L1 - OL : Des paroles sans actes, la sale manie lyonnaise

L1 - OL : Des paroles sans actes, la sale manie lyonnaise©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 30 janvier 2017 à 13h24

Les Lyonnais avaient juré qu'on les y reprendrait plus. Dans la foulée d'un succès de prestige contre Marseille (3-1), les joueurs s'étaient succédé devant les micros pour se féliciter de ce résultat et appeler à de la continuité.

Les Lyonnais avaient juré qu'on ne les y reprendrait plus. Dans la foulée d'un succès de prestige contre Marseille (3-1), les joueurs s'étaient succédé devant les micros pour se féliciter de ce résultat et appeler à de la continuité. Envoûté par ce beau discours d'intention, Bruno Genesio avait même lâché jeudi en conférence de presse qu'il n'avait pas baissé les bras dans la course au titre. L'entraîneur de l'OL a changé de ton samedi, après un revers à domicile contre Lille qui fait tâche (1-2). Il a fustigé l'attitude de Yassine Benzia ou s'est plaint de l'antijeu des Dogues, mais il est difficile d'allumer des contrefeux qui prennent dans un tel contexte. Il le savait bien et ne s'est pas caché derrière ces excuses. « Nous ne méritons pas mieux sur l'ensemble du match au cours duquel nous avons joué seulement une période sur les deux, a soufflé Genesio devant les journalistes. C'est insuffisant pour espérer quoi que ce soit. »
Quatre défaites contre des clubs de bas de classement
Insuffisant, c'est peu dire. Les Gones en sont déjà à huit défaites cette saison. Après 21 matchs de L1, ce n'est pas un parcours de potentiel qualifié pour la Ligue des Champions, encore moins de candidat au titre. Le plus problématique pour les Lyonnais, c'est qu'ils ont concédé ces revers contre des équipes a priori largement à leur portée. Bordeaux (1-3), Guingamp (1-3) et Lille font partie de la liste des bourreaux de l'OL dans son stade, en compagnie du PSG (1-2). Pire encore, les hommes du président Jean-Michel Aulas se sont inclinés contre quatre équipes qui figurent actuellement dans la deuxième partie du classement de L1 : le LOSC donc, mais aussi Dijon (3-2), Lorient (1-0) et Caen (3-2). Sans oublier qu'au moment de l'interruption du match à Metz, les Lyonnais étaient menés 1-0. En spéculant sur une éventuelle défaite à Saint-Symphorien, ils auraient alors perdu contre les trois derniers du championnat. Tout simplement indigne d'une équipe en quête d'un podium.

Genesio : « Il faut vite se remettre les idées en place »

Au-delà de ses faux-pas impardonnables tant ils se répètent, l'OL a la fâcheuse manie d'entamer ses matchs en socquettes. Genesio n'a pas trouvé la parade et n'a pas abattu la carte du match joué en diurne : « Je ne pense pas que ce soit lié à l'horaire. » Après l'échec de samedi, la semaine qui arrive prend revêt une autre importance, avec deux déplacements à Marseille en Coupe de France mardi puis à Saint-Etienne en L1 dimanche. « Maintenant, il faut savoir rebondir et nous avons dès mardi un match de Coupe de France à Marseille. Il faut vite se remettre les idées en place. » Parce qu'avant de regarder devant et rêver à un improbable huitième titre de champion de France, les Lyonnais et leurs défauts qui semblent incurables feraient mieux de regarder dans le rétro. Après tout, l'OM et l'ASSE ne sont qu'à quatre points. La priorité du moment pour l'OL, elle doit être là.

 
8 commentaires - L1 - OL : Des paroles sans actes, la sale manie lyonnaise
  • comme ils ont l' habitude de jouer 45 mn , soit les spectateurs devraient etre remboursés au prorata OU les joueurs diviser leurs salaires

    ce serait pas mal , non

  • On récolte ce que l'on sème, J M A dans ces critiques et ces matchs perdus faute au arbitre peu dire adieux à la championne ligues pour la prochaine saison. Il y a trop de joueurs qui se dise champion mais devant des bas de tableau il faut quand même jouer se sont des trop payer.

  • Quand je lis les commentaires sur l'ol et ses dirigeants , j'ai honte pour ces analphabetes , seule la haine dans leurs propos, et le peu d'intelligence dans leurs cerveaux ; malheureusement ce n'est pas soignable ...

    Il en sera toujours ainsi : quels que soient les dirigeants et entraineurs de l'OM , de l'OL voire du PSG , il y aura toujours des critiques acerbes contre ces clubs ; les gens prefereront d'autres clubs champions ou en coupes d'Europe ; le foot français n'est pas prêt pour une big four comme en Angleterre , Espagne ou italie , pays où l'on accepte les investisseurs ! Le foot français , s'il veut progresser au niveau européen doit avoir 4 grands clubs : PSG , OL ,OM et MONACO !

    Et allez pour la "haine". Et allez pour les "grossièretés". Et allez pour les insultes. L'air est connu, M'sieur voirvenir. Un conseil, si vous m'y autorisez, prenez des cours de savoir-vivre et d'éducation.
    Mes amitiés aussi.

  • Génésio a part critiquer et se plaindre un jour il pourrait entrainer une équipe de foot ? Lyon une équipe de milieu de tableau et Aulas un président de fin tableau, Génésio même pas un entraineur.

    d'accord avec gigi691 : quand je reprends mon commentaire du 13 septembre 2015 repris ci-dessous je vois que rien ne change .... :

    spectacle pauvre ....
    il fallait s'y attendre : quand on entend les consignes d'avant match de MAVUBA, on voit bien que le but final n'est pas de jouer mais d'empêcher de jouer et de profiter d'une situation favorable éventuelle donc ce résultat 0-0 correspond bien à l'objectif visé.
    Il faut y ajouter le manque de réussite de l'O.L. et, pour contrebalancer ce qui est dit dans cet article, plusieurs fautes non sifflées en faveur de l'OL et l'anti jeu du LOSC pour gagner du temps, non pris en compte....triste match mais bravo à l'OL pour sa fin de match !

  • pour qu'Aulas bouge son équipe et plus particulièrement son C H E R I d'entaineur.......il faut boycoter son stade!!!!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]