David Luiz, un but qui n'efface pas tout

David Luiz, un but qui n'efface pas tout©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le samedi 02 avril 2016 à 19h10

Décisif avec un but et une passe décisive contre Nice, David Luiz n'a pourtant pas rassuré défensivement. Hatem Ben Arfa a notamment donné un sacré tournis au défenseur parisien.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES

Ce n'est pas une campagne anti-David Luiz qui est menée depuis un mois mais bien un triste constat : le défenseur parisien traverse une période de turbulences au mauvais moment. Pourtant, c'est avec le sourire qu'il a terminé la rencontre face à Nice samedi au Parc des Princes (4-1, 32eme journée de L1). Car le Brésilien a été décisif sur deux des quatre buts parisiens. Sur le premier, c'est lui qui lance Zlatan Ibrahimovic grâce à une très belle ouverture dans le dos de la défense adverse. A un moment où le Suédois rouspétait car il n'avait pas assez de bons ballons pour prendre la profondeur... Et en seconde période, c'est également David Luiz qui dévie victorieusement au premier poteau un corner frappé par Hervin Ongenda. Visiblement soulagé par son premier but de la saison en L1, l'ancien pensionnaire de Chelsea est venu se jeter dans les bras de Papus Camara, son ancien coéquipier désormais dans le staff parisien. Un soulagement de mise après s'être fait torpiller par la presse brésilienne une semaine plus tôt.

Ben Arfa en a profité
Aligné par Dunga aux côtés de Joao Miranda face à l'Uruguay, David Luiz avait été impliqué sur les deux buts encaissés par le Brésil (2-2). Avant d'être averti et de ne pas pouvoir se racheter quelques jours plus tard au Paraguay (2-2)... Qualifié de « fantôme de la demie perdue face à l'Allemagne (1-7) lors du Mondial », l'homme à la longue crinière avait bien malgré lui relancé plus que jamais le débat sur le retour de Thiago Silva en sélection. Face à Nice, pas question pourtant pour Laurent Blanc de remettre en cause sa charnière. D'autant que Marquinhos a pour le moment validé sa place de titulaire à droite, Serge Aurier n'étant pas présent dans le groupe face aux Aiglons. Et s'il a brillé offensivement,le n°32 parisien n'a pas du tout été rassurant sur plan défensif. Proche de provoquer un penalty en première période sur un ballon touché du bras sur un centre (même si c'est Thiago Silva qui s'était troué dans un premier temps), il s'est d'abord transformé en piquet lors du premier slalom d'Hatem Ben Arfa avant de se montrer beaucoup trop attentiste face à l'international français sur le but de l'égalisation niçoise. 

La blessure n'était pas loin
En reculant devant l'ailier des Aiglons lancé dans un numéro de soliste, David Luiz lui a laissé tout le temps pour armer une frappe de son pied gauche magique. Malheureusement pour lui, ce n'est pas la seule fois qu'il s'est fait passer par les attaquants adverses. De mauvais augure à quatre jours du choc face à Manchester City en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Pendant quelques secondes, on a même cru que l'international brésilien n'allait pas pouvoir participer à l'un des chocs de l'année. Ironie du sort, c'est sur l'une de ses rares bonnes interventions tranchantes, sur Alassane Plea, qu'il a reçu un gros coup sur un genou à la 57eme minute de jeu. Hurlant de douleur lorsqu'il s'est écroulé sur la pelouse, il a pourtant pu reprendre sa place après avoir passé quelques secondes hors du terrain. Et c'est avec les cheveux attachés qu'il a terminé une rencontre où les Niçois ne se sont plus vraiment montrés dangereux. En espérant pour David Luiz et le PSG que Manuel Pellegrini, le manager de City, ne regarde pas de trop près la vidéo de sa prestation individuelle...  

 
1 commentaire - David Luiz, un but qui n'efface pas tout
  • David Luiz pas très bon. C'est un fait ,mais que dire de Motta qui se traîne depuis des mois?...Affligeant ,après avoir fait du chantage au départ et obtenu une grosse rallonge ,il ne fait plus d'efforts !... Les qataris et blanc ont raté leur recrutement ,l'avenir est aux milieux à 3 poumons et deux coeurs style diarra ,matuidi, kanté , et ...ils pronlongent un wagon de marchandise qui se traine et souffle comme un boeuf !
    Blanc aurait du réintégrer aurier et mettre marquinos à la place de motta...pas le top ,mais un moindre mal ,par rapport à son effectif...
    ...et surtout ,ne pas détruire verrati en le faisant rejouer toujours blessé ...
    ...défensivement rabiot est loin du haut niveau ,lui aussi ... 3 gros gabaris dans l'axe ,motta ,rabiot ,luiz ,lourds et lents ,c'est un très mauvais choix ,lyon l'avait bien compris en les pressant comme des citrons....on connait désormais le maillon faible du PSG ! Ibra lui aussi est un poids lourd ,mais une lokomotiv pas un wagon ,il est lourd et lent ,mais met encore des buts...C'est lui qui emmène les autres derrière lui...Indispensable.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]