Saint-Etienne : Qui est Celestini ?

Saint-Etienne : Qui est Celestini ?©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 21 mai 2017 à 14h15

Pour succéder à Christophe Galtier, figure populaire à Saint-Etienne, il faut avoir le cœur bien accroché. Et pour plaire dans le Forez en ce moment, quelques convictions ne seront pas de trop. Une tâche qui pourrait incomber à un Suisse...

Lassés par deux saisons ternes en termes de jeu, les supporters stéphanois attendent autre chose en 2017-18. Autre chose, c'est peut-être ce que Fabio Celestini est en mesure de leur proposer. Selon la RTS, l'ancien international suisse (35 sélections) se serait déjà mis d'accord avec les dirigeants de l'ASSE pour s'asseoir sur le banc des Verts à la reprise. Pour l'actuel entraîneur de Lausanne Sport, ce serait une sacrée promotion. Mais à 41 ans, dans son pays, beaucoup y verraient la suite logique d'une progression unanimement saluée chez celui qui vous une fascination pour Che Guevara.

Connu en France pour avoir porté les couleurs de Troyes et de l'Olympique de Marseille dans les années 2000 (il avait joué en finale de la Coupe UEFA 2004 avec l'OM), Fabio Celestini a entamé sa carrière d'entraîneur il y a trois ans, comme adjoint à Malaga. S'en est suivie une courte expérience dans les divisions inférieures italiennes, avant qu'il ne succède à Marco Simone à Lausanne, en mars 2015. Un an plus tard, le Lausanne Sport, club des débuts de Celestini, accédait à la première division suisse. Plus jeune entraîneur de l'histoire du club, l'ancien milieu de terrain marseillais s'est bâti une solide réputation grâce au début de saison canon de ses joueurs, deuxièmes du championnat derrière le FC Bâle en octobre. En Suisse, certains médias le surnomment « le nouveau Lucien Favre ». Une comparaison osée qui tient autant dans les bons résultats de coach Celestini que dans son approche footballistique.
Vivacité, mobilité et construction de l'arrière
Dans un long article paru dans les colonnes du Temps il y a moins d'un an, on découvre de plus près la méthode du possible successeur de Christophe Galtier. Bourreau de travail, méfiant mais passionné, Fabio Celestini guide ses entraînements avec une minutie presque chirurgicale, oscillant entre le français, l'italien et l'espagnol pour donner les consignes à ses joueurs. Lui aime les joueurs vifs et mobiles, et leur demande de construire de l'arrière. Une philosophie proche de celle du coach niçois. « Lulu insiste peut-être plus sur la progression individuelle du joueur et Fabio sur celle du collectif », souligne Xavier Margairaz dans cet article du Temps. Ex-international helvète, le joueur de 33 ans sait de quoi il parle, lui qui côtoie Celestini depuis 2015 après avoir évolué sous les ordres de Favre à Zurich dans les années 2000.

A 41 ans, l'ancien Troyen et Marseillais est aussi l'un des visages de la lutte contre les dérives du football moderne. Il y a quelques mois, pour la série « Hors-jeu », il avait partagé sa colère contre « les agents destructeurs » : « Je suis halluciné de voir des pseudos-agents qui tournent aujourd'hui autour de nos jeunes. Ce qu'ils leur proposent c'est du vide, c'est rien du tout », s'était alors emporté l'entraîneur de Lausanne. Un club de cœur qu'il se verrait bien quitter pour continuer à grandir. Mais il lui faudra encore progresser. Notamment sur la longueur. Car après une entame de championnat canon, le Lausanne Sport a enchaîné les contre-performances cette saison et devrait finir avant-dernier du championnat suisse. Chez nos voisins, cela suffit à se maintenir.

 
1 commentaire - Saint-Etienne : Qui est Celestini ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]