Waldemar Kita et les dossiers chauds

Waldemar Kita et les dossiers chauds ©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 4 janvier

A l'occasion d'un petit-déjeuner de presse, Waldemar Kita, le président de Nantes, a notamment évoqué l'avenir de Kolbeinn Sigthorsson et le départ de Lucas Deaux. Morceaux choisis.

Sigthorsson parti pour rester ?
Malgré une première partie de saison ratée et l'intérêt persistant de Galatasaray, l'attaquant international islandais Kolbeinn Sigthorsson (25 ans) semble parti pour prolonger l'aventure avec le FCN, où il est sous contrat jusqu'en juin 2020. « On est un peu déçu, a expliqué le président nantais Waldemar Kita dans des propos relayés par le site officiel du club. On aimerait qu'il retrouve le terrain en pleine possession de ses moyens. On tient à le garder car il a des qualités techniques. Il faut l'aider pour résoudre les problèmes d'adaptation. D'après ce qu'on sait, il veut lui-aussi rester. »

Le départ de Deaux
A six mois du terme de son contrat, le milieu de terrain nantais Lucas Deaux (27 ans) a été transféré à La Gantoise. Un départ inévitable selon Waldemar Kita. « Sans parler d'argent, le joueur voulait partir au mois d'août, rappelle le boss des Canaris. Nous n'avons pas voulu le laisser partir parce que nous n'avions pas de joueur à sa place. Nous étions déjà sur Guillaume Gillet, que son club n'a pas libéré. Si cela n'avait été qu'une question d'argent, on aurait touché trois fois plus il y a six mois... On comprend très bien que Lucas ait envie de changer après une période fantastique au FC Nantes. Il a l'opportunité de jouer la Champions League. »

Quid de Der Zakarian ?
Libre en juin prochain, Michel Der Zakarian, l'actuel entraîneur des coéquipiers de Rémy Riou, va-t-il rempiler ? L'ex-coach de Clermont va-t-il partir à Montpellier ? « On s'est donné des objectifs, déclare Waldemar Kita. On estimera la situation dans deux ou trois mois. J'ai fait une réunion ce matin (ndlr : lundi) avec le staff. Je prends des décisions. Il faut savoir si ces décisions sont partagées. Il y a plusieurs étapes. Nous sommes aujourd'hui dans la nécessité de passer à l'étape supérieure, pour les trois à cinq ans qui viennent. Il faut savoir si l'entraîneur souhaite rester et a envie d'être dans cette philosophie et ces challenges. C'est aussi le cas pour la réserve, le centre de formation... On souhaite retrouver le style éducatif et sportif du haut niveau. Il faut se donner tous les moyens pour y parvenir. C'est mon rôle. Il faut que tout le monde accepte la stratégie du club pour progresser. » Mais est-ce le cas de Michel Der Zakarian ?

Encore du mouvement en janvier
Après l'arrivée de Guillaume Gillet, en provenance d'Anderlecht, Nantes n'a pas dit son dernier mot sur le marché des transferts. « Nous avons l'objectif d'être dans les huit premiers, précise Waldemar Kita. Si on peut faire un peu mieux, pourquoi pas. Nous avons des objectifs pour l'équipe professionnelle qui est le moteur du club. C'est pour cela que nous avons pris un joueur - Guillaume Gillet qui arrive aujourd'hui -, qui sera peut-être suivi d'un ou deux joueurs, des milieux offensifs. » Dans cette optique, des pistes existent en France, mais aussi à l'étranger.

 
1 commentaire - Waldemar Kita et les dossiers chauds
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]