Quand l'OL se pose en victime face au PSG

Quand l'OL se pose en victime face au PSG©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le vendredi 12 février 2016 à 19h15

L'Olympique lyonnais a publié un communiqué pour lister les erreurs d'arbitrage qui lui ont été défavorables face au PSG ces dernières saisons. Une vaste entreprise de victimisation, avec une bonne dose de mauvaise foi.

« Une drôle de loi des séries. » Tout est dans le titre du communiqué ubuesque publié par l'Olympique lyonnais vendredi soir. Quarante-huit heures après la défaite des Gones au Parc des Princes contre le PSG en huitième de finale de la Coupe de France (3-0), l'OL s'est dit que c'en était « décidément un peu trop ». Trop de quoi ? D'erreurs d'arbitrage, comme sur le troisième but parisien mercredi signé Adrien Rabiot et entaché d'une position de hors-jeu. Une décision défavorable à son club, au moment où le match était déjà plié qui a fait sortir de ses gonds « le président Jean-Michel », dont le communiqué ne prend même la peine de donner le nom, le faisait quitte la Tribune Officielle « désabusé ».

« Personne ne croit bon d'en parler »
Si Jean-Michel Aulas a dégainé vendredi, c'est parce que selon lui, « les erreurs qui pénalisent son équipe depuis plusieurs saisons déjà contre le PSG » font l'objet d'une omerta dans les médias. « Personne ne croit bon d'en parler. » Et ça, JMA n'aime pas. Alors l'OL répertorie minutieusement toutes les décisions litigieuses qui ont bénéficié aux Parisiens ces dernières temps, quitte à se prendre parfois les pieds dans le tapis. Impossible de contredire les Lyonnais sur le but d'Adrien Rabiot en quart de finale de la Coupe de Ligue cette saison (2-1), où le ballon était explicitement sorti des limites du terrain. Ou sur le penalty accordé au PSG en finale de cette même compétition en avril 2014, quand bien même la faute d'Anthony Lopes sur Lucas avait été commise en dehors de la surface.

Des reproches sur des bonnes décisions...
Mais l'OL prend des actions bien moins évidentes pour corroborer son entreprise de victimisation. Il s'appuie sur le deuxième but parisien mercredi, sur lequel le hors-jeu de Zlatan Ibrahimovic se mesure sur un bout de chaussure, ou sur le carton jaune infligé à Samuel Umtiti, tout sauf sévère après une faute sur Lucas. Le club lyonnais annonce d'ailleurs faire appel de l'avertissement infligé à son défenseur puisqu'il le privera du match contre... le PSG fin février. L'OL rappelle aussi le penalty donné à retirer à Ibrahimovic sur la pelouse de Gerland la saison passée en Ligue 1, qui avait permis au PSG d'obtenir le nul chez les Gones (1-1). Clément Turpin avait appliqué le règlement à la lettre, des joueurs ayant pénétré la surface de réparation lyonnaise avant le tir. Frustrant mais indiscutable.

La dure loi du plus fort
Jean-Michel Aulas se complait donc à nouveau dans son exercice préféré : mettre sa mauvaise foi au service de sa communication. Le vice-président de la Ligue de Football Professionnel se pose ainsi en victime, dans un rôle qu'il adore porter pour mieux dévier l'attention quand son équipe peine. Et là, elle souffre de la comparaison avec un PSG qui ne joue plus dans la même catégorie, exacerbant ainsi la frustration du club qui régnait en maitre sur la France au cœur des années 2000. Mais à en croire JMA, la domination parisienne se ferait avec la complicité des instances. « Il est de bon ton de dire que les erreurs s'annulent sur une saison. En l'occurrence elles continuent à être toujours dans le même sens, et depuis beaucoup plus longtemps qu'une seule saison ! » Sans oublier qu'Aulas a dû attendre « une bonne dizaine de minutes » avant de pouvoir rencontrer le délégué de PSG-OL mercredi. C'en est « décidément un peu trop »...

 
265 commentaires - Quand l'OL se pose en victime face au PSG
  • MALHEUREUSEMENT UN ARBITRE N EST PAS PROFESSIONNEL JE PENSE QU IL NE GAGNE PAS 1 / 1000e d' un jour pro .Tout le temps qu'il ne seront pas assisté par la vidéo il y aura des problémes ( un manoeuvre qui dirige 11 pros millionnaires chercher l'erreur !!!)

  • Le probleme ce n'est pas les erreurs d'arbitrage, le probleme c'est Aulas lui meme....helas!

  • trop facile de dire que les erreurs s annulents sur une saison !!! meme impossible a comptabiliser en terme de points perdus ou gagner!!! quand feront nous appel a la vidéo sur des actions litigieuses ou des erreurs d arbitrage , puisse qu il faut bien
    appeler un chat un chat !!!une erreur d arbitrage peut avoir une enorme consequence sur le resultat d un match !

  • N'étant pas fouteux et n'aimant ni OL et le PSG il faut bien voir que les arbitres de foot sont assez nuls pour la plupart et que les rares fois où je regarde ce sport de nantis, j'observe que le psg sur 3 buts il y a au moins un qui n'est pas valable. A quand, comme en rugby (sport autrement correct, vis à vis des arbitres) il y aura la vidéo, mais c'est trop demander à ce sport de tricheurs, de mauviettes et comédiens et là je parle des joueurs.

  • JM Aulas est un grand Président visionnaire mais doté d'une mauvaise foi incroyable
    Au-delà des erreurs d'arbitrage que nous constatons, chaque week-end, dans notre fauteuil moelleux en visionnant tous les ralentis que notre grand écran produit, j'ai remarqué, a Lyon, notamment, que le jeu, l'implication des joueurs, l'intelligence tactique font cruellement défaut et si ça peut passer contre une équipe < normale>, contre Paris ça ne pardonne pas.
    Il est temps d'éduquer vos joueurs a la compétition que de jouer les pleureuses et ceci est valable pour tous les clubs car nous sommes la risée de tous les clubs européens
    Franchement, 30pts de retard sur Paris, ce n'est pas dû aux erreurs d'arbitrage

    bien vu hieronimus et que aulas demande a être arbitré par des referee anglais lorsque son équipe rencontre le psg et on verra les soit disantes "erreurs" d'arbitrage. a regarder les championnats européens je ne vois pas d'arbitres phénoménaux !! l'arbitre fait partie du jeu dixit le board !!!!!

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]