Varrault: "Tout nous sourit"

 Cédric Varrault

Cédric Varrault (à gauche) ici à la lutte avec le Montpellierain Ait Fana.

Dijon réalisé un bon début de saison et a pris les commandes du Championnat avant un déplacement à Monaco vendredi, lors de la 7e journée de Ligue 2. Cédric Varrault, le capitaine dijonnais, revient sur la réussite de son équipe. L'objectif rester le retour dans l'élite, même s'il ne l'affiche pas clairement.

Cédric, comment expliquez-vous le très bon début de saison de Dijon ?
Après la relégation en fin de saison dernière, des décisions ont été prises au sein du club pour changer certaines choses et notamment le staff. Nous sommes repartis sur des bases nouvelles avec un nouveau projet. Du coup nous avons fait une bonne préparation. Nous avons gardé une bonne partie des joueurs qui étaient au club la saison dernière. La relégation est arrivée l’année dernière mais je pense que l’on avait une bonne équipe et que l’on aurait pu se sauver. Nous avons quand même réussi à conserver une ossature. Nous avons suivi les nouvelles consignes du coach et pour l’instant cela se passe bien.

Vous attendiez-vous à un tel début de saison ?
On ne sait jamais comment cela se passe quand on change de staff et que l’on repart à zéro. Nous avons essayé de partir de la meilleure façon qui soit en oubliant la saison dernière. Si l’on nous avait dit avant le début du championnat qu’au bout de six journées, l’équipe en serait à quatre victoires et deux nuls, nous ne l’aurions pas cru car le championnat est assez serré. Et puis nous avons eu de la réussite aussi.

Pensez-vous que Dijon peut continuer sur ce rythme jusqu’à la fin de la saison ?
On l’espère. En ce début de saison, tout nous sourit, donc pour l’instant, on en profite. L’objectif est de faire la meilleure saison possible. L’équipe est bien placée et on va essayer de continuer. On est toujours invaincus et on a pris des points. On ne se retrouve pas avec la pression de gagner car nous ne sommes pas en difficulté au classement. On prend confiance. Mais on sait que se sera difficile d’enchaîner les performances avec autant de réussite.

"Une belle carte à jouer"

Vendredi  vous rencontrez Monaco, le grand favori pour la remontée en Ligue 1. Dans quel état d’esprit abordez-vous ce match ?
Sereinement, car nous n’avons pas la pression du classement. Nous sommes dans une bonne période. On essaye de garder ce capital confiance que nous avons accumulé. On continue à essayer de progresser au niveau du jeu, parce que c’est sur quoi le coach insiste. Monaco reste l’un des favoris pour la montée, donc ça va être un beau match à jouer contre une bonne équipe. Nous allons essayer de faire quelque chose de bien pour continuer sur notre lancée.

Quelles seront les clés du match ?
Il faudra éviter de prendre des buts. Essayer d’être costauds pour les faire douter. Monaco a une bonne équipe. Ça ne va pas être facile, mais nous sommes dans une bonne dynamique, donc nous ne nous posons pas trop de question.

Est-ce que l’on peut dire que Dijon fait partit des favoris pour la remontée en Ligue 1 ?
C’est encore un peu tôt pour le dire. Mais nous avons quand même une belle carte à jouer dans ce championnat.

Le dernier jour du mercato, vous avez perdu Benjamin Corgnet, transféré à Lorient. Que représente ce départ pour le club ?
Benjamin Corgnet souhaitait partir en Ligue 1. C’est normal et mérité avec la bonne saison qu’il a faite l’année dernière et puis c’est un très bon joueur. Ça ne l’a pas empêché de jouer le jeu avec nous. Il nous a bien aidés en ce début de saison. Il est vrai que c’est une perte pour le club. Maintenant, il y a d’autres très bons joueurs dans l’équipe. Peut-être que ça va permettre à certains de se révéler. On espère que l’on arrivera à faire sans Benjamin.

"Conserver notre équilibre"

Cette absence change-t-elle quelque chose tactiquement ?
Je ne pense pas. On va garder la même tactique avec un joueur qui prendra sa place, qui amènera ses propres qualités. Notre travail est de conserver l’équilibre de l’équipe.

Avant le début du championnat, les dirigeants du club ont dit de vous que vous étiez un cadre de l’équipe. Aujourd’hui vous en êtes le capitaine. C’est une belle récompense pour vous …
Je suis heureux que l’on me donne des responsabilités. Ça me fait plaisir de savoir que le club compte sur moi. Ce nouveau rôle ne m’amène pas plus de pression. J’essaye juste de parler un peu plus, de montrer l’exemple tout en restant fidèle à ce que je suis.

Vous êtes dans votre dernière année de contrat avec Dijon. Qu’en est-il de votre avenir ?
Nous sommes en train de discuter. Le projet du club m’intéresse, il est ambitieux. Les dirigeants m’ont dit qu’ils comptaient sur moi. J’ai envie de m’investir. Je me sens bien ici. Les deux parties ont le désir de continuer ensemble. A 32 ans, c’est aussi un challenge.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile