L1 - PSG : Javier Pastore a été lumineux contre Lyon

L1 - PSG : Javier Pastore a été lumineux contre Lyon©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le dimanche 19 mars 2017 à 23h10

Auteur de deux passes décisives, Javier Pastore a été le détonateur de la victoire de dimanche soir contre Lyon au Parc des Princes.

Après l'ouverture du score signée Alexandre Lacazette (6eme), le Paris Saint-Germain a pu compter sur un Javier Pastore des grands soirs pour s'imposer à l'occasion de la réception de Lyon (2-1, 30eme journée de Ligue 1), dimanche soir. Positionné comme meneur de jeu devant Marco Verratti et Adrien Rabiot, le milieu de terrain offensif argentin de vingt-sept ans a été le grand bonhomme de la victoire du club de la Capitale (qui revient ainsi à trois longueurs du leader monégasque).

 
Pastore : « Dans une position que j'aime »
 

L'ancien joueur de Palerme a perdu quelques ballons (18), mais il faudra surtout retenir ses caviars pour Adrien Rabiot (34eme) et Julian Draxler (40eme). Une première depuis septembre 2015, c'était à Nantes (4-1). Alors que la défense parisienne n'a pas donné tous les gages de sécurité, le natif de Cordoba a fait basculer cette partie avec la manière. « Ce n'était pas facile, a-t-il expliqué à l'issue de la rencontre au micro de Canal+. On a joué contre une grande équipe. (Après le but de Lacazette) Nous avons été capables de bien jouer. On a essayé de trouver les espaces pour gagner ce match. Je me trouve dans une position que j'aime. J'ai trois grands attaquants devant moi. »

 
El Flaco titulaire = victoire du PSG en L1
 

Quand son corps le laisse enfin tranquille, Javier Pastore permet indéniablement de fluidifier le jeu de l'équipe parisienne, qui fait d'ailleurs carton plein avec lui comme titulaire en championnat (7/7 en L1). Cela peut évidemment donner quelques regrets, mais c'est aussi un motif d'espoir pour le club du président Nasser Al-Khelaïfi, qui reste le premier fan de son numéro 10.

 
Quel avenir pour l'Argentin ?
 

Lors du dernier Mercato d'hiver, Javier Pastore n'a pas hésité à repousser les avances de la Chine (Tianjin Quanjian). Sous contrat jusqu'en juin 2018, El Flaco sait que son histoire n'est pas terminée avec le PSG. Et avec des prestations comme celle de dimanche, le meilleur reste peut-être à venir. Surtout si Unai Emery, le successeur de Laurent Blanc, décide de miser sur la durée sur un schéma en 4-2-3-1. Un nouveau point doit néanmoins être fait dans les prochaines semaines avec son entourage.

 

 
1 commentaire - L1 - PSG : Javier Pastore a été lumineux contre Lyon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]