L1 - PSG : 4-3-3 ou pas... Comment jouer avec Neymar ?

L1 - PSG : 4-3-3 ou pas... Comment jouer avec Neymar ?©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 13 août 2017 à 07h20

Maintenant que Neymar est qualifié se pose la question de son intégration dans le onze de départ du PSG dès dimanche à Guingamp. Différentes options s'offrent à Unai Emery, reste à savoir laquelle il retiendra. Le point sur celles qui ont le plus de chances d'être testées, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Neymar dans le groupe pour le déplacement du PSG à Guingamp dimanche (21h00), cela signifie qu'il est temps désormais de se concentrer sur le terrain, après des semaines à parler de son transfert. Le début d'un casse-tête qui n'en est pas vraiment un pour Unai Emery. Ce dernier n'a pas réellement de souci à se faire en ayant ajouté l'un des trois meilleurs joueurs du monde à son effectif, il ne pourra pas mal choisir au moment de composer son onze de départ. La mission de l'entraîneur parisien reste néanmoins périlleuse : il doit trouver un moyen d'utiliser au mieux ses joueurs, tout en ménageant les susceptibilités dans un vestiaire de stars. En supposant que les hommes sur le départ (Matuidi, Aurier, Ben Arfa, Krychowiak, Jesé, Callegari, Edouard) trouvent preneurs d'ici la clôture du Mercato estival, voilà toutes les possibilités qui s'offriront à Emery avec son effectif actuel. Jusqu'à preuve du contraire, il ne comprend pas Kylian Mbappé, Fabinho ou autre, auquel cas il sera temps de se reposer la question du meilleur système à utiliser pour le PSG.

Option 1 : Le classique en 4-3-3


Avantages : Le PSG a ses automatismes dans un dispositif qui est le sien depuis le passage de Laurent Blanc sur le banc. Cette option lui permet aussi de consolider son point fort historique, qui est son milieu de terrain à trois avec le duo Thiago Motta - Marco Verratti à la base de la construction du jeu.

Inconvénients : Trois places seulement pour le secteur offensif, où Unai Emery a pléthore de choix désormais et où la concurrence pousserait deux joueurs parmi Julian Draxler, Angel Di Maria et Javier Pastore sur le banc des remplaçants. Avec le départ à venir de Lucas, le poste d'ailier droit ne serait pas vraiment doublé, même si Dani Alves peut dépanner.

 

Option 2 : L'artillerie lourde en 4-2-3-1


Avantages : Le PSG aligne le maximum de ses forces offensives en présence, avec un quatuor à faire pâlir d'envie tous les clubs européens. Le repositionnement dans l'axe de Julian Draxler trotte dans la tête d'Emery depuis un moment, ce serait l'occasion de le tester. Probablement le meilleur pour l'équilibre diplomatique du vestiaire.

Inconvénients : Un équilibre défensif précaire, avec une paire Adrien Rabiot - Marco Verratti à la récupération sans véritable milieu récupérateur, ce qui explique le forcing des dirigeants parisiens pour Fabinho. Il y a aussi risque d'embouteillage dans l'axe avec le ballon, quand Neymar et Angel Di Maria rentreront sur leur pied fort en phase offensive.

 

Option 3 : Le retour du sapin de Noël


Avantages : Comme du temps de Carlo Ancelotti au PSG, il offre la possibilité d'une improvisation permanente en attaque. Avec des artistes du niveau des Parisiens, cela pourrait faire très mal aux défenses adverses. Ils seraient surtout déchargés en grande partie des tâches défensives.

Inconvénients : Le staff parisien ne bénéficie pas d'une énorme profondeur de banc au milieu, avec les départs à prévoir de Grzegorz Kychowiak, Blaise Matuidi ou encore Lorenzo Callegari. Sans eux, le PSG n'aurait quasiment pas le droit à la moindre blessure pour évoluer dans ce système.

 

Option 4 : La folie à deux pointes


Avantages : Une utilisation quasi maximale du potentiel offensif du PSG et une association pleine de promesses sur le front de l'attaque. Idéal pour ménager les egos. Et après tout, Monaco a réussi à s'immiscer dans le dernier carré en Ligue des Champions dans ce dispositif.

Inconvénients : L'énorme travail défensif demandé aux joueurs de couloir serait probablement trop exigeant pour Julian Draxler, même si Angel Di Maria a davantage la caisse pour le faire. Giovani Lo Celso et Javier Pastore, qui excellent dans une position axiale offensive, n'auraient plus vraiment dans ce système.

 
0 commentaire - L1 - PSG : 4-3-3 ou pas... Comment jouer avec Neymar ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]