Nicollin joue à un jeu dangereux avec son club

Nicollin joue à un jeu dangereux avec son club©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 27 janvier 2017 à 09h07

Jeudi, Laurent Nicollin a fêté ses 44 ans. Pour son anniversaire, nul doute que le président-délégué de Montpellier reprendrait bien une victoire contre l'OM, trois mois et demi après celle acquise à la Mosson (3-1). Mais plus qu'un cadeau, c'est un succès qui ferait un bien fou à tout un club qui joue à un jeu dangereux depuis deux semaines.

Depuis la claque reçue à Lyon en 32emes de finale de la Coupe de France début janvier (5-0), le club pailladin s'est engagé sur un terrain glissant. Après s'en être pris à sa cellule recrutement et à certains joueurs arrivés l'été dernier, son président Louis Nicolin a attaqué frontalement son entraîneur, remettant en cause les compétences de Frédéric Hantz publiquement. Touché, ce dernier traîne son spleen depuis, et fera vraisemblablement ses valises en fin de saison, usé par les frasques d'un président qui avait déjà mal terminé ses histoires avec René Girard et Rolland Courbis.

Retour en bas de classement

Mais les récents résultats du MHSC laissent même penser que, sur un coup de tête, Loulou Nicollin pourrait décider de congédier son entraîneur plus rapidement que prévu. Sur les deux premières journées en 2017, Montpellier n'a pris qu'un point, à domicile contre Dijon (1-1), relançant même Metz à Saint-Symphorien (2-0), là où les Messins n'avaient plus gagné depuis le mois d'août. Ce qui est encore plus embêtant pour les coéquipiers de Vitorino Hilton, c'est que ce début d'année délicat s'inscrit dans la continuité d'une fin de mois de décembre compliquée, au cours de laquelle les Montpelliérains avaient battu Bordeaux, mais perdu contre Lille et Nantes, deux concurrents directs en bas de tableau.

Le précédent Courbis

Résultat, Montpellier se retrouve à nouveau menacé par la zone de relégation. Metz, dix-huitième avec un match en retard, n'est qu'à deux longueurs. Et d'ici fin février, le club héraultais devra se farcir l'OM, Monaco et Nice. De quoi sérieusement s'inquiéter. D'autant que cet épisode rappelle celui d'il y a presque un an jour pour jour avec Rolland Courbis. Fatigué par les remarques répétées de Louis Nicollin, l'entraîneur de 63 ans avait alors jeté l'éponge à la trêve. Dans la foulée de son licenciement, Montpellier avait perdu quatre matchs de suite, entraînant un nouveau changement de coach et l'arrivée de... Frédéric Hantz. Cette saison-là, le MHSC s'en était tiré à bon compte. Mais une épée de Damoclès pend toujours au-dessus des têtes héraultaises.

Nicollin est-il dépassé ?

Louis Nicollin joue à un jeu très dangereux. Employer des termes rabaissants envers un entraîneur officiant en Ligue 1 depuis plus de dix ans comporte une part de risque. Sans être connu pour sa susceptibilité, Frédéric Hantz a été blessé. Lui qui n'avait plus connu l'échec depuis neuf ans et un passage éclair à Sochaux (2007-08) qui reste jusqu'à présent le seul point noir de sa carrière d'entraîneur. Partout, le président de Montpellier répète que si son club doit descendre, alors il descendra sans crier gare. Mais le monde du football a bien changé depuis 2004, année du dernier plongeon du MHSC. En président expérimenté, Nicollin devrait le savoir. Mais lui, en poste depuis 1974, pense résister au temps. Comme ses méthodes et ses mots, qui sortent clairement du cadre d'aujourd'hui. A tort ou à raison, les prochains mois pourraient apporter une réponse.

 
7 commentaires - Nicollin joue à un jeu dangereux avec son club
  • Comment arriver à construire qqs chose à Montpellier lorsque l'on vend ses meilleurs joueurs et que l'on achète des joueurs de moindre niveau, même chose qu'à Lorient cela ne peut durer qu'un moment

  • Ce nouveau riche, merci papa, se croit tout permis par ce qu'il a du fric; ce comportement est détestable.

  • Je trouve ça dommage !!!
    Pourquoi ternir son image ? Il ferait mieux de céder sa place à son fiston

  • Qu'il, parte c'est un mec qui a réussis en venant d'en bas et il se croit super star alors qu'il n'est que gouaille......................................

  • Ce sont des réactions de fin de règne. cela n'augure rien de bon pour Montpellier quand on sait ce qu'à pu apporter Nicollin par le passé. Louis est aigri et devient insultant. Cela a toujours été sa marque. Il exprime son égo de façon maladroite et blessante en pensant que seul l'argent peut tout permettre. Il risque de finir dans une potion de haines conjuguées à son encontre. La psychanalyse devrait trouver la solution

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]