Le vice-président de Monaco lève le voile sur les secrets de l'ASM cette saison

Le vice-président de Monaco lève le voile sur les secrets de l'ASM cette saison©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 15 décembre 2016 à 19h55

Vadim Vasilyev est un homme heureux. Depuis son arrivée à la vice-présidence de l'AS Monaco, le Russe a déjà eu l'occasion de se réjouir des prestations de son club, comme lors de la saison 2014-15 qui avait vu le club de la Principauté atteindre les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Mais ce que réalisent les troupes de Leonardo Jardim cette saison n'a rien de commun. Deuxième de Ligue 1, meilleure attaque d'Europe, l'ASM est en pleine forme, comme en atteste son nouveau carton contre Rennes, mercredi soir en Coupe de la Ligue (7-0). « Je suis content. On a beaucoup travaillé ces dernières années, le travail porte ses fruits, s'est félicité Vadim Vasilyev sur RMC ce jeudi soir. J'ai toujours dit qu'on avait des qualités. Aujourd'hui, on a de la réussite, c'est bien. Tout ce qu'il se passe en ce moment, c'est le résultat du travail que nous avons mis en place il y a trois ans. Malgré les critiques, nous avons gardé la même ligne. Et nous sommes récompensés aujourd'hui. »
Vasilyev : « On ne peut pas garder un joueur constamment »
Des résultats qui tombent à pic pour Monaco, qui restait sur une fin de saison décevante tant au niveau des résultats qu'au niveau du jeu. La question de l'avenir de Leonardo Jardim s'est même posée avant que les dirigeants azuréens décident de maintenir leur confiance au Portugais. Comme les messages passent mieux en période de succès, Vadim Vasilyev a justifié le projet de l'ASM, qui a beaucoup vendu ces deux dernières années. « L'objectif, ce n'est pas de vendre des joueurs. Mais notre projet, ce n'est pas celui du Barça, du Real Madrid, de Chelsea ou de Manchester City. On ne peut pas toujours garder nos meilleurs joueurs. L'affluence au stade est faible, on n'a pas les recettes. On n'a pas non plus les recettes de sponsoring. Si des tops clubs se présentent, on peut garder un joueur lors d'un Mercato. Mais on ne peut pas le faire constamment. On est toujours prêts à toutes les possibilités. Si demain, Barcelone vient et que le joueur demande à partir, nous allons discuter. C'est notre projet mais ce n'est pas pour l'argent, j'insiste. »
Vasilyev : « Je veux rêver trop grand »
Dans le coup en championnat, qualifié pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions (contre Manchester City) et pour les quarts de finale de Coupe de la Ligue (contre Sochaux), Monaco est encore engagé dans tous les tableaux. Mais le vice-président monégasque a une priorité. « Pour moi, plutôt champion de France, avance le Russe. Mais j'aimerais aussi aller loin en Ligue des Champions et gagner un trophée. Il y a un proverbe qui dit : "Ne laisse personne te convaincre que tes rêves sont trop grands. Donc je veux rêver trop grand. Le titre de champion, c'est un rêve. Mais c'est un peu tôt pour en parler. On connaîtra les résultats en mai. » En attendant, l'ASM pourrait se satisfaire d'un titre de champion d'automne. Rendez-vous dans une semaine.

 
2 commentaires - Le vice-président de Monaco lève le voile sur les secrets de l'ASM cette saison
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]