Se servir ou non de l'exploit contre le PSG ?

Se servir ou non de l'exploit contre le PSG ?©Media365
A lire aussi

, publié le vendredi 01 avril 2016 à 08h08

[perform data="addResponsivePlayer("1ta8rw2ci50pt1xp38ikdflr4d", "dfad873868d74cd3842556ca5786f2a0", "gkhnd5dp5q291skojs6q5mwfy", "perfdfad873868d74cd3842556ca5786f2a0-gkhnd5dp5q291skojs6q5mwfy", "eplayer15");"/]
Deux semaines après sa victoire face au Paris Saint-Germain, Monaco retrouve le chemin de la Ligue 1 en accueillant Bordeaux à Louis-II ce vendredi soir (20h30, 32eme journée de Ligue 1). Pour préparer ce match, les avis divergent au sein du club asémiste pour savoir s'il faut se servir ou non de l'exploit en terre parisienne.

Un peu moins de deux semaines après son exploit au Parc des Princes, Monaco est la première équipe de tête à reprendre le chemin de la compétition, ce vendredi soir face à Bordeaux (20h30, 32eme journée de Ligue 1). Pas une mince affaire, quarante-huit heures à peine après le retour des internationaux. Dans les têtes, la victoire face au PSG est encore bien présente. Pourtant en conférence de presse d'avant-match, Leonardo Jardim et Fabinho ont eu des discours assez opposés quant à la technique à adopter pour ce premier match post-exploit. « Paris c'est du passé, mais il faut s'en servir pour répéter ce genre de prestation », estime le défenseur brésilien. « J'ai oublié la victoire contre le PSG. Ce sont trois points, c'est du passé. Maintenant, c'est Bordeaux », pense de son côté l'entraîneur portugais.

Récemment, Lyon a su se servir son exploit
Se servir ou non de la victoire au Parc des Princes pour les prochaines échéances, telle est la question sur le Rocher. Au regard des conditions dans lesquelles les Monégasques se sont imposés face au leader de la Ligue 1, on serait tenté de penser que non. Le système ultra-défensif choisi face aux hommes de Laurent Blanc n'a aucun intérêt contre Bordeaux, Lille, Marseille, les prochains adversaires de l'ASM. Mais les expériences des derniers tombeurs du club de la Capitale laissent à penser que Monaco aurait tout intérêt à se servir de cet exploit. Récemment, Lyon a été le premier club français à faire tomber le PSG. Depuis, l'OL n'a pas perdu, enchaînant même deux victoires convaincantes contre Guingamp (5-1) et Nantes (2-0), ainsi qu'un nul frustrant à Rennes (2-2).

Guingamp, Bastia et Bordeaux s'en souviennent
La saison dernière, ils sont trois à avoir réussi à dominer l'ogre parisien. Pas forcément les plus effrayants : Guingamp, Bastia et Bordeaux. Et là encore, on se rend compte qu'à chaque fois, ce succès de prestige a permis aux clubs concernés d'embrayer sur de belles séries. Guingamp, notamment, a enchaîné quatre victoires, deux nuls et un seul revers après son exploit contre les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic. Une série qui a facilité le maintien des Bretons. Idem pour Bastia, qui après sa victoire contre Paris en début d'année 2015, a enchaîné six matchs sans défaite (trois victoires et trois nuls). Quant aux Bordelais, après avoir dominé le PSG, ils ont réussi une fin de saison pleine (quatre victoires, quatre nuls et deux défaites) qui leur a permis d'accrocher l'Europe. Alors comme l'a si bien dit Fabinho jeudi en conférence de presse, oui, Monaco doit se servir de son exploit s'il tient tant à son statut de dauphin.

 
0 commentaire - Se servir ou non de l'exploit contre le PSG ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]