Après les incidents à Metz, Aulas hausse le ton

Après les incidents à Metz, Aulas hausse le ton©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 03 décembre 2016 à 22h15

Jean-Michel Aulas était en colère ce samedi soir dans les travées du stade Saint-Symphorien. C'est peu de le dire. Une heure après l'interruption (définitive) de la rencontre opposant Metz à l'Olympique Lyonnais, suite aux jets de deux départs sur Anthony Lopes, le président lyonnais s'est arrêté au micro de beIN Sports pour réagir à cet incident.

« On est dans une situation que je n'ai jamais connue personnellement. On porte atteinte à l'intégrité d'un de nos joueurs majeurs trois jours avant un match important en Coupe d'Europe, donc on peut penser qu'il y a une pénalisation très forte, s'est indigné Jean-Michel Aulas. Je pense que les arbitres et le délégué ont pris la bonne décision, parce que s'en remettre à un règlement qui nous aurait fait poursuivre le match nous aurait pénalisé de manière importante. »
Aulas : « Des choses inadmissibles et impensables »
Reportée, la rencontre pourrait ne jamais être rejouée et la victoire donnée sur tapis vert à l'OL suivant la décision que prendra la commission de discipline de la LFP jeudi prochain. Mais le président de Lyon n'a pas attendu pour mettre la pression sur les instances. « On est dans un contexte qui est bien dommage. La sécurité doit être assurée par le club qui reçoit. On a vu des choses inadmissibles, impensables, qu'on ne pensait pas voir sur un terrain. On a un joueur d'une certaine valeur qui, ne l'oublions pas, est champion d'Europe en titre, qui est blessé sérieusement au cours d'un match : c'est du jamais vu. J'attends une réaction très forte de la LFP et de la FFF. En ce qui nous concerne, on n'était pas du tout en état de poursuivre le match. »
Anthony Lopes évacué vers l'hôpital
Anthony Lopes a de son côté été évacué vers l'hôpital de Metz pour y subir des examens. « Au mieux, il est victime d'acouphènes très importants. Il a quelques pertes d'équilibres et ne sait plus trop où il est. Au pire, le tympan peut être touché », a indiqué son président au micro de beIN Sports. L'ensemble du groupe lyonnais attendra la sortie de l'hôpital de son gardien international portugais avant de faire retour vers le Rhône. Sans savoir quand il reviendra en Moselle, et surtout s'il y reviendra cette saison. Quant au président messin, Bernard Serin, il a indiqué son club allait porter plainte contre les responsables des jets de pétards, précisant que ces derniers avaient pu être identifiés.

 
27 commentaires - Après les incidents à Metz, Aulas hausse le ton
  • "Petites têtes" ou même "rien dans la tronche", c'est ça l'image que vous donnez de notre région ? J'espère qu'ils vont vous retrouver et vous interdire St-Symphorien à vie...
    Petites gens sans importance...

  • Comme tous les footeux il se roule parterre de douleur.Quel bon comédien! Aulas peut remercier son joueur.

  • Comédie comédie il a rien du tout le gardien cinéma il perdait 1 a 0 aulas a donner c est ordres au gardien heureusement qu il ne joue pas en angleterre

  • y en a marre des voyous parmit les supporters qui viennent aux stade pour foutre le bordel et non pour voir un match il serait
    urgent que la LFP prenne des sanctions envers ces individus

  • match perdu trop facile ce genre de club n a rein a faire en ligue1 rétrogradation immédiate en division d'honneur au moins ils pourraient se défouler dans des tribunes vides

    Comme pour Lyon suite au matche Lyon-St Etienne de la saison dernière...........................
    Incendies, jets de projectiles contre les pompiers et les forces de l’ordre, engins pyrotechniques, bagarres, un stadier a eu 2 phalanges arrachés suite à un jet de pétard, un ancien international stéphanois agressé dans son véhicule, match au cours duquel Ferri a envoyé Béric à l'infirmerie pour 8 mois sur un tacle assassin..................
    Un match à huis-clos partiel, même pas un carton jaune pour Ferri............................
    Et si JM Aulas pouvait faire le même commentaire:
    « Je suis un petit peu surpris et déçu par la gravité de ces sanctions. Je n'excuse pas les incidents qui se sont passés, mais ça m'aurait rendu service que l'interdiction soit sectorielle. Au regard de ce qui s'est passé réellement, la sanction est trop sévère. »
    Il serait plus crédible.......................

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]