Et si c'était la Beaujoire, le meilleur de public de France ?

Et si c'était la Beaujoire, le meilleur de public de France ?©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 27 décembre

Longtemps dans l'ombre du Vélodrome ou de Geoffroy-Guichard, le stade de la Beaujoire s'est imposé comme une place forte du football français depuis quelques saisons.

Entre 2007 et 2013, les Canaris ont passé cinq tristes saisons en Ligue 2. Cinq années difficiles pendant lesquelles les supporters nantais ont dû manger leur pain noir. Alors depuis le retour du club parmi l'élite, la Beaujoire est bien décidée à en profiter. Chaque week-end de match à domicile, c'est la même fête dans cette enceinte aussi bruyante qu'esthétiquement réussie, plus de trente ans après son inauguration. « La Beaujoire, c'est le meilleur public de France », déclarait récemment le milieu de terrain Lucas Deaux, à Nantes depuis trois ans. Un avis partagé par l'une des anciennes gloires locales, Patrice Loko. « J'y vais régulièrement et ils encouragent leurs joueurs du début à la fin. C'est le meilleur public français », confiait-il dans L'Equipe il y a quelques semaines.

Un stade pensé pour les supporters
Mais alors pourquoi les hommes de Michel Der Zakarian peuvent-ils compter sur un si important soutien populaire, alors que les résultats et le jeu ne sont pas toujours flamboyants ? Parce que la Beaujoire est un vrai stade pensé pour les supporters. Certes éloignés des buts, les deux virages sont bâtis sur un seul et même étage, avec une sensation de long prolongement quasiment plat. Une architecture qui donne l'impression d'une vague jaune et verte qui déferle sur la pelouse à chaque but des coéquipiers de Lorik Cana, et qui est à l'opposé des nouvelles enceintes lillois ou niçoises, certes très réussie, mais qui ont tendance à sonner creux devant le trop grand nombre de places. En 2001, la bande à Eric Carrière était sacrée championne de France. Le dernier titre majeur du FC Nantes. Devant le recul des Canaris dans la hiérarchie hexagonale, les supporters auraient pu se lasser, mais c'est tout l'inverse qui s'est produit.

Franck Kita : « Une ferveur exceptionnelle »
A cette époque, une grande majorité des Ultras d'aujourd'hui n'étaient pas nés, comme le racontait récemment Franck Kita, le directeur général du club, sur RMC. « Une nouvelle frange de supporters arrive à la Beaujoire, elle n'a pas connu cette période et, à chaque match de L1, elle est ravie d'être là. Il y a une ferveur assez exceptionnelle. » Au championnat des tribunes de la LFP, le FC Nantes n'est pourtant que septième, derrière Lyon, Angers, Caen, Guingamp, Paris et Marseille. Pourtant sur la première partie de saison, la Beaujoire a réuni, en moyenne, plus de 25 000 personnes, soit la sixième meilleure affluence de France derrière des stades bien plus importants en termes de capacité (37 555 places assises à Nantes). En 2013-14, pour le retour du club dans l'élite, ils étaient même près de 30 000 en moyenne ! Pourtant le stade n'a pas été retenu pour l'Euro 2016. En lot de consolation, la population nantaise pourra assister à un match de préparation des Bleus, contre la Côte d'Ivoire fin mai. Qu'importe, eux ce qu'ils aiment, c'est le jaune et le vert.

 
1 commentaire - Et si c'était la Beaujoire, le meilleur de public de France ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]