L1 - Nice : Avec Favre et Balotelli, l'OGCN envoie un signal fort

L1 - Nice : Avec Favre et Balotelli, l'OGCN envoie un signal fort©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 26 juin 2017 à 09h08

En prolongeant Mario Balotelli, l'OGC Nice s'est offert une vraie publicité pour son projet d'installation au haut niveau.

Convoité par Dortmund, Lucien Favre est resté. Choix du Suisse ou pas, cela révélait déjà de la capacité des dirigeants niçois inscrire leur projet d'installation au haut niveau sur le long terme. Avec la prolongation de Mario Balotelli dimanche soir, c'est une nouvelle étape qui a été franchie. Exquise. Il y a encore un an, quand l'attaquant italien aussi célèbre pour son doublé en demi-finales de l'Euro 2012 que pour ses frasques extra-sportives avait débarqué sur la Côte d'Azur, le transfert avait tout du pari. Du coup de poker, même. Après une saison pleine et 15 buts marqués pour sa première saison en Ligue 1, on ne parle plus de pari mais de choix fort de la part du Gym.

 

Balotelli prend le chemin inverse de Ben Arfa

 

A la fin de la saison 2015-16, Hatem Ben Arfa se trouvait dans une situation similaire à celle de « Super Mario ». Avec un contrat d'un an qui protégeait Nice d'un flop et qui permettait au joueur d'envisager mieux en cas de résurrection, l'international français avait la possibilité de quitter l'OGCN pour s'envoler plus haut. Sa signature au PSG s'est révélée être le flop que tout le monde attendait une saison plus tôt. Mario Balotelli a lui choisit de rester au moins une saison de plus dans le sud de la France. Assurément une bonne chose pour le club, pour le championnat de France, mais aussi pour le joueur. Trop souvent, l'ancien Milanais a brillé par ses mauvais choix de carrière, par cette instabilité chronique qui l'a empêché de devenir l'attaquant de classe mondiale qu'il aurait dû être.

 

On craignait que Nice doive encore tout reconstruire

 

A 26 ans, le natif de Palerme peut encore rattraper le temps perdu. En une saison à Nice, il s'est déjà relancé dans la course à la Coupe du Monde 2018. Mais comme on est plus exigeant avec Balotelli qu'avec n'importe quel autre joueur, son sélectionneur Giampiero Ventura en veut encore plus. En fait, ce que désire surtout le vieil homme, c'est de la régularité, de la constance, de la stabilité. Tout ce que Nice peut apporter à l'Italien. Avec le départ de Younès Belhanda, celui probable de Jean Michaël Seri, on s'était dit qu'une fois encore le Gym allait devoir reconstruire. Comme un an plus tôt quand Ben Arfa, Germain, Mendy et Puel étaient partis.

 

Balotelli gratuit deux fois en un an

 

Finalement, les Aiglons ne vont pas partir de rien. Non seulement, ils savent qu'avec Lucien Favre à leur tête, les promesses de jeu seront tenues. Ils savent aussi qu'avec le Suisse et la cellule de recrutement qui l'entoure, les arrivées sur la pointe des pieds de Makengo, Tamèze et Lees-Melou ont de bonnes chances de ne pas être neutres. Et surtout, le portefeuille reste plein. Car si le club azuréen a dû faire un petit sacrifice financier pour convaincre « Super Mario », c'est surtout ce dernier qui a dû revoir ses prétentions. On ne parle là que de salaire. Pas d'indemnité de transfert. Une deuxième fois en un an, Mario Balotelli est ainsi presque gratuit pour le Gym. Et l'argent économisé ici servira à remplacer Seri, par exemple. C'est de cette façon qu'on mesure la capacité d'un club à se régénérer, et donc à durer.

 
3 commentaires - L1 - Nice : Avec Favre et Balotelli, l'OGCN envoie un signal fort
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]