L1 - PSG / Unai Emery : " Qui va être le tireur ? Je le dirai aux joueurs "

L1 - PSG / Unai Emery : " Qui va être le tireur ? Je le dirai aux joueurs "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 21 septembre 2017 à 14h15

Unai Emery a assuré jeudi en conférence de presse qu'il trancherait le débat du tireur de penalty au PSG, qu'il établirait une hiérarchie claire entre Edinson Cavani et Neymar. Mais l'entraîneur parisien ne l'a pas dévoilé publiquement, assurant que son groupe aurait la primeur de l'information.

Unai Emery, avez-vous choisi qui tirerait un penalty pour le PSG samedi contre Montpellier (17h00) entre Neymar et Edinson Cavani ?
D'abord, il faut savoir que c'est une responsabilité importante. Beaucoup de joueurs ont le sens des responsabilités ici. Ce n'est pas la même chose de tirer un penalty à 3-0 qu'à 0-0, ou si le match est une demi-finale ou une finale. Les deux joueurs qui peuvent tirer un penalty sont Neymar et Cavani, parce qu'ils sont tous les deux capables de prendre cette responsabilité, même s'il y en a aussi d'autres. Nous en tirons beaucoup à l'entraînement. De mon expérience, quand arrive le moment décisif, il y aura peut-être besoin que d'autres soient capables de prendre cette responsabilité. A savoir qui doit être le premier ou le deuxième dans la hiérarchie des tireurs, c'est moi qui déciderai et on fera comme ça.

Pouvons-nous savoir quelle est la hiérarchie désormais ?
Le plus important, c'est que le penalty soit transformé en but. Qui va être le premier et le deuxième ? Je le dirai en premier aux joueurs et à l'équipe. S'il arrive une faute, un coup-franc offensif, on saura clairement qui le frappera, pareil pour les corners.
Emery : « C'est important d'être ensemble à l'extérieur »
Avez-vous discuté des événements de dimanche contre Lyon (2-0) avec les intéressés ?
J'ai parlé avec les deux, avant et pendant cette semaine. J'en ai discuté individuellement avec eux et avec le groupe. Nous avons analysé l'histoire avec les penalties de chaque joueur de l'équipe. C'est un travail que nous avons fait il y a mois. Nous allons prendre la décision de savoir qui sera le numéro 1 et le numéro 2, mais les deux sont capables d'assumer cette responsabilité. C'était le cas avant et ce sera le cas dans le futur.

Est-ce important selon vous que le groupe passe des moments communs en dehors des terrains, comme le diner organisé par Dani Alves ce mercredi ?
J'aime beaucoup que les joueurs dinent ensemble. Ils l'ont préparé depuis longtemps. Comme de nouveaux joueurs arrivent, ils voulaient faire un diner. C'est bien pour tous les joueurs de ne pas être ensemble seulement à l'entraînement ou en mise au vert. C'est important d'être ensemble à l'extérieur, de parler entre eux. Tout le monde s'est bien entraîné ce matin (jeudi). Je crois que c'est bon.

N'avez-vous pas peur que le clan des Brésiliens, qu'on a salué comme vecteur d'intégration pour Neymar, puisse isoler d'autres joueurs ?
Il ne faut pas voir seulement la nationalité. L'ambiance est très bonne dans le vestiaire, tout le monde se parle. Il y a un Brésilien, un Argentin, un Uruguayen, un Français, un Espagnol, peu importe. Le football est ouvert aujourd'hui. C'est vrai qu'il y a des différences de culture selon les pays, il faut être attentif. Mais je crois qu'il y a une bonne ambiance dans le groupe.
Emery : « Le PSG a une bonne relation avec Montpellier »
Après six victoires en six journées, vous êtes-vous fixé des objectifs précis en L1, comme celui de tout gagner par exemple ?
Nous avons des objectifs collectifs et individuels. Sur les 55 dernières années, seulement une équipe a gagné les six premiers matchs, l'objectif est de gagner le septième. Le record de victoires consécutives, c'est huit pour débuter le championnat et ce sera ensuite notre objectif. Mais avant, Montpellier sera un match difficile, nous y avons perdu 3-0 la saison passée. C'est une équipe très compétitive, avec un entraîneur avec une grande histoire. C'est une équipe très sérieuse, avec beaucoup de discipline. Nous avons la motivation et l'ambition. C'est important de gagner pour préparer l'équipe pour le présent et pour le futur.

En quoi la défaite de la saison passée pourrait influer vos choix pour samedi ?
Dans nos têtes, nous savons comment nous avons perdu, pourquoi. Nous voulons faire un match totalement différent samedi. Les deux équipes ont beaucoup évolué. Le PSG a une bonne relation avec Montpellier, qui a une grande histoire en France et qui a gagné le championnat en 2012. Nous voulons d'abord gagner.
Emery : « Avec humilité, Lo Celso attend son moment »
Layvin Kurzawa est sorti sous les sifflets dimanche contre Lyon et semble en perte de confiance. Cela signifie-t-il que Yuri Berchiche pourrait avoir plus de temps de jeu dans les prochaines semaines ?
Le plus important, c'est la confiance des deux joueurs. Nous voulons la concurrence pour avoir la performance dans l'équipe. Je suis content de Kurzawa, il a très bien commencé la saison dernière. Après, il a eu des douleurs avant d'avoir une opération. Il est bien cette saison, il est très concentré pour avoir une bonne saison individuelle et collective. Comme d'autres, joueurs il peut avoir des périodes de moins bien, mais il doit garder la confiance pour donner le meilleur. Yuri est venu ici pour donner cette concurrence au poste de latéral gauche. Il est arrivé en pré-saison avec une petite douleur, mais elle a bien évolué. Il y a trois matchs en une semaine et nous aurons certainement besoin des deux joueurs. C'est important qu'ils soient bien préparés.

Auteur de bonnes entrées, Giovani Lo Celso aura-t-il davantage de minutes pour se montrer à l'avenir ?
Nous sommes très contents de sa progression. Il est arrivé en janvier, mais il a beaucoup progressé les six premiers mois. Avec humilité, il attend son moment. C'est difficile d'entrer dans cette équipe, mais il le fait bien quand il en a l'occasion. Il a gagné le respect des autres avec son jeu et le droit d'avoir plus de minutes. C'est sûr que s'il continue comme ça, il va nous aider. Nous sommes très contents de son apport dans la concurrence de son équipe pour l'axe du terrain.

A voir aussi :
>>> Toute l'actualité du PSG
>>> Entre Neymar et Cavani, l'heure est à l'apaisement

 
3 commentaires - L1 - PSG / Unai Emery : " Qui va être le tireur ? Je le dirai aux joueurs "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]