrat), Lenogue (Pau, prêt), Courtet (Lorient, transfert définitif).

L'entraîneur :
Agé de 57 ans, Francis Gillot est arrivé en juin en remplacement de Cédric Daury pour redresser une équipe à la peine et qui n'a jamais pu prétendre à la montée depuis sa descente en 2012. L'ancien défenseur de Lens, club dans lequel il a passé la majeure partie de sa carrière (1982-1988, 1989-1993), a une carrière d'entraîneur honorable. Débutant en janvier 2005 au RC Lens justement, il permet au club artésien de finir 7eme, puis 4eme en 2006 et 5eme en 2007. Il démissionne toutefois ensuite et prend en charge l'équipe de Sochaux pendant plus de trois saisons (2008-2011). Sauvant le club de la relégation, il l'amène à se classer 5eme en 2011. Puis cède aux sirènes des Girondins de Bordeaux, club avec lequel il remporte la Coupe de France en 2013, son seul trophée remporté en tant que coach. Parti de Gironde en 2014, il tente l'aventure en Chine au Shanghai Shenhua durant un an et finit par partir en raison de soucis de santé. Il retrouve donc la France et l'AJA pour un nouveau challenge.

Les principales affiches :
1ère journée (31/07/2017) : Auxerre-Lens (match retour le 11/05/2018)
5eme journée (25/08/2017) : Bastia-Auxerre (match retour le 26/01/2018)
8eme journée (19/09/2017) : Auxerre-Lorient (match retour le 16/02/2018)
10eme journée (29/09/2017) : Auxerre-Sochaux (match retour le 02/03/2018)
11eme journée (13/10/2017) : Brest-Auxerre (match retour le 09/03/2018)
16eme journée (24/11/2017) : Auxerre-Nancy (match retour le 20/04/2018)
17eme journée (28/11/2017) : Reims-Auxerre (match retour le 24/04/2018)

Objectif 2017-18 : « la montée »
« Essayer d'être le plus haut possible dès cette saison » : le message de Francis Gillot est clair. Si le projet est de viser la montée en deux ans, l'AJ Auxerre a les moyens d'accéder à l'élite d'ici un an avec un entraîneur aussi expérimenté. Surtout, avec les nouvelles règles concernant les barrages (le 5eme peut espérer monter par le biais de plusieurs matches en fin de saison), le club possède plus d'opportunités. Seul gros hic, le départ de Gaëtan Courtet, meilleur buteur de la saison dernière (10 réalisations). Mais avec un actionnaire chinois ambitieux, le recrutement devrait aider à pallier ce départ.

 
1 commentaire - L'AJ Auxerre version 2017-2018
  • J'espère que ce nouvel entraineur et les nouvelles recrues parviendrons à sortir de ce mauvais pas et réussir à monter en L1.

    Je regardais tous les matchs possibles de la dernière saison mais j'étais souvent déçu par le manque d'organisation dans le déroulement . Les joueurs semblaient ignorer leur rôle sur le terrain... joueurs ou entraineur responsable???

    Trouveront-ils leur buteur ??. Pourront-ils renforcer leur défense et sauront-ils retrouver un bon organisateur au milieu comme le fut bien longtemps le toujours excellent ... (j'ai honte, son nom m'échappe mais vous aurez compris... ) ???.

    Pauvre Guy ROUX, que doit-il penser de toutes ces dernières décisions Asiatiques...

    J'irai les voir dans ma région ''( VAR ) .

    Soyons confiants et vive l'AJA..

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]