Rennes : L'exploit de la dernière chance

Rennes : L'exploit de la dernière chance©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le jeudi 28 avril 2016 à 18h37

En déplacement à Paris ce vendredi soir (20h30, 36eme journée de Ligue 1), le Stade Rennais abat sa dernière carte pour décrocher une place européenne en fin de saison. Rolland Courbis espère ramener un bon résultat du Parc des Princes, mais sait que le bon-vouloir des Parisiens décidera avant tout de l'issue de la rencontre.

Il y a trois semaines, Rennes était encore un candidat crédible au podium. Fort de son match nul contre Lyon et de son éclatante victoire à Marseille, le club breton s'était même vu offrir une opportunité d'écarter un concurrent direct avec un déplacement à Nice. Mais c'est tout l'inverse qui s'est produit sur la Côte d'Azur. Sèchement battus (3-0), les hommes de Rolland Courbis enchaînent les déconvenues depuis, avec une claque à domicile contre Guingamp (0-3) et un match nul sans génie contre Monaco (1-1). Résultat, le Stade Rennais est tombé à la septième place à sept longueurs de l'ASM, troisième. Mais les Rouge et Noir ont fait une croix sur le podium et vise désormais une place en Ligue Europa. « Deux victoires peuvent peut-être suffire mais des équipes sont revenues au galop, que ce soit Saint-Étienne, Lille ou même Angers, reconnaît l'entraîneur rennais. Ce serait mieux de prendre sept points. Je ne sais pas si on y arrivera mais on jouera notre chance jusqu'au bout. Nous avons l'obligation de bien terminer la saison et de faire du dernier match face Bastia une finale. »
« Las Vegas ? Ils ont fait dans l'originalité ! »
Et pour remplir l'objectif de sept points fixés par Rolland Courbis, les Rennais devront commencer par ne pas s'incliner ce vendredi soir au Parc des Princes (20h30, 36eme journée de Ligue 1). Une mission périlleuse que l'ancien coach de Montpellier n'estime pas plus facile après la polémique de la virée à Las Vegas. Au contraire... « En faisant un aller-retour à Las Vegas, ils ont fait dans l'originalité, s'est d'abord amusé Courbis. J'ai autre chose à faire que de juger le PSG et ses joueurs. Chacun a ses problèmes. Je ne leur demande pas de régler les miens. Ça sent surtout l'obligation pour eux de faire un bon match contre nous. J'aurais préféré qu'ils soient sur un terrain de football en demi-finale de la Ligue des Champions mardi, et j'aurais aussi préféré que la Ligue fixe leur match contre Bordeaux mercredi comme pour Lille-Angers, et non pas entre la 37eme et la 38eme journée. Ce n'est pas nous qui commandons mais je me pose toujours la question, je n'ai toujours pas eu la réponse. »
« Face au PSG, on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut »
Face au PSG, Rennes devrait retrouver Yoann Gourcuff, forfait la semaine dernière contre Monaco, mais se retrouve privé de Kamil Grosicki (problème musculaire). Le club du président Ruello devra surtout compter sur le retour au top d'Ousmane Dembélé. Promis au départ en fin de saison, l'international Espoirs français trois matchs pour briller de nouveau et aider son club formateur dans sa quête européenne. Mais pour Rolland Courbis, c'est surtout le comportement des Parisiens qui décidera du sort de la rencontre. « Face au Paris Saint-Germain, on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut. En étant bon sur toutes les lignes, on peut leur poser quelques problèmes, juge-t-il. Je crois savoir que Marco Verratti sera présent. C'est un joueur qui bonifie l'équipe. Avec ou sans lui, ce n'est pas pareil. » Avec ou sans un bon Dembélé, ce n'est pas la même chose non plus.

 
2 commentaires - Rennes : L'exploit de la dernière chance
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]