Reims : Une rechute qui agace Guégan

Reims : Une rechute qui agace Guégan ©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 6 mars

Après sa large victoire de la semaine passée contre Bordeaux, Reims a rechuté sur la pelouse de Lille, samedi soir. De quoi agacer Olivier Guégan, l'entraîneur des coéquipiers de Thievy Bifouma.

Malgré un marché hivernal des plus actifs et la victoire de la semaine passée contre Bordeaux, Reims reste malade. Battus samedi soir sur la pelouse de Lille, les coéquipiers de Thievy Bifouma ont rechuté. Et avec trois points d'avance (et un match de plus) sur le premier relégable, le Gazélec Ajaccio (qui a rendez-vous mercredi avec l'OM), Olivier Guégan ne cache pas son énervement. « Je suis très agacé et même frustré, a expliqué le coach champenois, qui avait une nouvelle opté pour un système en 3-4-3 contre le LOSC. Il y avait vraiment la place pour faire beaucoup mieux. Nous avons réalisé une première période intéressante, mais pas assez tranchante pour faire mal à l'adversaire. Puis le LOSC ouvre le score sur un coup de pied arrêté, alors qu'il n'a rien avant cela. On le paye cash. »

Puni par Sofiane Boufal, auteur d'une entrée décisive en seconde période, le club du président Jean-Pierre Caillot a désormais perdu 3 de ses 4 derniers matchs de Ligue 1, soit autant que lors de ses onze précédents. Et les Rémois restent toujours aussi friables à l'extérieur avec deux succès sur leurs treize derniers déplacements parmi l'élite. « On savait que Sofiane Boufal allait entrer en jeu, que c'est un joueur talentueux capable de faire des différences, poursuit Olivier Guégan, alors que ses joueurs ont reçu la consigne de ne pas s'exprimer devant les médias. Ce qui m'a agacé, c'est que l'on était bien dans le match, bien que l'on ait cruellement manqué de justesse dans l'avant-dernière et dernière passe. Car si on ouvre le score ce soir, je pense que l'on le gagne ce match. Maintenant, il nous en reste neuf pour assurer notre maintien. »

 
1 commentaire - Reims : Une rechute qui agace Guégan
  • Hélas le président Caillot n'a pas pris la décision de se séparer de son entraîneur comme Lille,Bastia,Montpellier et ,cela les Rémois vont le payer cher ,très cher au prix d'une relégation Car il reste a jouer Monaco Marseille, Lyon, Guingamp, Nantes,Nice que des équipes pas facile a bouger Et je ne vois pas le stade se sortir de cette situation

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]