Monaco : Un Prince aux anges

Monaco : Un Prince aux anges©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le jeudi 18 mai 2017 à 00h01

Quand on écrit que Monaco attendait cela depuis dix-sept ans, il y en a un pour qui la rhétorique est encore plus vraie : Le Prince Albert II de Monaco, aux anges mercredi soir.

Perché au balcon de sa loge princière, SAS Le Prince Albert II de Monaco avait encore les yeux rougis au moment de commenter le titre de champion de France de l'ASM au micrio de Canal+ mercredi soir. « Après une saison extraordinaire et cette victoire finale à domicile, c'est l'accomplissement de beaucoup de choses. Il y a quatre ans et demi on était en Ligue 2 et ce soir on est champion de France. Il y a aussi ce parcours fabuleux en Ligue des Champions. C'est formidable », a confié le Prince Albert, visiblement très ému.

« Il y a un groupe extraordinaire avec des joueurs de très grand talent qui ont su former un très bon groupe, avec un très bon état d'esprit, poursuit-il. Ces deux dernières saisons, l'entraîneur a su aussi se révéler comme étant l'un des très grands. C'est le travail de toute une équipe de joueurs, de dirigeants, avec un soutien formidable. » Très jeune lors des deux premiers titres de Monaco dans les années 1960, le Prince Albert II a vécu pleinement six titres avec son club de cœur.

Et les anciennes gloires avaient beau s'appeler Delio Onnis, Jean-Luc Ettori, Manuel Amoros, Emmanuel Petit, Fabien Barthez ou encore Thierry Henry, il n'hésite pas à parler de plus belle équipe de l'histoire du club.  « Je pense que c'est le plus beau champion de l'ASM. C'est difficile de comparer des époques, mais je pense que cette équipe a vraiment un talent énorme, et le tout avec des jeunes qui peuvent encore progresser. Je sais bien qu'ils ne vont pas tous rester mais c'est vraiment du haut niveau. »

 
1 commentaire - Monaco : Un Prince aux anges
  • pourquoi les joueurs seraient-ils prédistinés à quitter le club après une grande victoire ? C'est dingue cette histoire de "grand club" où il faudrait les voir partir ! Monaco n'est pas un grand club ? déjà en 2004, après la finale perdue contre Porto, en ligue des champions, ils se sont tous envolés de partout, notamment Ludovic Giuly, parti à Barcelone et qui a vertement critiqué les dirigeants de l'époque pour ne pas avoir retenu leurs joueurs, "il suffisait de pas grand chose" avait-il écrit, mais je les remercie de m'avoir laissé partir, je suis devenu champion d'Europe avec le Barça ! Monaco est un grand club qui a battu les "grands clubs" anglais, les allemands, entre autres. Il faut arrêter de s'auto démolir ! LE GRAND CLUB C'EST MONACO !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]