Monaco ne faiblit pas

Ibrahima Touré a inscrit un doublé contre l'ACA. (Maxppp)

Ibrahima Touré a inscrit un doublé contre l'ACA. (Maxppp)

En attendant la prestation de Dijon, qui reçoit Le Havre samedi, l'AS Monaco a pris seule les commandes de la Ligue 2 en s'offrant le scalp de l'AC Arles-Avignon (3-0), vendredi à Louis-II en ouverture de la 5e journée. Le club du Rocher, avec un Ibrahima Touré toujours aussi efficace, reste invaincu et poursuit son sans faute dans l'optique d'un retour dans l'élite du football hexagonal.

Les semaines se suivent et commencent à se ressembler pour l’AS Monaco. Présenté comme l’épouvantail de la Ligue 2 de par son statut de grande puissance financière de l’antichambre de l’élite du football français, le club de la Principauté justifie match après match l’étiquette de grandissime favori qui lui colle à la peau. Et ce n’est pas la prestation livrée par les ouailles de Claudio Ranieri ce vendredi qui viendra contrarier cette tendance. L’AC Arles-Avignon, malgré un match sérieux, est ainsi venu s’ajouter à Tours, Istres et Guingamp dans la liste des équipes dominées par l’ASM depuis le coup d’envoi de cet exercice 2012-2013.

"On a mal commencé, Arles était une belle équipe ce soir et on a eu du mal en première mi-temps. Il faisait aussi très chaud. Il a fallu de la réussite avec cette passe en retrait loupée pour que Touré marque ce but qui nous libère avant la mi-temps". Sur BeIn Sport 2, l’attaquant monégasque Valère Germain fait ainsi référence à un fait de jeu survenu à la 39e minute, moment choisi par un milieu de terrain de l’ACA pour rater une passe destinée à son dernier rempart, Butelle. Une bévue qui profite à l’inévitable Ibrahima Touré, l’attaquant sénégalais récupérant le ballon avant d’effacer l’ancien Messin d’un long crochet pour ouvrir le score et signer déjà son cinquième but de la saison (1-0).

Après le repos, le jeu des locaux se fluidifie et la tâche des visiteurs se corse, d’autant que Subasic repousse le penalty frappé par Dalé (51e) après une faute de Wolf sur Sangaré (49e). "En deuxième mi-temps, on a beaucoup mieux joué", estimera ainsi Germain, pas étranger au succès des siens, lui qui double la mise d’un tir vicieux alors que Butelle avait anticipé le centre (2-0, 59e). L’ASM a fait la différence et gère tranquillement son avance en fin de partie. Pas si tranquillement que cela puisque Touré, qui vise entre 20 et 25 buts cette saison, gonfle son total en faisant trembler les filets de la tête à la réception d’un coup franc de Bajrami (3-0, 88e).

Monaco, qui n’a laissé que deux points en route, le 3 août dernier sur le terrain de Laval (0-0), profite donc de cette quatrième victoire en cinq sorties pour conforter son statut de leader, avec 3 points d’avance sur Caen, vainqueur dans le même temps de Nîmes (2-0) grâce à des réalisations de Moulin (34e) et de Duhamel (66e). Charge désormais à Dijon, qui accueille samedi Le Havre, de répondre pour revenir à hauteur d’une AS Monaco bien partie dans son marathon pour retrouver la Ligue 1.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça Deux mois Arsenal a eu chaud
à lire aussi