L1 - Montpellier : Pionnier-Jourdren, le dilemme de Hantz jusqu'à Noël

L1 - Montpellier : Pionnier-Jourdren, le dilemme de Hantz jusqu'à Noël©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le samedi 19 novembre 2016 à 08h19

Contre Bastia ce samedi (20h00, 13eme journée de Ligue 1), Laurent Pionnier sera le gardien titulaire de Montpellier pour la quatrième fois de suite. Mais Geoffrey Jourdren reste le numéro un à en croire Frédéric Hantz, qui reconnait se trouver face à une situation très compliquée.


Pour la quatrième fois consécutive, Laurent Pionnier sera titulaire dans le but pailladin ce samedi soir à Bastia (20h00, 13eme journée de Ligue 1). Alors qu'il affirmait avant la trêve que ce changement dans la hiérarchie n'était que passager et que Geoffrey Jourdren gardait toute sa confiance, Frédéric Hantz a pris la décision de poursuivre avec le gardien de 34 ans. La faute aux bons résultats de Montpellier depuis que Laurent Pionnier est aligné : deux victoires, dont une contre l'OM, et un match nul probant à Lorient, où plusieurs cadres manquaient à l'appel suite à une épidémie de gastro-entérite. « Geoffrey est sorti de l'équipe dans des conditions particulières. Laurent a joué trois matchs dans lesquels ça s'est bien passé. Sa performance individuelle a été de qualité et en même temps l'équipe a eu des résultats, donc compte-tenu de ces deux éléments, j'estimais que ça aurait été injuste de le sortir de l'équipe », s'est justifié Frédéric Hantz en conférence de presse vendredi.
Hantz : "Jusqu'à Noël, le gardien titulaire sera désigné en début de semaine"
Néanmoins, l'entraîneur montpelliérain ne cache pas avoir eu beaucoup de mal avant de prendre sa décision. Car la situation est « très inédite » pour lui et nécessite la plus grande prudence, à un poste où confiance et repères sont les meilleurs atouts. « Le rôle de gardien est particulier, il nécessite de la confiance. Mais on se retrouve dans une situation tellement particulière qu'il fallait inventer de nouvelles règles. J'aurais pu fixer un cap, j'aurais pu repartir sur un cycle de matchs avec Laurent. J'ai réfléchi, j'ai échangé avec Geoffrey, Laurent et Teddy (Richert, entraîneur des gardiens), et j'ai décidé que jusqu'à Noël, le gardien titulaire sera désigné en début de semaine et le remplaçant à l'issue de la dernière séance, car c'est un poste particulier et le gardien a besoin de se préparer à l'avance », poursuit Frédéric Hantz. Après la trêve hivernale, une hiérarchie plus claire sera de nouveau établie.
Hantz : "Geoffrey a pris conscience de certaines choses"
« Cette situation n'est pas banale. Laurent est rentré dans des conditions difficiles, comme souvent dans sa carrière. Il a fait face. Geoffrey, depuis qu'il n'a pas joué, a beaucoup travaillé. Je trouve qu'il a pris conscience de certaines choses pour retrouver de la confiance, pour retrouver un bon niveau. La compétition et l'attitude de chacun décidera de mes choix », explique l'ancien coach de Bastia, qui retrouvera l'Île de Beauté avec son groupe ce samedi. Mais avant de clore le sujet, ce dernier a fait en sorte de maintenir un flou artistique sur la question : « Tant que je n'ai pas annoncé que Laurent est numéro un, Geoffrey reste le numéro un dans ma tête. » Et même s'il l'alignera pour la quatrième fois de suite ce samedi soir, le coach montpelliérain n'a toujours pas annoncé que Laurent Pionnier était le numéro un héraultais...
 
0 commentaire - L1 - Montpellier : Pionnier-Jourdren, le dilemme de Hantz jusqu'à Noël
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]