L1 - PSG : Les Parisiens lancent déjà leur auto-critique

L1 - PSG : Les Parisiens lancent déjà leur auto-critique©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 15 mai 2017 à 00h45

Unai Emery et Marco Verratti ont concédé dimanche la perte du titre de champion de France pour le PSG, malgré la démonstration à Saint-Etienne (0-5). Sans se lancer dans de grandes analyses, l'entraîneur parisien et son milieu estiment qu'ils ont abandonné trop de points lors de la première partie de saison.

Ce n'est pas encore fini, mais c'est tout comme. A moins d'un incroyable retournement de situation, qui implique deux défaites de Monaco et dix-sept buts à remonter au goal-average, le PSG ne décrochera pas un cinquième titre consécutif de champion de France. Sa démonstration à Saint-Etienne dimanche (0-5) ne lui a servi qu'à repousser l'échéance de trois jours minimum, l'ASM s'imposant contre Lille dans le même temps (4-0) et n'ayant plus besoin que d'un point en deux rencontres pour valider définitivement son sacre. Après la rencontre, les Parisiens concédaient la perte de leur couronne au profit des Monégasques. « Monaco a fait une bonne saison et, même si ce n'est mathématiquement pas fait, devrait être champion, a reconnu Unai Emery en conférence de presse. Félicitations à lui. La concurrence dans le championnat français est une bonne chose, ici comme en Europe. Nous, on va continuer notre progression. » « C'est triste, a enchaîné Marco Verratti. Parce que l'objectif, en début de saison, c'est de gagner le championnat et on ne l'a pas fait. »
PSG et Monaco : 47 points pris sur la phase retour
Au moment d'analyser les raisons de cet échec, l'entraîneur du PSG avait à cœur de relativiser la contre-performance. Parce qu'avec 86 points au compteur, le club a accompli une saison qui aurait dû lui permettre de conserver son titre. « Ce n'est pas facile de marquer autant de points que ce que nous avons fait. Normalement, avec autant de points, tu es champion. Mais Monaco a montré plus d'exigence. Sur notre première moitié de saison, on n'a pas fait toutes les premières mi-temps que nous voulions. On a perdu quatre matches, c'est plus que la normale. Après, on s'est amélioré sur la phase retour, mais ce n'était pas suffisant vu le grand travail qu'a fait Monaco. » Pour preuve, en 2017, l'ASM et le PSG ont tous deux pris 47 points, avec un match en moins pour le club de la Principauté. Un rythme incroyable qui démontre bien la domination des deux clubs sur la saison de L1.
Emery : « J'ai ma part de responsabilité »
D'après Verratti, la perte du titre doit créer un électrochoc au sein du club et servir à le faire évoluer. « Evidemment, on préfère gagner. Mais parfois, ne pas gagner te fait progresser, te fait comprendre les choses. Je pense qu'on a grandi comme équipe. » Le milieu italien ne voulait néanmoins pas se lancer dans un audit en vue de la saison prochaine et assumait ses responsabilités. « La faute de la perte du titre revient aux joueurs. Peut-être qu'on a commencé la saison comme si on avait déjà gagné le titre, mais ce n'est pas comme ça que ça se passe. » Emery a aussi repoussé à plus tard « l'analyse globale », d'autant qu'il y a encore une finale de Coupe de France à jouer contre Angers après la dernière journée de L1 face à Caen. « On va la faire à la fin de la saison. Aujourd'hui, je suis préparé à parler du match de ce (dimanche) soir. On va faire une analyse et une réflexion sur ce qu'il faut améliorer. J'ai ma part de responsabilité, bien sûr. On va continuer cette progression avec notre exigence. » Celle qui a conduit à cette deuxième partie de saison d'exception, sur laquelle le PSG a de quoi bâtir. Malgré tout...

A voir aussi :
>>> Le compte-rendu du match
>>> Le film du match

 
5 commentaires - L1 - PSG : Les Parisiens lancent déjà leur auto-critique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]