L1 - ASSE : Les Verts sont enfin au complet devant

L1 - ASSE : Les Verts sont enfin au complet devant©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 12 mars 2017 à 07h38

Il était temps pour Saint-Etienne. Lancée dans un sprint final pour une place européenne où il devient urgent de ne plus lâcher de points en route, l'ASSE bénéficie d'un vrai coup de boost. La réception de Metz dimanche (15h00) sera synonyme de retour dans le groupe de Romain Hamouma et surtout d'Alexander Söderlund.

Il était temps pour Saint-Etienne. Lancée dans un sprint final pour une place européenne où il devient urgent de ne plus lâcher de points en route, l'ASSE bénéficie d'un vrai coup de boost. La réception de Metz dimanche (15h00) sera synonyme de retour dans le groupe de Romain Hamouma et surtout d'Alexander Söderlund. Eloigné des terrains depuis un mois, l'attaquant norvégien multiplie les allers-retours à l'infirmerie depuis le début de la saison. Un mal qu'il souhaite mette derrière lui désormais. « Mon retour se passe plutôt bien, même si je vais peut-être avoir besoin d'une semaine de plus pour reprendre pleinement le rythme de la compétition, a-t-il soufflé vendredi en conférence de presse. La première saison à Rosenborg, j'avais également dû faire face à des blessures. Mais je sais que lorsque je suis à 100%, je peux faire du bon travail et aider mes coéquipiers. J'espère donc en avoir fini avec ces problèmes physiques et pouvoir démontrer que je mérite ma place, ici à Saint-Etienne. »
« Est-ce que ça aurait changé le cours des saisons ? C'est difficile à dire »
 Söderlund l'a déjà fait par intermittence, notamment lors des deux derbies contre Lyon remportés à Geoffroy-Guichard ces deux dernières saisons et au cours desquels il avait joué à chaque fois un rôle-clé. Mais il manque de régularité, la faute à ses pépins à répétition, pour s'imposer comme un titulaire indiscutable chez les Verts, à l'image d'un secteur offensif trop souvent décimé. Un crève-cœur pour Christophe Galtier. « Comme tout entraîneur, quand vous fondez des espoirs sur des joueurs ou des associations possibles et que, pour des raisons physiques, certains sont absents, vous avez des regrets. Mais les premiers peinés, ce sont les joueurs eux-mêmes. Ils sont malheureux de ne pas jouer. Depuis deux saisons, nous avons été souvent victimes d'absences sur le plan offensif. Est-ce que ça aurait changé le cours des saisons ? C'est difficile à dire. Mais, quand Romain est sur le terrain, quand Robert (Beric) et Alexander sont en forme... Malheureusement, ça fait partie d'une saison, et même plus, dans notre cas. »
Beric-Söderlund : 4 buts en L1 cette saison
Ce constat pèse forcément sur les résultats de l'ASSE. Elle reste sur cinq matchs consécutifs sans la moindre victoire toutes compétitions confondues et n'a marqué qu'un seul but sur cette période. Une misère qui s'explique en grande partie par les absences en attaque, particulièrement en pointe. A eux deux, Beric et Söderlund totalisent 26 apparitions et 4 buts en L1 cette saison. Après 28 journées, c'est beaucoup trop peu. D'autant que Nolan Roux et Kévin Monnet-Paquet, quatre buts chacun, n'ont pas réussi à prendre le relais avec constance. Le retour d'Hamouma, qui s'est révélé précieux de décembre à février, a fait un bien fou à un secteur offensif en déficit de talent et de folie. Mais l'ensemble manquait de vécu, d'expérience, entre les sautes d'humeur d'Oussama Tannane et la jeunesse d'Arnaud Nordin ou de Jorginho.
L'objectif : Une cinquième participation en Ligue Europa de suite
Les Verts ont désormais dix matchs pour accrocher une place dans le Top 5, qualificatif à coup sûr (ou presque) pour une compétition européenne. Dès l'élimination en Ligue Europa par Manchester United, Christophe Galtier avait fait de cet objectif sa priorité absolue. Le coach stéphanois le sait mieux que quiconque : ne pas la disputer la saison prochaine serait un échec pour un club qui en à quatre participations consécutives. Alors il se réjouit de pouvoir à nouveau compter sur ses deux attaquants de pointe pour mener cette mission à bien. Avec même la perspective de les aligner ensemble pour donner au pouvoir offensif des siens un autre poids. « Robert et Alex sont deux joueurs avec de la présence physique, capables d'être dans la surface et adroits devant le but. Alex avait été intéressant avant sa blessure à Nice. Robert est en train de revenir. Ce sont deux joueurs qui peuvent être associés, comme nous l'avions fait dans des bouts de match, à Mayence, notamment. » Ça avait fonctionné avec une passe décisive de Söderlund pour Beric. Un simple exemple qui doit faire saliver d'envie dans le Forez.

 
2 commentaires - L1 - ASSE : Les Verts sont enfin au complet devant
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]