L1 - Montpellier : Une attaque en berne

L1 - Montpellier : Une attaque en berne©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 25 septembre 2016 à 10h25

Face à Metz samedi soir, Montpellier a copieusement dominé son adversaire mais n'a pas été en mesure de convertir cette domination en victoire. Un constat qu'un Frédéric Hantz touché a fait en conférence de presse.

Montpellier a laissé passer une belle occasion de relever la tête face à Metz samedi soir sur sa pelouse de La Mosson. Mais, comme c'est le cas depuis la deuxième journée, le MHSC a failli à sa tâche et s'est incliné contre le cours du jeu face aux Messins, un sixième match sans victoire et une deuxième défaite en quatre jours après la claque reçue à Lyon. Et pourtant les joueurs de Frédéric Hantz ont dominé le match de la tête et des épaules, avec plus de tirs (16 contre 4), un meilleur pourcentage de passes réussies (80% contre 65%), plus de corners (7 contre 5) et que dire du nombre de centres (44 contre 11). Mais le tableau d'affichage a bien affiché une victoire de Metz (0-1), résultat d'une erreur défensive qui a permis à Mevlüt Erding de marquer sur penalty.
Des chiffres sur la saison qui ne plaident pas pour Montpellier
Mais l'inefficacité offensive vue face à Metz, avec seulement deux tentatives cadrées sur les seize enregistrées par la LFP, n'est malheureusement pas circonscrite à ce seul match. Les statistiques compilées depuis le début de la saison montrent clairement que le MHSC a un énorme problème offensif, qui peut en partie expliquer la série noire du club héraultais en ce début de saison. En moyenne sur les sept premières journées, les joueurs de Frédéric Hantz tirent près de douze fois au but mais n'en cadrent que... trois ! Un total de 21 frappes cadrées (25,6% du total) qui n'ont produit que six buts en tout et pour tout depuis le début de la saison. Un total famélique qui ne fait pas du club la pire attaque de L1 car Lorient, Nancy et Nantes ont fait pire encore mais qui inquiète sérieusement le staff héraultais.
Hantz : « On n'a pas les moyens de nos ambitions »
Lucide au sortir de la rencontre, Frédéric Hantz n'a pu que constater les déficiences offensives de son équipe, de la construction à la finition. « Ce soir (samedi), les chiffres sont édifiants, en terme de frappes, en terme de centres, de possession, on est devant mais nous ne sommes pas parvenus à concrétiser. Je suis très déçu pour les joueurs, a assuré en conférence de presse l'entraîneur du MHSC. J'avais dit qu'on saurait au terme des trois matchs contre Nice, Lyon et Metz, où on en serait. Je mets à part le match de Lyon mais, aujourd'hui un constat s'impose : on n'a pas les moyens de nos ambitions dans le jeu, notamment dans le jeu de possession. Il va falloir peut-être revenir à quelque chose de plus pragmatique. On va tout donner pour trouver les solutions pour avancer. Est-ce qu'on doit se renforcer ? Oui, mais je n'ai pas envie de me cacher derrière ça. On va continuer à travailler. » Et il va en falloir du travail pour remettre l'attaque montpelliéraine sur les rails pour relancer la machine et éviter la lutte pour le maintien.

 
2 commentaires - L1 - Montpellier : Une attaque en berne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]