Après des débuts compliqués, c'est le moment pour Memphis

Après des débuts compliqués, c'est le moment pour Memphis©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le samedi 11 février 2017 à 07h35

Quand il a enfin marqué son premier but avec l'OL face à Nancy, beaucoup l'ont vécu comme un soulagement. Lui comme Lyon. Son nouveau club a d'ailleurs décidé de le mettre au musée, du moins son maillot, histoire de garder une trace de ce que les Lyonnais espèrent être une belle histoire. Il faut dire que Jean-Michel Aulas avait usé de son phrasé légendaire pour introduire le Néerlandais dans le Rhône.

Son « Memphis, c'était un rêve » avait pris un peu de plomb dans l'aile depuis que l'attaquant batave avait posé ses valises à Lyon pour environ 17 millions d'euros (plus des bonus). Ses premières sorties, loin d'être satisfaisantes, notamment lors du derby, laissaient planer un doute. Il existe encore, mais le match face aux Lorrains à redonner un peu le sourire aux fans lyonnais.

Premier but depuis novembre 2015

Mine de rien, lorsque Memphis Depay a trompé Chernik en début de seconde période, c'était un petit évènement. Surtout quand on n'a pas marqué en championnat un but depuis plus d'un an. Pour retrouver la trace d'un but du Batave en Premier League, il faut remonter au 21 novembre 2015 et un match remporté par Manchester United contre Watford (2-1). Placardisé depuis l'arrivée de José Mourinho, le Néerlandais avait dû se contenter de quelques miettes par-ci par-là en Ligue Europa ou en sélection nationale. A l'OL, l'ancien attaquant du PSV a débarqué avec une étiquette de grand espoir sur laquelle Lyon fonde beaucoup d'ambition.

Aulas : « Memphis Depay sera au top dans deux ou trois mois »

A court de rythme lors de ses deux premières titularisations contre Lille et l'ASSE (deux revers lyonnais), Memphis Depay a saisi sa chance contre Nancy. La blessure de Mathieu Valbuena, qui pourrait être absent trois semaines, va jouer en sa faveur. Sans « Petit Vélo », le Néerlandais risque de voir son temps de jeu grimper en flèche. Tout comme son niveau selon Jean-Michel Aulas : « On a retrouvé Memphis sous un autre angle, celui du talent. Il n'était pas prêt lors de ses deux premiers matchs. Il a besoin de deux ou trois mois avant d'être au top. Mais ça reste un grand joueur ». Il y a encore beaucoup d'obstacles sur la route de Memphis. Mais le Batave a démontré, en l'espace d'une période contre les Nancéiens, qu'il avait les qualités nécessaires pour apporter cette étincelle. A lui de la faire perdurer.

 
1 commentaire - Après des débuts compliqués, c'est le moment pour Memphis
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]