Sirigu règle ses comptes avec Paris

Sirigu règle ses comptes avec Paris©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le jeudi 06 juillet 2017 à 07h51

Comme bien d'autres avant elle, c'est une histoire débutée comme une idylle et terminée en eau de boudin. L'aventure liant Salvatore Sirigu au Paris Saint-Germain, entamée en 2011 aux prémices de l'ère QSI, a pris fin à la fin du mois de juin sur une rupture de contrat.

Le joueur de 30 ans a déjà trouvé une porte de sortie, au Torino, mais n'a pas toléré la gestion de sa situation par la direction du club de la Capitale. Le gardien de Nuoro a laissé filtrer, dans une interview à L'Equipe, toute son amertume. Morceaux choisis.

Le PSG lui a fait comprendre... Sans discuter

Barré par la concurrence de Kevin Trapp et Alphonse Aréola la saison passée, Sirigu a aligné deux prêts infructueux au FC Séville puis à Osasuna. L'Italien était prêt à revenir au PSG, même sans avoir l'assurance d'avoir un temps de jeu suffisant. Mais aucune discussion n'a pu être entamée avec le staff parisien.

Comme je l'ai déjà dit aux dirigeants, si vous voulez que je reste, même pour dépanner, OK, j'ai encore un an de contrat. Sinon, on trouve une solution, au moins on se parle, c'est important. [...] On a appelé mon agent pour lui dire que je devais dégager. [...] J'ai été traité comme un jeune de la CFA à qui l'on dit de partir.

Sirigu était le numéro un et était certain de le rester

Depuis son arrivée à Paris, Sirigu occupe le haut de la hiérarchie des gardiens malgré quelques contre-performances. Mais en août 2015, Laurent Blanc réclame un portier plus sûr dans les duels aériens et surtout plus efficace dans la relance au pied. Le PSG débourse 9 millions d'euros pour arracher Kevin Trapp à l'Eintracht Francfort. Une somme qui ne laisse que peu de doutes sur sa titularisation. Pourtant, l'Italien avait été conforté, même après ce transfert.

Le PSG a fait beaucoup pour me donner des coups dans la gueule. Peu importe que Kevin Trapp soit arrivé en 2015, c'est la manière qui n'est pas bonne, encore une fois. On m'a mis dehors. S'il y avait eu un problème, il fallait me le dire et je serais parti de moi-même. Là, au contraire, on m'a répété que j'étais le gardien titulaire. 

Résigné, Sirigu a même fait une croix sur sa dernière année de contrat

Logiquement, le joueur de 30 ans n'a pas été au terme de son contrat le liant au PSG, qui expirait en juin 2018. L'accord a été rompu au terme de longues négociations. Face à l'impassibilité des dirigeants parisiens, l'Italien aurait même renoncé à sa dernière année de salaire, évaluée à environ 3 millions d'euros.

Je ne revenais pas au club pour ça, mais par rapport à ce qu'il m'avait apporté en tant que joueur. J'ai grandi avec le PSG. Je dis « merci Paris », après, c'est Henrique qui a pris la décision finale. On ne peut pas toujours se battre contre des murs.

 
3 commentaires - Sirigu règle ses comptes avec Paris
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]