L1 - OL : Boudebouz à Lyon, pourquoi tout le monde serait gagnant

L1 - OL : Boudebouz à Lyon, pourquoi tout le monde serait gagnant©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le mardi 16 mai 2017 à 18h15

Montpellier va très certainement perdre Ryad Boudebouz cet été. L'international algérien dispose d'un bon de sortie pour le prochain mercato, et est annoncé avec insistance du côté de Lyon. Si elle se concrétise, cette opération aurait tout de la belle affaire pour les trois parties. Voici pourquoi.



Pour Montpellier, une belle plus-value financière en perspective


Arrivé au MHSC à l'été 2015 en provenance de Bastia, Ryad Boudebouz (27 ans) n'a coûté que 1,7 millions d'euros au club héraultais. Une somme qui devient anecdotique lorsqu'on la met en parallèle avec ses performances. Encore plus quand on évoque le prix de son potentiel départ. Auteur d'une très bonne saison, avec 11 buts et 10 passes décisives toutes compétitions confondues, le milieu offensif rapporterait en effet une très belle somme au club de Louis Nicollin, à deux ans de la fin de son contrat. Montpellier aurait fixé l'indemnité de transfert à 15 millions d'euros.

Les enchères pourraient même grimper si certains clubs étrangers entrent dans le jeu des négociations. Newcastle, Everton, Southampton et la Lazio ont déjà été évoqués. Et lorsqu'on connaît la puissance financière des clubs anglais (et leur tendance à dépenser des sommes folles pour des joueurs moyens), difficile d'écarter l'hypothèse d'une explosion de l'indemnité de départ. Et à ce petit jeu-là, Lyon, qui va sérieusement renflouer ses caisses grâce aux probables départ de Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette, aura son mot dire.


Pour Lyon, une vraie plus-value sportive


Dans le système en 4-2-3-1 actuellement utilisé par Bruno Genesio, Boudebouz pourrait combler à lui seul plusieurs manques de l'effectif rhodanien. Capable d'évoluer derrière l'attaquant, mais aussi sur les deux côtés voire en milieu relayeur, le gaucher dispose d'un profil polyvalent et compenserait d'abord numériquement une partie des départs. Celui de Tolisso, donc, qui a régulièrement évolué en soutient de l'attaquant, mais aussi celui, plus hypothétique, de Rachid Ghezzal. Deuxièmement, il viendrait concurrencer Maxwell Cornet, souvent très décevant cette saison sur son côté droit, et Nabil Fekir qui, même positionné dans son poste de prédilection derrière Alexandre Lacazette, n'a donné entière satisfaction que par éclairs. Tout cela en étant capable de s'installer dans un milieu à trois, que l'OL a fréquemment utilisé dans un passé récent.

Dans les faits, Boudebouz est aussi un très bon tireur de coups de pieds arrêtés, et compte 300 matchs de Ligue 1, pour 45 buts et 53 passes décisives. Une véritable valeur sûre, régulière et capable de coups d'éclats.


Pour le joueur, un pallier supérieur sans prendre trop de risques


Pour franchir ce fameux pallier, le joueur formé à Sochaux est à l'écoute des offres en provenance de l'étranger. Mais les joueurs de son profil (et pas seulement) qui se sont exportés sans véritable succès sont nombreux. Et plutôt que de rejoindre une équipe de seconde zone en Premier League ou en Serie A , Boudebouz a l'opportunité de jouer dans un club français plus huppé que ne l'est Montpellier, et qui lui garantirait de jouer une Coupe d'Europe chaque année. De plus, avec le départ annoncé de plusieurs piliers d'une génération dans le secteur offensif, une place de choix attend l'international algérien dans la nouvelle ère lyonnaise qui se dessine. En clair, le gaucher a l'occasion d'être titulaire dans un club du top 5 français, qui le désire (Jean-Michel Aulas lui a déjà fait la cour à plusieurs reprises), le tout dans un championnat qu'il connaît parfaitement puisqu'il ne l'a jamais quitté.

 
6 commentaires - L1 - OL : Boudebouz à Lyon, pourquoi tout le monde serait gagnant
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]