L1 - Nantes : Waldemar Kita met un terme au feuilleton Sergio Conceição

L1 - Nantes : Waldemar Kita met un terme au feuilleton Sergio Conceição©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le mercredi 26 avril 2017 à 17h52

Selon le président Waldemar Kita, Sergio Conceição, l'entraîneur portugais de Nantes, ne partira pas lors du Mercato d'été. Les deux hommes se sont vus à Paris, et l'optimisme est de mise.

Malgré l'intérêt annoncé de certaines écuries étrangères, dont le Standard Liège et la Lazio Rome, Nantes ne veut pas entendre parler d'un éventuel départ de Sergio Conceição (42 ans), l'actuel entraîneur des coéquipiers de Guillaume Gillet. Sous contrat jusqu'en juin 2018 avec le FCN, le technicien portugais est apparemment parti pour prolonger l'aventure en France. « Il a un contrat qui court encore sur une année, a expliqué Waldemar Kita, le président des Canaris, à nos confrères de Presse-Océan. Des propositions ? Il faut lui demander. L'entente est très bonne entre nous. Les joueurs apprécient sa façon de travailler, même s'il est dur. Ils sont en train d'énormément progresser C'est marrant, tout le monde parle de ça. »
Kita offre des garanties à son coach
Le boss de l'actuel huitième de Ligue 1 est certain que son coach ne bougera pas, et il est d'ailleurs prêt à lui offrir certaines garanties pour le convaincre de rester sur les bords de l'Erdre. « Je suis le premier à dire qu'il y a besoin de compléments si on veut aller beaucoup plus loin, a indiqué Waldemar Kita. On va faire une analyse là-dessus et on tombera d'accord sur pas mal de choses. (...) On est content que Sergio reste, qu'on continue. (...) Avec Sergio, on a un point commun : la notion d'exigence et de perfection. Dans le seul but de faire progresser le club et d'apporter du plaisir aux supporters. »
Harit sur le départ ? Pas forcément
Satisfait de la progression de son équipe, Waldemar Kita ambitionne logiquement de conserver ses meilleurs éléments, dont Amine Harit qui apparaît pourtant comme un candidat potentiel au départ. « C'est vous qui le dites ! Je ne pense pas, tranche le patron du FCNTrès peu de joueurs vont partir. J'ai toujours dit, sauf exception, que je ne veux pas que le joueur, en général, parte. Pour construire, c'est capital. Aujourd'hui, on a plusieurs titulaires, entre 8 et 10, ayant des contrats entre 3 et 5 ans. Les joueurs ont envie de rester. » Libre en juin prochain, le milieu de terrain récupérateur Abdoulaye Touré (23 ans) a, quant à lui,  été approché pour rempiler, mais les négociations traînent.

 

 
4 commentaires - L1 - Nantes : Waldemar Kita met un terme au feuilleton Sergio Conceição
  • dont acte, Conceicao restera jusqu'à la fin de son contrat. En football la vérité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain. L'avenir nous dira si le sieur Kita dit la vérité ou sa vérité.

  • Cet entraineur ne finira pas la saison 2017 / 2018 à Nantes
    Je prend les paris

    Prendre (verbe du 3ème groupe) donc je "prends" (ne pas oublier le "s").

  • à une ou deux exceptions , les clubs de L1 sont des centres de formations pour les clubs étrangers .

  • Les résultats footballistiques du FC Nantes sont très symptomatiques du foot français en particulier et de la société Française en Général. le manque d'ambition au travail, le manque d'effort, le manque de rigueur et de discipline qui conduisent à l'absence de résultats positifs (sauf avec des coatchs étrangers) au refus des réformes, à l'explosion du chômage, à une balance commerciale très déficitaire comme tout le reste...

    vous vous emballez mon pauvre ........
    Pour rester au football vous avez remarqué:
    - que les meilleurs joueurs dans les clubs les plus riches,
    - que l'argent des clubs les plus riches viennent de l'étranger,
    - que les "dits" meilleurs entraîneurs vont dans les clubs riches,
    - que les clubs les plus riches finissent 9 fois sur 10 en haut de tableau ...

    donc les autres clubs ne peuvent que jouer les accessits et certain, au gré des saisons, s'en tire plus ou moins bien. Mais cela n'a rien à voir avec une certaine "décrépitude" de la société que vous décrivez.
    C'est plutôt le manque dans tous les domaines (finances, sociales,...) d'harmonisation qui créaient les écarts entre championnats.

    Il y a une raison majeure à l'omniprésence des entraîneurs étrangers en ligue 1.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]