Laurent Blanc se prend à rêver pour Paris

Laurent Blanc se prend à rêver pour Paris©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 17 février

Présent mercredi après-midi à la Philarmonie de Paris pour la cérémonie de présentation du dossier de candidature de Paris 2024, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc a rappelé l'importance du football dans l'olympisme et rêve des Jeux à Paris en 2024.

Laurent Blanc, sachant que tout vous réussit en ce moment, on peut penser que cette candidature de Paris 2024 sera elle aussi positive…(Rires) Ecoutez, en ce qui me concerne, j'aimerais apporter cette positivité à cette candidature, parce que je crois qu'on en a bien besoin. En tant qu'amoureux de tous les sports, j'aimerais franchement que mon pays organise les Jeux Olympiques, ça serait vraiment quelque chose d'important. C'est un projet formidable qui peut mobiliser, fédérer, et je pense qu'on en a besoin en ce moment. Je suis aussi curieux de savoir un petit peu où ça va se dérouler. Les sites sont importants, Paris est une ville magnifique, donc j'ose imaginer que les sites ou les endroits où les épreuves se dérouleront seront magnifiques aussi. Pour toutes ces raisons, je suis là, et ça me fait bien plaisir, car je rencontre beaucoup de gens que je connais, d'autres sports et d'autres disciplines, et ça, c'est important aussi dans le domaine du sport. On va tous se mobiliser pour que les Jeux se déroulent à Paris en 2024. C'est loin, mais il faut le faire dès maintenant.

C'est bien que vous soyez là, mais presque étonnant, car le football est loin d'être un sport roi dans le monde olympique…Oui, mais ça, c'est encore à cause des médias. Car n'oublions pas que le football fait partie des Jeux Olympiques aussi. On a eu une équipe en 1984 qui a été championne olympique. On l'oublie trop souvent, parce qu'on a l'habitude que le football se déroule dans une autre sphère. C'est totalement faux. Effectivement, la sphère du football, avec l'argent, avec les médias qui sont là, toujours derrière nous, même trop parfois, fait qu'on a l'impression de naviguer à part. Le football fait totalement partie de l'olympisme aussi, ne l'oublions pas. Pour toutes ces raisons, il faut aussi que nous, footballeurs ou anciens footballeurs, nous mobilisions pour l'attribution des Jeux à Paris en 2024. Ce serait vraiment une bonne chose pour le sport, et pour tous les sports, le football y compris.

« Les jeunes doivent savoir que nous avons une équipe championne olympique »
Le football est le sport le plus populaire, donc c'est important que les footballeurs adhèrent à ce projet de candidature ?Je pense, oui. Il y a une mobilisation à faire dans tous les domaines, tous les sports. Il y a des disciplines qui sont un peu plus difficiles, mais le football doit s'y consacrer, parce que, comme vous l'avez dit, le football est quand même très populaire, notamment au niveau des jeunes. Et il faut que les jeunes comprennent et soient au courant que nous avons une équipe championne olympique et que le football fait aussi partie de l'olympisme à part entière.

Une médaille d'or, ça vaut plus qu'une victoire en Ligue des Champions ?Je ne sais pas. C'est très personnel ce que je vais vous dire, mais j'ai un grand regret dans ma carrière, c'est de ne pas avoir fait les Jeux Olympiques. Malheureusement, pour ce qui est du football, c'est très difficile de se qualifier pour les Jeux Olympiques, mais j'aurais bien aimé les faire, parce que, pour moi, être dans un village olympique et côtoyer tous les plus grands sportifs de toutes les disciplines confondues, c'est vraiment quelque chose qui m'a manqué. Et qui me manquera toujours, parce que je n'ai plus l'âge pour le faire. Il me faudrait trouver une autre discipline à mon âge, mais ça va être très difficile.Propos recueillis par Cédric Rouger et Romain Schindler

 
5 commentaires - Laurent Blanc se prend à rêver pour Paris
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]