L1 - Rennes : Gignac " impossible ", Aboubakar " compliqué "... Le point Mercato de René Ruello

L1 - Rennes : Gignac " impossible ", Aboubakar " compliqué "... Le point Mercato de René Ruello©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 26 juin 2017 à 14h10

René Ruello était lundi l'invité de « Pleine Lucarne » sur TVR 35 pour évoquer l'actualité Mercato du Stade Rennais. Le président du club breton en a notamment profité le recrutement dans le secteur offensif et écarté au passage la piste André-Pierre Gignac.



Le Stade Rennais figure parmi les clubs les plus actifs sur le marché des transferts depuis son ouverture le 9 juin. Et pour cause, la formation bretonne dispose enfin des moyens de ses ambitions, à en croire René Ruello. « Cette saison, l'actionnaire ne finance plus de pertes, donc on peut recruter », a soufflé le président de Rennes au cours de son passage lundi dans l'émission « Pleine Lucarne », diffusée sur TVR 35. C'est ainsi que le club a déjà investi près de 15 millions d'euros pour s'offrir Faitout Maouassa (Nancy), Hamari Traoré (Reims) et Benjamin Bourigeaud (Lens). Sans oublier l'arrivée sans indemnité de transfert de Jordan Tell en provenance de Caen.
Diony plus que Gignac ou Ibisevic
Mais il y a un secteur où le neuvième de L1 la saison dernière n'a pas encore passé la vitesse supérieure, c'est celui de l'attaque. Giovani Sio sur le départ, le Stade Rennais prospecte pour se trouver deux attaquants, de l'aveu même de Ruello. Mais les recherches sont ciblées sur des profils de premier plan, capables de faire franchir un cap au groupe. « (Enzo) Crivelli ou (Alexandre) Mendy, ça ne nous tirerait pas vers le haut... » Alors la direction a étudié les dossiers de joueurs plus huppés. Sans succès pour l'instant. « (André-Pierre) Gignac, c'est impossible, il est entre 500 000 euros et 1 million d'euros de salaire. (Vedad) Ibisevic, c'est non aussi. (Loïs) Diony, pourquoi pas. » Mais l'obstacle dans le cas de l'attaquant dijonnais ne sera pas les émoluments, davantage le prix fixé par Dijon pour le transfert (autour de 15 millions d'euros) et la concurrence de clubs anglais, notamment.
Ruello : « Sarr ? Ce serait un sacré pari »
Autre piste évoquée ces dernières semaines, celle menant à Vincent Aboubakar est difficile à faire aboutir. « C'est compliqué, il appartient à Porto et surtout à Lorient, a rappelé Ruello. C'est comme si pour un cheval, vous n'achetiez qu'une patte. » Rennes est néanmoins prêt à consentir un gros effort financier pour satisfaire aux demandes de Christian Gourcuff, tombé en pamoison pour Ismaïla Sarr, révélation messine de la saison dernière (5 buts et 5 passes décisives en L1). « Aujourd'hui, on peut mettre jusqu'à 15 à 20 millions sur un transfert. Sarr en fait partie, mais ce serait un sacré pari. » C'est pourquoi Rennes a tenté de faire baisser les exigences du club lorrain pour lâcher sa pépite, même s'il ne partira probablement pas à moins de 15 millions d'euros.
Pas de gardien supplémentaire ?
Au sujet d'un autre dossier chaud de l'été, Ruello, qui a confirmé la prolongation de Benjamin André et l'intégration de Sylvain Armand à l'organigramme du club, a fait le point sur la situation des gardiens. Il assure ainsi n'avoir « aucun regret » sur le départ de Benoît Costil vers Bordeaux. « Son agent a voulu qu'il parte pour qu'il connaisse autre chose. » Il n'est pas certain pour autant que cette perte sera compensée par un recrutement et la promotion interne pourrait être privilégiée. « Je pense qu'Abdoulaye Diallo sera numéro 1 dans les buts cette saison. Je fais confiance aux entraîneurs des gardiens. » D'autant que Raïs M'Bolhi, international algérien, était arrivé au club en janvier et pourrait être sa doublure. Histoire que Rennes se concentre sur d'autres postes où le besoin se fait davantage ressentir.

 
2 commentaires - L1 - Rennes : Gignac " impossible ", Aboubakar " compliqué "... Le point Mercato de René Ruello
  • cher president du stade rennais monsieur ruello je n ai jamais ecrit en votre nom un petit message en votre nom j aime tant le stade rennais depuis ma petite enfance et j ai 70 ans cette annee et je reve et j espere une place peut etre sur le podium en cette saison 2017 2018 j espere que l equipe va bien fonctionner sous l autoritee de l entraineur monsieur gourcuff que je salue et egalement monsieur francois pinault qui a toujours ete un pilier essentiel du club rennais depuis de tres nonbreuses decennies et que je surnomme affectueusement le duc de bretagne j espere que tout les supporters rennais et bretons vonts etres regaler en cette saison 2017 2018 tout mon coeur a tout le personnels qui travaillent pour le stade rennais toute l annee

  • l 'actionnaire principal PINAULT a de l'argent , notamment par la vente de certains joueurs depuis bien des années
    ou il investit dans du lourd et il offre à son équipe un beau challenge sportif
    ou il continue de faire du srfc une belle vitrine

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]