Les Monégasques se jaugent physiquement à défaut de jeu

Les Monégasques se jaugent physiquement à défaut de jeu©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 16 juillet 2017 à 19h28

S'il y a un enseignement à tirer de cette rencontre amicale entre Monaco et le PSV, c'est que les Monégasques sont encore en pleine recherche de sensations physiques et techniques. Seulement 24h après leur victoire contre Stoke City (4-2), les champions de France étaient de nouveau sur le pont face au troisième du championnat néerlandais.

S'il y a un enseignement à tirer de cette rencontre amicale entre Monaco et le PSV Eindhoven, c'est que les Monégasques sont encore en pleine recherche de sensations physiques et techniques. Seulement 24h après leur victoire contre Stoke City (4-2), les champions de France étaient de nouveau sur le pont face au troisième du championnat néerlandais. Leonardo Jardim avait décidé de titulariser Kylian Mbappé et Radamel Falcao à la pointe de l'attaque, accompagné par Thomas Lemar pour la première fois de la saison. Les deux attaquants ont repris l'entraînement il y a quelques jours et cela s'est senti. S'il a régalé d'entrée de jeu avec un enchaînement dribble-frappe (5eme), Mbappé n'a pas réussi à faire la différence, tandis que le capitaine monégasque n'a eu qu'une tête sur corner à se mettre sous la dent (41eme). Empruntés physiquement, les pensionnaires du stade Louis-II ont laissé le ballon au PSV qui ne s'est guère montré plus dangereux malgré des tentatives timides de Ramselaar (19eme) ou Locadia (42eme).
Des inégalités physiques dans l'effectif de Monaco
Ce n'est pas la large revue d'effectif effectuée par Jardim au retour des vestiaires (6 changements, seul Kongolo a joué l'intégralité du match) qui a changé la donne pour Monaco. Mboula (50eme) puis Carillo sur la barre (81eme) ont bien essayé d'apporter le danger sur le but de Zoet, mais ce sont les Néerlandais qui ont fait le jeu en seconde période. Les Rouge et Blanc ont même failli goûter à la défaite sans un incroyable raté de Bergwijn face à Benaglio dans les six mètres (55eme). Si la manière n'a pas été au rendez-vous, les hommes de Jardim ont pu parfaire leur condition physique à quelques semaines de la reprise de la Ligue 1 et c'est bien là l'essentiel pour le technicien portugais. « Ce n'est pas le résultat que l'on cherchait. A ce moment de la saison, le plus important, c'est de travailler nos idées et de progresser physiquement », a-t-il avoué à l'issue du match au micro de Canal Plus.

 

 
1 commentaire - Les Monégasques se jaugent physiquement à défaut de jeu
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]