L1 - PSG / Unai Emery : " Si tu analyses le match à froid, c'est juste "

L1 - PSG / Unai Emery : ©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 30 janvier 2017 à 00h10

Touché par l'égalisation concédée par le PSG dans le temps additionnel dimanche contre Monaco (1-1), Unai Emery n'en reconnait pas moins que le résultat nul est logique. L'entraîneur du PSG, déçu par le manque de maîtrise, croit pourtant toujours aux progrès de son équipe.

Unai Emery, le PSG de dimanche contre Monaco (1-1) a-t-il répondu à vos attentes ?
J'ai confiance en l'équipe. L'adversaire d'aujourd'hui (dimanche) était une bonne équipe, il en a fait la démonstration toute la saison et encore ici. Le résultat est juste. Mais après avoir marqué, tu dois garder la victoire. Il y a une déception au final en encaissant l'égalisation à la dernière minute. Si tu analyses le match à froid, c'est juste. Monaco a imposé un pressing plus haut et ce n'était pas facile pour nous de la surmonter. La maîtrise n'était pas claire. Nous voulions plus de possession et de maîtrise, mais ce n'était pas facile. Quand nous avons surmonté la pression, nous avons fait de bonnes attaques. Mais nous avons manqué de sensibilité dans la dernière passer pour obtenir plus d'occasions pour marquer. Quand nous n'avions pas le ballon, nous n'avons pas tout bien fait dans le pressing, contrairement aux autres matchs. Ils ont eu beaucoup de centres, mais nous avons bien défendu ces situations. A la maison, nous aimerions avoir davantage de maîtrise. Je veux plus d'occasions, de corners, etc.

Comment analysez-vous le but encaissé ?
Premièrement, il ne fallait pas concéder d'espaces. Quand tu défends près de ton but, il y a danger. Sur le corner, nous ne sommes pas sortis sur le tir de Bernardo Silva. Mais il n'y a pas de responsabilité individuelle. Collectivement, le problème est que nous n'avons pas maîtrisé comme nous voulions. Ça a donné 90 minutes dures et ouvertes. Nous ne pouvons pas dire que nous avons soumis l'adversaire à notre idée de jeu. En menant 1-0, on pouvait gagner. Mais au-délà du but concédé, il y a eu d'autres occasions.

Pourquoi avoir choisi de titulariser Julian Draxler plus qu'Angel Di Maria ?
La qualité de Draxler. Sur les matchs qu'il a joués, il a démontré qu'il avait les capacités pour être titulaire. il a la confiance de toute l'équipe, il a travaillé avec le groupe à tous les entraînements depuis mercredi. Il était bien physiquement.
Emery : « La progression est claire, on va la poursuivre »
Votre prestation n'est-elle pas inquiétante en vue du choc contre le FC Barcelone notamment ?
Quand les matchs sont comme aujourd'hui, contre une bonne équipe avec de bons joueurs, nous avons besoin de continuer le travail pour surmonter tout ça. Contre le FC Barcelone, ce sera pareil. C'est une très jolie échéance, mais ce qui nous importe, c'est mercredi en Coupe et samedi en championnat.

Le PSG n'a pas encore battu un de ses concurrents directs pour le titre cette saison, après sa défaite à Monaco (3-1) et son nul contre Nice (2-2) ?
C'est différent de ces deux matchs. L'équipe continue de progresser et elle est meilleure aujourd'hui. Le vestiaire était déçu après le match, mais nous pouvons contrôler cette déception. L'écart est le même qu'avant le match. Nous avons toujours la possibilité de le surmonter. Quand le chemin est plus difficile, tu es certain de donner plus pour arriver au classement que tu veux.

Avez-vous le sentiment d'avoir raté une belle opportunité dans la course au titre ?
Ce n'est pas le meilleur résultat, mais ce n'est pas le pire. Nous allons continuer notre progression. Nous sommes à trois points de Monaco et de Nice, c'est un match d'écart. La progression est claire, on va la poursuivre. Notre objectif est de gagner le championnat, mais nous savons que c'est dur. Nous avons perdu une bonne opportunité aujourd'hui, mais il y a trente-huit journées. On va bien se préparer pour faire la différence et gagner les points qui nous manquent.

 
9 commentaires - L1 - PSG / Unai Emery : " Si tu analyses le match à froid, c'est juste "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]