L1 - PSG : Pourquoi Paris fait un bon coup avec Yuri Berchiche

L1 - PSG : Pourquoi Paris fait un bon coup avec Yuri Berchiche©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 08 juillet 2017 à 09h15

Yuri Berchiche a fait le choix de rejoindre le PSG et la Real Sociedad récupère plus de dix millions d'euros dans l'opération. Une option moins clinquante que d'autres évoquées pour Paris au poste de latéral gauche, mais elle ne manque d'atouts pour autant.



Il ne faisait pas partie des noms les plus ronflants cités comme recrues potentielles pour le PSG. Il devient pourtant celui qui aura lancé le Mercato estival du club parisien, toujours atone près d'un mois après l'ouverture officielle du marché. Yuri Berchiche a fait son choix : il va poursuivre sa carrière avec le sextuple champion de France. Le latéral gauche de la Real Sociedad (27 ans) quitte le club où il évolue depuis trois saisons pour doubler son salaire dans la Capitale française, une somme sur laquelle les dirigeants basques ne pouvaient décemment s'aligner. Il compensera numériquement le départ à la retraite de Maxwell, futur directeur sportif adjoint, et viendra mettre en concurrence Layvin Kurzawa, peu utilisé la saison passée (26 matchs toutes compétitions confondues) en raison d'une pubalgie tenace. Berchiche a tout du bon coup pour le PSG. Pourquoi ? Nous vous l'expliquons.
Paris le recrute à bon prix
Courtisé par Naples et Rome cet été, après avoir été surveillé par Marseille l'hiver dernier, Berchiche aurait pu voir son tarif s'envoler. D'autant que le natif de Zarautz disposait d'une clause libératoire à trente millions d'euros. Mais l'état-major de la Real Sociedad n'a pas désiré bloquer à tout prix un joueur qui disposait d'un bon de sortie pour services rendus depuis son arrivée en 2012 (il avait passé les deux premières saisons en prêt à Eibar). Un accord autour d'un transfert à 13-15 millions d'euros (hors bonus) a rapidement être trouvé entre les deux clubs. Ce montant n'est pas excessif pour Berchiche, à qui il restait trois ans de contrat dans le Pays basque et qui occupe un poste où les talents se font rares.Le Milan AC a déboursé une somme équivalente pour s'attacher les services de Ricardo Rodriguez, dont le bail courait jusqu'en 2019. Sans oublier qu'aucune des autres pistes étudiées par le PSG n'était moins onéreuse, qu'elles mènent à José Luis Gaya (Valence), Faouzi Ghoulam (Naples), Jordan Amavi (Aston Villa), Raphaël Guerreiro (Borussia Dortmund) ou Alex Sandro (Juventus Turin).
Berchiche ne revendiquera pas de statut
Depuis le début de ses recherches au poste de latéral gauche, Paris a établi comme profil-type un titulaire bis plus qu'une réelle doublure. Mais comme Thomas Meunier la saison passée, Berchiche débarque dans la Capitale sans pouvoir revendiquer d'entrée une place dans le onze-type, ce qui aurait été le cas des autres noms envisagés. Il n'a aucune expérience internationale, y compris dans les sélections de jeunes, et son vécu européen se limite à sa présence sur le banc lors d'un barrage de Ligue Europa contre Krasnodar en août 2014. Il sait dès lors que son temps de jeu se jouera sur le terrain et à l'entraînement, sans considérations politiques ou diplomatiques. Une méthode qui avait fonctionné à la perfection dans le cas de Meunier, qui avait néanmoins un CV plus imposant (international belge et 35 matchs de Ligue Europa) à son arrivée. Berchiche a pour lui une saison réussie collectivement (6eme de Liga) et individuellement (3 buts et 4 passes décisives) avec la Real. Il compte aussi 78 apparitions en Liga, un championnat autrement plus coté que la Jupiler Pro League.
Il a tout pour plaire à Unai Emery
Avec 10 passes décisives toutes compétitions confondues sur les deux dernières saisons, l'ancien de Tottenham, qu'il a rejoint à 17 ans sans jamais évoluer pour l'équipe première, a développé son arsenal offensif. Ce n'était pourtant pas sa qualité première jusqu'alors, même s'il avait réalisé un bon exercice dans le domaine en 2013-14 en Liga2 avec Eibar (3 buts et 5 passes décisives). Luis Ferrer et Sylvain Ndiaye, qui l'ont observé pour le PSG ces derniers mois, ont rendu compte de ses progrès à Emery. Mais le technicien basque connait bien Berchiche, ayant encore ses connexions au sein de son club formateur, et est convaincu de sa capacité à s'insérer comme il faut dans son système avec des latéraux ultra-offensifs. Surtout qu'à 27 ans, le joueur formé à l'Athletic Bilbao a encore de belles années devant lui et une marge de progression importante. Son recrutement est clairement un choix de l'entraîneur parisien, plus que du président Nasser Al-Khelaïfi ou du directeur sportif Antero Henrique. Ce qui ne devrait pas être plus mal pour son intégration.

 
 
2 commentaires - L1 - PSG : Pourquoi Paris fait un bon coup avec Yuri Berchiche
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]